Accueil Electriques La moitié des ventes Porsche en électrique d’ici 2023

La moitié des ventes Porsche en électrique d’ici 2023

319
41
PARTAGER

Porsche veut devenir le constructeur le pus rapide à mener l’électrification de sa gamme et de ses ventes a déclaré Oliver Blume, le PDG de la marque.

Dans un interview donné à un confrère allemand, Blume prédit que la moitié des ventes Porsche seront des modèles électriques. Une grande partie de ces ventes électriques proviendront de la future Mission E. Programmée pour 2019, la première Porsche électrique devrait rester fidèle au concept-car avec des performances détonnantes, 0 à 100 km/h en 3,5 s, et une autonomie annoncée pour 500 km grâce à la batterie de 90 kWh. Par ailleurs, Blume met la pression sur les équipes pour amener en production la recharge en 15 minutes.

Le PDG a également évoqué le plan produit avec l’arrivée d’un deuxième modèle électrique sous la forme d’un coupé puis d’un SUV en 2021. Mais, la cerise sur le gâteau est l’annonce par Blume d’un futur Macan électrique.

Avec 237 778 voitures écoulées le monde en 2016, Porsche aurait besoin de vendre au minimum 150 000 électriques en 2023 si la progression des courbes de ventes maintient sa croissance. Cela fait beaucoup de voitures électriques. À moins que du côté de Zuffenhausen, la future électrification de la gamme progresse en fonction des révélations sur les émissions de NOx supérieures au seuil légal du Cayenne V6 Diesel.

 

Source : Manager Magazin

Source photo : Porsche

 

Poster un Commentaire

41 Commentaires sur "La moitié des ventes Porsche en électrique d’ici 2023"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Zak
Invité

La fabrication des batteries de la Tesla correspond à un équivalent CO2 de 17.5 T CO2. La construction complète d’une voiture équivalente à essence correspond entre 6.3 T CO2 et 7.1 T CO2. DIfférence : 10T CO2.

En émettant 25g/100 km, une voiture à essence peut donc parcourir 400’000 km avec le différentiel de 10T CO2. Il y a peu de chance qu’une Tesla roule correctement avec des batteries d’origine après 400’000 km.

Conclusion les véhicules électriques haut de gamme ne valent pas mieux que les véhicules à moteur à combustion.

https://www.blick.ch/news/wirtschaft/schweden-studie-enttarnt-tesla-als-umwelt-suender-so-schmutzig-ist-der-gruene-luxus-schlitten-id6900808.html

Christophe
Invité
@Zak Un petit bémol dans ta démonstration, l’essence c’est 2,8 kg CO2eq libérés par litre brûlé, le gazole 3,2. Donc pour émettre 25 g / 100 km, il faudrait que la voiture ne consomme pas plus de 9 ml / 100 km ! Une voiture qui consomme 4 l /100 km, en essence je ne sais pas encore descendre en-dessous, en roulant normalement émet 11,2 kg / 100 km soit tout de même 89 000 km pour arriver aux 10 t (104 000 km pour tenir compte du CO2 pour l’électricité). Comme la voiture que tu cites est la seule… Lire la suite >>
Invité

Zak, je ne comprends pas bien : vous ne comptez pas la consommation d’essence? 130 grammes de CO2 par km pour une voiture basique…

10t CO2 / 130 grammes –> après 77000 km, une voiture électrique qui utiliserait de l’électricité 100% propre serait avantageuse du point de vue des émissions de CO2, malgré le handicap initial lié à la fabrication de la batterie.

SGL
Invité

Oui @ Matthieu, l’automobile électrique n’a d’intérêt seulement si elle ne vient que par des énergies décarbonées.
Autrement dit, des centrales à charbon pour faire rouler un parc de VE : strictement aucun intérêt !
Cela me parait évident, mais c’est toujours bon à rappeler 😉

SGL
Invité

Le développement du parc de VE mondial doit pouvoir se faire avec le développement prévisible du parc photovoltaïque mondial.
Il est dit que de 2010 à 2016 : la puissance installée du parc photovoltaïque mondial a été multipliée par 6 entre fin 2010 (50 GW) et fin 2016 (305 GW).
http://www.connaissancedesenergies.org/fiche-pedagogique/solaire-photovoltaique
Encouragent !?

wizz
Membre

SGL

Du point de vue carbone, oui
Du point de vue santé des gens, par forcement
Il est bien plus facile de dépolluer une centrale charbon que de dépolluer 1 million de voitures thermiques et leur échappement, surtout « en condition réelle, en dehors de l’homologation sur banc »

Thibaut Emme
Admin

Surtout que les « nouvelles » générations de centrales à charbon sont là.
Pas vraiment eu le temps de me pencher dessus mais Net Power communique sur ces centrales à cycle Allam qui ne rejettent pas de CO2, pas de particules, souffre, etc.
Ils filtrent les particules les plus fines et capture le CO2 qu’ils revendent à des industriels qui en ont l’utilité. Comme ils utilisent l’oxycombustion (donc de l’O2 pur) il n’y a pas de NOx générés.

Bref le charbon c’est l’avenir 🙂 😉

SGL
Invité

Intéressant @Thibaut Emme
Est-ce la technologie dite « supercritique » ?

Thibaut Emme
Admin
Non. Une centrale super-critique en gros c’est hausser les températures et pressions des centrales « classiques ». (on peut même aller au-delà maintenant avec les ultra-supercritiques ou genre). Mais on prend toujours de l’air (donc on produit des NOx) et on fait tourner les turbines avec la vapeur d’eau sous pression, et on rejette le tout par des cheminées. Là, c’est le cycle Allam qui consiste à utiliser du CO2 Supercritique (d’où peut-être la confusion ?). On brûle du gaz naturel (ou du charbon gazéifié) avec du O2 pur (ce qui coûte plus cher que de prendre de l’air…). On n’utilise pas… Lire la suite >>
SGL
Invité

Bon… On en apprend tous les jours.
Espérons que la Chine, l’Inde, l’Allemagne, Pologne, etc. adopterons tous, ces nouvelles technologies rapidement avant que cela devienne trop tard…

wizz
Membre
Allaaaaaaaaaam Voyons ça de plus près https://en.wikipedia.org/wiki/Allam_power_cycle La turbine fonctionne avec du gaz, directement avec le méthane, ou obtenu indirectement avec le charbon. Pour faire simple, partons avec du méthane CH4. Le rendement peut atteindre 59% Il est aussi dit que ça fonctionne avec de l’oxygène pur. Pas d’azote, pas de NOx. Mais le plus dur, c’est de l’oxygène pur. Combien en faut il? Partons avec une centrale de puissance 600MW. A chaque heure, c’est 600MWh d’élect produite. Et pour cela, avec son rendement de 59%, la centrale aura consommé 1000MWh d’énergie primaire, sous forme de méthane https://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9thane La combustion… Lire la suite >>
Thibaut Emme
Admin
Le CO2 super critique est utilisé dans pas mal de domaines très différents. C’est un solvant qui pose largement moins de pbm que les solvants chimiques. Pour faire du café décaféiné on utilise désormais sur CO2 super critique (ou extraire des arômes, etc.). Nettoyages en tout genre – largement mieux que le trop fameux perclo’ (perchloréthylène), dégraissage de pièces industrielles, etc. Il y a plus de 15 ans aussi que l’on traite les bouchons de liège avec le CO2 supercritique pour éviter le goût de bouchon au vin (hips !). En gros le CO2 supercritique vire du liège tout ce… Lire la suite >>
SGL
Invité

Tout cela est bien gentil comme démonstration, mais c’est non compris les progrès technologiques dans ce domaine qui sont énormes.
Si les batteries font le même progrès que le photovoltaïque, on est sur une amélioration régulière (pour le moment) de l’ordre de 80 % tous les 5 ans !!! Alors imaginez les chiffres mis à jour en 2023.
Chaque année, le bilan est à refaire totalement pour être juste.

Christophe
Invité
@SGL Il n’empêche qu’un VE c’est entre 3 et x t de CO2eq à la construction à l’heure actuelle soit entre 30 000 et y00 000 km en VT. Pour faire 30 000 km au départ de chez moi il me faut plus de 5 ans, donc est-il préférable que je prenne un VE qui ne convient pas à tous mes besoins ou que je continue comme je fais actuellement en attendant de pouvoir faire mieux d’ici 5 ans. Parce que la solution du VE qui peut remplacer un VT au départ de chez moi est clairement plus impactante. Et… Lire la suite >>
Thibaut Emme
Admin

Pour être totalement complet, il convient aussi d’intégrer le coût CO2eq d’un VT, ainsi que le coût CO2eq de chaque litre de carburant (tout comme de chaque kWh d’électricité). Non ?

Christophe
Invité

@Thibaut Emme
Mais c’est bien intégré.
Mes valeurs de CO2 pour les carburants sont bien du puits à la roue.
J’ai bien intégré le CO2 pour l’électricité.
Et le calcul initial était fait uniquement pour la surproduction de CO2 pour fabriquer le VE par rapport au VT (10 tonnes dans l’exemple, correspondant à 17,5 – (6,3 à 7,1) soit en réalité 10,4 à 11,2).

Dans mon dernier commentaire il fallait lire « Il n’empêche qu’un VE c’est entre 3 et x t de CO2eq de plus à la construction à l’heure actuelle » (rajouté de plus).

Thibaut Emme
Admin

Ah ok @Christophe. Sans le « de plus » j’ai eu un doute 😉
Après, il faudrait aussi rajouter le « gain » en CO2eq de la réutilisation de la batterie une fois sortie de la voiture (stationnaire, etc.). Mais c’est couper les cheveux en 8 (ce que l’on aime bien faire après tout 😉 ).

Invité

SGL, quelles sont vos sources pour dire qu’il y a une amélioration de 80% tous les 5 ans dans le domaine du photovoltaïque? (comment définissez vous amélioration? rendement? prix? durée de vie? mix des 3? )

Pour moi, il y a une amélioration de l’efficience du photovoltaïque de l’ordre de 1% par an.

Les évolutions des rendements dans le domaine de la recherche (pas en production) : https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/5/5e/PVeff%28rev160420%29.jpg/1920px-PVeff%28rev160420%29.jpg

SGL
Invité

Je botte en touche pour vous répondre correctement @Matthieu 🙁
J’ai entendu ces affirmations dans une émission de radio sur BFM, mais je ne trouve pas de trace sur l’exactitude à 100 %
Néanmoins, les progrès sont énormes, c’est 10 ans derniers années et on nous dit que c’est loin d’être terminé.
Cela dit, ils en parlent ici
https://www.contrepoints.org/2013/03/16/118449-photovoltaique-des-progres-prometteurs
Mais je recherche encore…
ET je ne pense pas que c’est seulement 1 % par an, en 10 ans une surface photovoltaïque équivalente, c’est 50 % de mieux au minimum.
Je suis tout ouïe sur des informations sûres 🙂

SGL
Invité

@Matthieu,
A moins que j’ai amalgamé « coût des installations » 50 % entre 2009 et 2014.
Et ici, ils parlent que le prix de l’énergie solaire a diminué de 70 % en l’espace de 7 ans !!!
http://www.lenergietoutcompris.fr/actualites-et-informations/photovoltaique-solaire/la-baisse-du-prix-de-l-energie-solaire-menace-l-electricite-48023
On est très loin de 1 % par an de rendement ! 😉

Invité
Ce n’est pas simple de s’y retrouvé dans tous les chiffres annoncés à droite à gauche. Pour les 70% de baisse de prix de l’électricité photovoltaïque en 7 ans, ils indiquent que c’est à 50% grâce à la diminution du prix des installations, et 20% par l’augmentation des rendements (ce qui ferait 3% par an). Un autre élément qu’il faudrait prendre en compte au niveau national : le photovoltaïque ne produit rien la nuit, ou par temps nuageux. Si on veut en utiliser en quantité importante il faut le compléter par d’autres modes de production d’électricité, et cela a un… Lire la suite >>
SGL
Invité

Oui, c’est certain, c’est confus, et je me rends compte que j’ai pu colporter des informations erronées malgré moi.
Cela dit, il semblerait que le PV sera vraiment intéressant dés 2020, et cela, même sans subventions étatique.
VE + photovoltaïque vont marcher ensemble après 2020.

wizz
Membre
les panneaux solaires photo voltaiques n’ont pas fait tant de progrès en rendement (conversion énergie solaire reçue en énergie électrique). Cela fait depuis longtemps que les satellites ont des panneaux à très haut rendement (normal, vu le cout de lancement et surtout que chaque kg en moins en matériel permet d’embarquer 1kg de carburant en plus, prolongeant d’autant la durée de vie du satellite, nécessaire pour maintenir sa position exacte) l’amélioration du rendement des panneaux dans les installations grand public, c’est surtout grâce à la baisse des couts de fabrication lorsque les Chinois se sont massivement lancés dans le business… Lire la suite >>
Thibaut Emme
Admin

Il y a aussi eu des gains significatifs en terme de durée de vie, ou plutôt de maintien de la puissance max.
Avant on avait plutôt des panneaux qui au bout de 15/20 ans passaient sous les 75% de la puissance nominale et il fallait prendre cela en compte dans la puissance installée au départ.
Désormais on a des panneaux qui garantissent 75% à 30 ans.

Anonyme
Invité

la démonstration est sympa, mais elle oublie une chose : même si l’électrique à quelques inconvénients, elle à l’avantage d’être le seul substitut crédible et « rentable » aux carburants fossiles, carburants fossiles qui ne sont pas inépuisables, contrairement à l’électrique. Que fera t-on quand demain il n’y aura plus de pétrole, si on n’y réfléchit pas dés aujourd’hui ? La technologie évoluera (comme nous le montre l’évolution flagrante entre les premeirs moteurs des années 1900 à ceux d’aujourd’hui), mais cette question restera

SGL
Invité

Parfaitement ! 🙂
Le moteur à explosion a plus de 100 ans et c’est imposé progressivement par les lobbies du pétrole.
Mais les moteurs thermiques sont extrêmement complexes, mais bénéfices de plus de 100 ans de progrès, d’amortissements, d’infrastructure développé uniquement pour eux.
Franchement, si des petits hommes verts sur-intelligents et pacifiques débarqueraient sur notre planète, ils se demanderaient pourquoi les VE sont si peu développés face aux VT.
Coûts et rendements vont considérablement s’améliorer dans un proche avenir avec leur nombre croissant, c’est certain !

panama
Invité

2023 ça fait… dans un peu moins de 6 ans.
On verra bien mais ça fait quand même un peu sourire. On se demande bien pourquoi Porsche continue alors d’investir dans de nouveaux moteurs purement thermiques !

Thibaut Emme
Admin

Soit Porsche remplace la moitié de ses ventes par des VE et là oui, on peut se demander l’intérêt de lourds investissements dans le thermique.
Soit Porsche compte doubler les ventes grâce à l’électrique et ainsi être à 50% de VE. Le thermique restant toujours à son volume de vente. Là les investissements se justifient 😉
On doit être qq part entre ces deux bords non ?

panama
Invité

… ou dans la comm greenwashing ?

SGL
Invité

Bon en tout cas « … vendre au minimum 150 000 électriques en 2023 » la barre est haute et 2023 ça fait moins de 6 ans pour y arriver… Et au niveau calendrier industriel, c’est vraiment court !

YANNIS LABEJOF
Invité

En rachetant Tesla ^^

wizz
Membre

en 2014, Sergio avait annoncé 400.000 Alfa Romeo en 2018…

SGL
Invité

Véhicules électriques : l’Europe s’apprête à introduire des quotas
http://www.breezcar.com/actualites/article/loi-zero-emission-europe-quotas-vente-vehicules-electriques-0617

Christophe
Invité

Cela commence mal parce qu’un VE n’est pas zéro émission, on l’a vu au niveau CO2 ci-dessus ainsi qu’au niveau particules : https://www.leblogauto.com/2017/06/coquilles-doeufs-peaux-de-tomates-faire-pneus.html

amiral_sub
Invité

ça serait formidable! de plus en plus d’études prédisent un boom des ventes de VE. Si porsche s’y met, ça tirera les autres vers le VE. Les ventes de porsche pourraient exploser grace au très faible cout de possession d’un VE comparé à un VT

wpDiscuz