Accueil Constructeurs Un été au Japon – Subaru Vanille (1994 – 1997)

Un été au Japon – Subaru Vanille (1994 – 1997)

1266
8
PARTAGER

« Mais que diable allait-il faire dans cette galère? » dirait le poète. C’est effectivement la question que l’on peut se poser face au Subaru Vanille. Surtout lorsque la gamme française compte à son actif la bouillante Impreza GT Turbo… Pourtant, il est le digne descendant d’une certaine dynastie chez Subaru…

C’est fin 1994 que Subaru se décide à importer sous nos latitudes son petit monospace, répondant initialement au doux nom de Sambar dans son pays d’origine. De par ses dimensions, il se destine notamment à la ville : 3,5 mètres de long, 1,4 mètre de large et 1,92 mètre de hauteur. Parfait pour un déménagement, mais aussi pour transporter 6 personnes, aussi incongru que cela puisse paraître…

Car c’est là que réside tout l’intérêt du Vanille, aussi appelé Domingo ou Libero selon les marchés. Sa grande habitabilité, venant avant tout de ses portes latérales coulissantes de taille respectable. Les sièges avant peuvent d’ailleurs pivoter également à 180 degrés, moyennant un supplément assez coûteux. 5 500 francs de l’époque. De plus, les sièges arrières possèdent un dossier pouvant se baisser à 180 degrés et offrant ainsi un lit d’appoint bien appréciable en situation de camping.

Quoi, ma gueule ?

Esthétiquement, on ne peut pas dire que le Vanille soit un premier prix de beauté, faisant avant tout la part belle à la praticité. Toutefois, une particularité amusante est à noter : le moteur, un 3 cylindres 1,2 litres de 54 chevaux, se trouve sous le plancher arrière. Toutes proportions gardées, il rappelle ainsi le moteur de la 500 Giardiniera. Pas besoin de chercher durant des heures. Pour accéder au groupe motopropulseur, en porte à faux arrière, il suffit d’escamoter le pare-choc arrière….

Pourtant, l’héritage Subaru est bien présent, avec cette transmission à quatre roues motrices… Débrayable pour l’occasion, puisqu’en temps normal le véhicule reste une simple propulsion. Les roues avant ne viennent s’enclencher que sur intervention du conducteur. Proposé uniquement avec une transmission manuelle à cinq rapports chez nous, le Vanille/Domingo/Libero sera également disponible avec une boîte automatique à trois rapports sur d’autres marchés.

Autant vous en douter, la carrière du Vanille en France sera plus qu’ephémère. Et ce d’autant plus que malgré sa capacité à atteindre près de 130 km/h, le petit monospace est extrêmement sensible au vent latéral. Quoiqu’il en soit, il sera bien mieux accueilli dans les régions montagneuses, et notamment en Suisse où il n’est pas rare d’en croiser certains exemplaires, plus ou moins exempts de rouille…

Illustrations : Subaru

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Un été au Japon – Subaru Vanille (1994 – 1997)"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SAM
Invité

Boîte à malice! La mère d’une amie en avait une! Des bons souvenirs!
A une époque le fonctionnel prenait le pas sur la sécurité passive et l’esthétique!

BAM
Invité

Il y en avait une sur le boulevard des Pyrénées de Pau l’autre jour. Je me suis attardé dessus quelques minutes…y’a du génie là-dedans. Dans l’esprit des 600 multipla.
Le nom Vanille était le résultat d’un concours lancé par la marque, c’est un gamin qui avait trouvé ce nom…que tout le monde trouvait ridicule à l’époque (le nom).

Freddux
Invité

contraction de Van et famille

Heathcliff
Invité

A ma connaissance il n’etait appelé « Vanille » qu’en France. Au Japon c’était « Domingo » (le Sambar est la version keijidosha avec un plus petit moteur et des pare-chocs moins proéminents). Ailleurs, en Europe, il s’appelait « Libero »

Anonyme
Invité

A prendre de rpéférence avec une Suzuki Cappuccino !

beniot9888
Invité

J’ai gardé en mémoire cette image de 6 footballeur américains empilés dans une Vanille. Je crois qu’elle illustrait un essai de l’Auto-Journal :
http://aws-cf.caradisiac.com/prod/photos/6/0/6/52606/6433829/img-6433829b04.jpg?v=1

Laurent
Invité

Je me souviens qu’il y a eu un concours pour sélectionner le nom Vanille, il y avait eu une publicité dans un vieux numéro d’auto plus…

wpDiscuz