Accueil Nissan Nissan abandonnerait le diesel en Europe

Nissan abandonnerait le diesel en Europe

958
15
PARTAGER

Nissan aurait décidé d’arrêter le diesel en Europe à la suite des nouvelles contraintes environnementales pour se concentrer sur les véhicules électriques.

Cette information émane du quotidien économique japonais Nikkei, qui cite des sources internes. Si cette information est confirmée par Nissan, celui-ci rejoindrait Toyota qui annoncé arrêter les diesels en Europe fin 2018 et Subaru qui cessera de vendre des diesels en Europe à partir de 2020.

À la différence, des deux autres constructeurs, Nissan ne va pas s’arrêter du jour au lendemain à concevoir et commercialiser des diesels en Europe. Si les motorisations diesel ne représentaient que 7 % des ventes chez Toyota en 2017, c’était 47 % chez Nissan sur la même période selon les données compilées par Jato Dynamics. Sur 560 415 ventes en 2017, cela représente 263 395 véhicules diéselisés contre 47 293 voitures pour Toyota.

Cette décision, si confirmée, aurait des conséquences au sein de l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi puisque Renault est le pourvoyeur de motorisations au sein de l’Alliance. Le constructeur français a vendu l’année dernière 1 133 277 véhicules en Europe, dont 49 % de diesel, soit 555 305 véhicules. Autant dire que la suppression des 263 395 moteurs diesels vendus par Nissan risque de remettre en question très rapidement la rentabilité des diesels chez Renault.

 

Poster un Commentaire

15 Commentaires sur "Nissan abandonnerait le diesel en Europe"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
aimelauto
Invité

ce sera pas un mal d’abandonner leur dci…..
les utilisateurs auront moins de soucis , leurs origines Renault en fond des nids à problèmes (injecteurs, culasses…..) .
Restera à améliorer la qualité des produits venant des sous-traitants en choisissant mieux que le premier prix sur le catalogue des équipementiers et Nissan pourra retrouver enfin la fiabilité des modéles made-in Japon qu’on a connus il y a une vingtaine d’années.

SGL
Invité

@aimelauto
Que cela plaise ou non, les études de fiabilité sur Renault sont relativement bonnes par rapport à la moyenne et leurs dernières définitions de leurs moteurs diesel ne sont pas mauvaises en termes de dépollution, même si ce n’était pas le cas il y a 5 ans…

Sunseeker
Invité

Donc vous pouvez fournir des articles ou chiffres sur ce que vous venez affirmer? Que les moteurs diesels Nissan/Renault/Mercedes/Infiniti ont des problèmes d’injecteurs et de culasses. Avec bien sur ces chiffres comparés à ceux de la concurrence (PSA, BMW, Ford, FIAT, etc.).

Parce que le Renault bashing ça va bien 5min et je peux vous dire en roulant et ayant roulé anglais, japonais ou allemand que personne n’est parfait à tout niveau de prix.

robert
Invité

Je confirme; twingo 2008 1,2 16v 208.000 km ,embrayage d’origine, pas un problème, même pas une ampoule cramée, pour 10.200 euros .Renault quoi ?

Anonyme
Invité
Don’t freed the troll, please. Tient, sinon, le Renault Captur fait une belle entrée dans le classement des statistiques des contrôle technique. Lancé en 2013, il affiche en 2017 un taux de contre-visite de 3,3%, un des plus bas chez les SUV. La citadine low-cost Dacia Sandero se place au 4e rang avec un taux de contre-visite de 3,7% en 2017, améliorant son score de l’année 2016 (3,9%). La dernière génération de la Renault Clio suit de quelques positions la Dacia dans ce classement en affichant un taux de contre-visite de 4,9% (contre 3,9% en 2016), le même score que… Lire la suite >>
4aplat
Invité

Tout est dit dans la premiere phrase de l’article …
Ceci dit, on m’expliquera comment quand 2 motorisations essence et diesel repondant a la même norme , le diesel polue plus …

SGL
Invité

Maintenant, j’aimerais voir les têtes des gens après avoir vu leurs consommations de leurs gros SUV en essence en 2020 😀

Panama
Invité

Les gros SUV essence c’est pour les balourds qui se sont fait avoir par la propagande anti diesel. Ça fait quoi 5% des ventes ?

versdemain
Invité

Chez Nissan il ont déjà depuis longtemps limité le diesel au Japon.

– Actuellement on a le système e-power sur les e-note et depuis peux sur la Serena
https://www3.nissan.co.jp/vehicles/new/serena.html?rstid=20180330rst000000005
C’est ce système qui à mon sens prendra de l’ampleur.

– Et pour ceux qui cherche de gros moteurs puissants nissan prendrait la technologie de Mitsubishi Hybrid avec des moteurs atkinson
http://www.largus.fr/geneve/mitsubishi-outlander-phev-2018-nouvelle-mise-a-jour-pour-geneve-9017391.html

– Resterait alors les petits moteur en essence ou hybrid light ….

SGL
Invité

Le X-trail est virtuellement mort après 2020… sauf s’ils sortent un PHEV ultra efficient.

T. Aigle
Invité

Il y a le moteur essence à compression variable Infiniti , non ?

Panama
Invité

Le Green Washing des constructeurs automobiles précède opportunément le tsunami des nouvelles normes de mesure des émissions de CO2.
On va assister à un retour en masse des immatriculations diesel vous allez voir.

wpDiscuz