Accueil Tata Nano, le gros problème de Tata Motors

Nano, le gros problème de Tata Motors

381
9
PARTAGER

Alors que Tata Motors s’est lancé à la conquête du marché indien, le futur de la Tata Nano reste en suspens.

Tata Motors a présenté son plan de relance FutuReady qui doit le mener dans le top 3 du marché indien en 2019. Le géant indien prévoit de lancer jusqu’à huit modèles sur deux plateformes composés principalement de SUVs et de berlines 5 portes. Mais bizarrement, la Nano ne fait pas partie du plan de relance. En fait, la Nano est devenue l’épine dans le pied des dirigeants de la marque.

La petite Nano est avant tout le projet d’un homme Ratan Tata, patriarche du groupe éponyme qui rêvait de lancer la voiture populaire indienne. Malheureusement, les ventes se sont montrées décevantes et à son pic de production, la Nano n’a été produite qu’à 77 828 unités. Avec le Kwid, Renault a lancé la voiture populaire que toute l’Inde attendait. Mais voilà, personne ne veut prendre la décision de tuer le projet du patriarche.

Pourtant le projet a un coût industriel non négligeable. L’usine de Sanand qui produit la Nano tourne à 10-20 % de sa capacité de production. Le démarrage de la production du Tiago n’a pas résolu le problème de fond. La rentabilité de la Nano passait par des subventions versées par l’état du Gujarat. Très optimiste au début du projet, les subventions ont été négociées pour être accordées à partir d’un seuil de production de 250 000 Nano par an. Avec une production de 22 262 unités pour l’année 2015, les subventions sont devenues une chimère.

L’ex-PDG, Cyrus Mitstry, débarqué par les frères Tata a déclaré que le projet Nano accusait des pertes accumulées de 10 milliards de roupies indiennes (140 millions d’euros) depuis le début. La Nano aurait d’ailleurs été une des raisons pour laquelle Cyrus Mitstry a été poussé vers la porte par Ratan Tata.

 

Source : Economic Times of India, Business Standard, Automotive News

Source photo : Tata

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "Nano, le gros problème de Tata Motors"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Fred21
Invité

Elle n’a pas marché, les chiffres le prouvent . Un véhicule peu couteux dans un pays où l’acheteur a des petits revenus: en théorie, c’était bon et en pratique, ça ne le fait pas. Quelle est la véritable raison ?

gigi4lm
Invité

Peut être la même raison qui fait qu’en France Dacia vend mal ses finitions les moins chères. Pas assez chère mon fils 😀

beniot9888
Invité

Si tu es pauvre, tu n’achètes pas de voiture du tout ?

Par contre, si tu peux sortir 7000 € pour ta Dacia, ce n’est plus une grosse marche que de monter à 8000 pour prendre la version climatisée ?

C’est mon analyse financière à 2 balles 🙂

Gilles
Invité

Rien qu’à voir le look de cette voiture, on comprend mieux la raison de ses ventes poussives. Depuis son lancement, le pouvoir d’achat des indiens a progressé et la classe moyenne veut des « vrais » voitures. Quant au plus pauvres, ils ont juste les moyens de s’acheter un vélo, et encore. On peut faire le même constat dans tous les pays émergents qui ne veulent pas des voitures « au rabais ».

Allegra
Invité
La raison ? Les acheteurs veulent une voiture populaire qui fasse « vraie » voiture aussi. La Nano, avec son hayon fixe au début et son style tout sauf sérieux, fait davantage penser à un quadricycle qu’à une voiture classique. :-/ Un point de l’article me fait tiquer : « Avec le Kwid, Renault a lancé la voiture populaire que toute l’Inde attendait.  » A lire ça, on a l’impression que la Kwid est le méga best seller du marché indien et supplante largement la concurrence. Or, selon les chiffres, les Maruti-Suzuki sont toujours loin devant. Et elles, c’étaient pas non plus les… Lire la suite >>
ingeniere
Invité

Maruti a été surpris par le lancement et le succès rencontré par le Kwid. Les ventes mensuelles ont baissé en moyenne 21 500 l’an passé à 19 000-20 000 depuis l’arrivée du Kwid. Le crossover français atteint désormais 10 000 ventes par mois. C’est Hyundai qui a cependant le plus souffert de l’arrivée du Kwid. Les ventes mensuelles de l’Eon sont passées de 6 000 à 3 000 en un an.

Invité

La Kwid est sur le meme creneau et se vend…
Mais le look n’est pas le meme…

Pedroj
Invité

Oui parce que ca franchement… on dirait un frigo ou un buffet… Et dans un pays ou le style compte ca importe quand meme… les gars font quand meme assoir des elephants sur des bagnoles et les bossent toute une nuit pour les faire ressembler a une 206.

Thomas
Invité

Pourvu que les futures Ambassador « made in PSA » cartonnent à leur lancement 😀

wpDiscuz