Accueil Alternatives Gazelle Tech : VE léger et micro-usine

Gazelle Tech : VE léger et micro-usine

550
12
PARTAGER
Gazelle Tech

Gazelle Tech est une start up bordelaise qui fourmille d’idées sur les nouvelles mobilités. Elle propose une Gazelle électrique légère, ainsi qu’un container usine pour l’assembler localement.

« Light is Right » disait Colin Chapman (voir essai de la Caterham Seven Sprint). Cet adage, Gazelle Tech l’a fait sien. En effet, le concept électrique Gazelle ne pèse que 500 kg grâce à l’emploi massif de matériau composite, mais aussi au dépouillement du modèle tourné exclusivement vers l’efficience. La voiture est basée sur l’Ampool, la voiture électrique open source.

Pour alléger au maximum sa Gazelle, la start up utilise la technologie appelée Aerocell d’Unicell qui sert habituellement dans les vans et camions frigorifiques. Ici, le but est d’obtenir une carrosserie autoporteuse alliant légèreté et sécurité. L’autre intérêt est que la cellule, fabriquée en banlieue bordelaise, peut être facilement assemblée « sur place ».

4h de recharge sur une prise

Grâce au gain de poids, la consommation annoncée est divisée par deux, et la Gazelle peut se contenter d’une batterie deux fois plus « petite/plus légère/moins chère ». 4 heures de recharge sur une prise domestique, 180 km d’autonomie en péri-urbain. Vous allez dire, ce n’est pas assez pour aller voir tantine dans sa maison de retraite à 500 km d’ici. Oui, mais, ce n’est pas son but non plus. C’est un « commuter », un véhicule qui permet de se déplacer quotidiennement dans les grosses agglomérations et Gazelle le revendique même.

« Nos véhicules s’adressent aux entreprises et collectivités territoriales souhaitant promouvoir une mobilité durable tout en optimisant le coût de leur flotte de véhicules. (…) Nos véhicules sont également connectés pour faciliter le covoiturage et réduire ainsi la consommation par passager. »

Une micro-usine en containers

Après tout, un véhicule électrique « bizarre » de plus ou de moins, cela ne changera pas la face du monde. Mais, ce qui est ici très intéressant c’est qu’il n’y a pas d’usine d’assemblage. Ou plutôt, il y a autant d’usine d’assemblage que l’on veut. En effet, Gazelle Tech propose un concept de « micro usine », en container, pour un assemblage local de la voiture. Facile à transporter, les containers prennent aussi peu de place et coûtent très peu cher.

Une fois la micro usine installée, un container de livraison rempli de pièces est acheminé et accolé à l’usine pour que l’assemblage commence. Une dizaine de pièces et un assemblage promis en une heure.

La cible de Gazelle Tech pour ces micro-usines est principalement les pays émergents sans industrie automobile. Le concept de micro-usine et le véhicule en matériau composite devrait faire baisser le prix du véhicule. Sauf que dans beaucoup des pays visés, l’électricité n’est pas la ressource la plus abondante. Ce même concept sera donc décliné avec un petit moteur thermique simple.

Pour l’instant, la Gazelle est encore au stade de prototype. Vendre un véhicule électrique simple dans nos contrées (on se rappellera de la Mia), et un véhicule à bas coûts dans les pays émergents (la Tata Nano est là pour l’exemple), deux gros challenges à relever. Bon courage à eux.

Illustration : Gazelle Tech

Poster un Commentaire

12 Commentaires sur "Gazelle Tech : VE léger et micro-usine"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

L’idée de base est remarquablement bonne !
Maintenant le nerf de la guerre est le PRIX
Parce qu’avec les 25 k€ de la Citroën E-Méhari l’échec est garanti !

SGL
Invité

Avec un capot et un toit arrondis et avec des chevrons sur la calandre, je verrais bien la nouvelle 2CV du futur !

bcbg
Invité

le concept de micro usine, « de voiture à faire soi même » parait, si c est sérieux, simplement génial!

Membre

que c’est laid….

SGL
Invité

Est-ce que la 2CV et 4L étaient belle à leur époque ?

Membre

a l’epoque. C’est cela le pb.

SGL
Invité

Oui certainement @Thibaut Emme
Mais sans vouloir trop m’avancer, j’imagine qu’il y aura un marché pour une voiture encore plus simple et encore plus minimaliste que la Sandero.
Les Pauvres (appelons un chat un chat) certains véhicules interentreprise, 3e voiture (pour la campagne) etc.
A condition bien sûr qu’elle soit sous les 7.000 euros, sinon je ne vois pas l’intérêt.

nouh
Invité

Certaines voitures de grands constructeurs(Toyoya ou Nissan) sont encore plus laides à mes yeux.!!!

SGL
Invité

A-t-on des nouvelles fraiches de la Twizy ?
Évolutions techniques, prix, volume des ventes, Etc.

wpDiscuz