Accueil Electriques UPS testera le fourgon électrique Arrival à Paris

UPS testera le fourgon électrique Arrival à Paris

1019
11
PARTAGER
Arrival - UPS (2018)

Le petit fourgon électrique créée par Arrival pour le compte de Royal Mail se trouve un nouveau client. UPS va en effet tester cette nouvelle offre à Londres et à Paris.

A l’instar de DHL Deutsche Post, Royal Mail a cherché à se doter d’un véhicule électrique pleinement adapté à son besoin. Du sur mesure créé avec la coopération d’Arrival, et dotées d’une autonomie de 240 km. Et le concept semble séduire d’autres opérateurs de livraison et de distribution du courrier.

C’est ainsi au tour d’UPS de montrer son intérêt pour ce petit fourgon, avec 35 exemplaires commandés dans une première phase de test. Des tests qui seront menés à Londres, mais aussi à Paris.

UPS, qui vient justement de déployer une nouvelle infrastructure de recharge dans son principal dépôt de Camden n’en est pas à son premier véhicule électrique. En Amérique du Nord, il coopère de près avec Workhorse pour l’électrification de sa flotte, tout en étant le premier client du Fuso eCanter. UPS a également commandé 125 camions électriques à Tesla.

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "UPS testera le fourgon électrique Arrival à Paris"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
amiral_sub
Invité

est ce que ceux qui critiquent les véhicules électriques à tout bout de champ pourront refuser la livraison?

Kaizer Sauzée
Invité

L’électrique n’est qu’une solution temporaire à moins de trouver un nouveau système de batteries beaucoup moins polluant.
Quid de l’origine et du retraitement des métaux précieux et dangereux nécessaires à leur fabrication ????
L’avenir est à l’hydrogène.
Toyota l’a préfiguré dans son concept de monospace à hydrogène présenté à Tokyo l’an dernier : https://www.leblogauto.com/2017/10/tokyo-2017-toyota-fine-comfort-ride-concept.html
1 pile à combustible + 1 moteur électrique par roue (donc 4RM…) = 1000 kms d’autonomie et beaucoup de place gagnée pour l’aménagement et le confort.

Thomas
Invité

Il faudrait déjà que les amateurs d’électrique qui crachent sur le diesel refusent eux-mêmes des livraisons par camions mazoutés 😀

SGL
Invité

Quand enfin cela va devenir la norme !?

AXSPORT
Invité

Paris n’est pas LA FRANCE…….

Thibaut Emme
Admin

oui enfin je pense que SGL songe surtout à toutes les zones urbaines de plus de 5/600 000 habitants. Ca en fait des agglomérations à sillonner en pur électrique.
Et les autres ? La densité ne gène pas trop pour conserver du thermique, ou de l’hybride.

Pour info, il y a plus de 15 zones urbaines de plus de 550 000 habitants. 31 millions d’habitants environ.
Pas si mal si on passe les livraisons du dernier km en électrique.

SGL
Invité

Et puis même des livraisons 100 % électrique en rase campagne ne présente pas vraiment d’inconvénient !?
Sachant que tous les véhicules électriques auront bientôt au minimum 200 km d’autonomie, pour les derniers kilomètres, c’est largement suffisant.
Ce qui me fait dire que le camion Tesla met un peu la charrue avant les bœufs.

SGL
Invité

Imaginons que tous les transports de marchandises (sur moins de 200 km) et de passagers (cars et bus) uniquement à l’électrique.
http://www.automobile-propre.com/les-bus-electriques-un-danger-pour-lindustrie-petroliere/

Thomas
Invité

Le danger reste aussi pour l’environnement à cause de la hausse de la production d’électricité(que ce soit par charbon ou nucléaire) 😉

SGL
Invité

90 % de l’augmentation de la production se fera par des EnR, théoriquement.
Avec le Smart grid, les VE serviront aussi de stockage des éoliennes et des PV 😉 …dans 10-20 ans.

Amiral_sub
Invité

Pour info il existe une tarification heures creuses qui incite à consommer l’électricité pendant les périodes de surplus

wpDiscuz