Accueil Général Un Sénateur veut l’interdiction des « avertisseurs de danger »

Un Sénateur veut l’interdiction des « avertisseurs de danger »

147
30
PARTAGER

C’est le retour d’un vieux serpent de mer automobile et on le doit à Jean-Pierre Grand, Sénateur de l’Hérault. Ce sénateur souhaite l’interdiction pure et simple de tous les moyens permettant de prévenir les usagers de la route d’un contrôle automatisé, de police ou de gendarmerie.

Des atouts à double tranchant

Et quand on dit « tous les moyens », cela va même jusqu’aux appels de phares que l’on pourrait faire pour avertir les usagers venant en sens inverse (ou simplement dire bonjour, avertir d’un animal qui traverse, d’un véhicule arrêté sur le bas côté, etc.). Le Sénateur est soutenu par différentes personnes même si Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la Sécurité Routière est plus mesuré.

Dans les colonnes du Parisien, ce dernier explique « (qu’)en sortant de boîte, des conducteurs ivres vérifient sur leur smartphone où sont les contrôles pour choisir un autre itinéraire ». Tout en contrebalançant : « ces outils peuvent aussi être de précieux atouts pour la sécurité routière, quand ils indiquent les limites de vitesse ou les ralentissements ».

En fait, la proposition du Sénateur fait suite, comme il l’indique lui même, à la décision de la Cour de Cassation de relaxer, le mardi 6 septembre 2016, plusieurs personnes d’un groupe sur le réseau social Facebook qui signalaient l’emplacement des contrôles dans l’Aveyron.

Une aide pour les terroristes ?

Le Sénateur lui fait un raccourci terrible, voulant « réduire l’information disponible pour les délinquants, voire pour les terroristes ». Pour une poignée de personnes échappant potentiellement au système, certains seraient prêts à faire de graves concessions aux libertés individuelles et à considérer que tout le monde est coupable jusqu’à preuve du contraire. Surtout, en quoi un contrôle de vitesse automatisé aide à la traque aux terroristes ?

La dernière fois, que ce genre de discussions ont eu lieu au niveau de l’exécutif, les avertisseurs de radars sont devenus – par pure hypocrisie – « avertisseurs de zones de danger ». Si la proposition du Sénateur aboutit, ces avertisseurs deviendront alors hors la loi. Il sera aussi hors la loi de prévenir, par un quelconque moyen, les usagers. Or les forces de l’ordre elles-mêmes annoncent souvent les zones approximatives des contrôles vitesse du jour, que ce soit via une radio locale ou via les réseaux sociaux. Les forces de l’ordre considèrent que cela participe à la sécurité routière.

Une interdiction inapplicable dans les faits

Pour l’association 40 millions d’automobilistes, « interdire toute signalisation, que ce soit par le biais des réseaux sociaux ou de boîtiers communautaires, c’est insensé ». D’autant plus que bon nombre d’outils sont des applications sur les smartphones et que, rappelons-le à toute fin utile, les forces de l’ordre ne peuvent pas regarder dans un téléphone lors d’un contrôle routier.

« Si l’on interdit les boîtiers, les applications, les réseaux sociaux, on retirera bientôt aussi les panneaux de signalisation des radars » ajoute Pierre Chasseray, délégué général de l’association. En période pré-électorale, il est fort peu probable que cette proposition aille plus loin, mais en 2017 qui sait ? L’Hérault est un département qui compte chaque année près d’une centaine de tués sur la route avec un pic estival (environ 25 tués sur juillet-août).

Source : Le Parisien, 40 millions d’automobilistes, Sénateur Grand, illustration : Gendarmerie

Poster un Commentaire

30 Commentaires sur "Un Sénateur veut l’interdiction des « avertisseurs de danger »"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Carlos Ghost
Invité
Pedroj
Invité

« réduire l’information disponible pour les délinquants, voire pour les terroristes » hahahaha ce foutage de gueule… Sublime et sans les mains! la grande classe

rob64
Invité

En fait ce politique te balance ces arguments niais, débiles et quand il se rend compte que ça tient pas la route, que ces arguments sont demontés en moins de 2 il sort donc sa carte ultime : « la lutte contre le terrorisme »
Et là baaah… on peut pas dire non!!

ART
Invité

Certains font le buzz en raclant comme ils peuvent. Pitoyable

Michel
Invité

Encore un copain de « Jeanne d’ARC » PERRICHON, on rajoute toujours plus de radar et la courbe des deces sur route ne diminue pas – cherchez l’erreur!
Les gendarmes direct à la sortie de boites de nuit, c’est 100x plus efficace, et en plus ils peuvent faire de la pédagogie
Si la securité routière faisait son travail correctement,
> radar = zone de danger => zone a aménager donc au bout de quelques années le secteur devrait etre sécurisé et le radar déplacé sur une nouvelle zone accidentogène
au lieu de cela, on continu a engraisser SAGEM et compagnie

gigi4lm
Invité

« on rajoute toujours plus de radar et la courbe des deces sur route ne diminue pas – cherchez l’erreur! »
ah bon !
http://www.securite-routiere.gouv.fr/medias/espace-presse/publications-presse/1972-2012-les-francais-et-la-securite-routiere-40-annees-de-route-commune

Adaptateur
Invité
Mais bien sûr, tout ça c’est grâce aux radars… Pas du tout à la généralisation des airbags, ABS, ESP, etc. Ni non plus de l’obligation des sièges autos pour enfants, ou du port obligatoire de la ceinture. Et enfin ce n’est pas grâce non plus à l’aménagement des routes, comme la suppression des railles coupe motards par des plots en béton, de la suppression des arbres en bord de route, ou des revêtements offrant toujours plus d’adhérence. Non, la baisse du nombre mort sur les routes c’est grâce aux points perdu et aux 90 euros d’amende lorsque l’on est à… Lire la suite >>
gigi4lm
Invité

Je n’ai pas dis que c’est exclusivement grâce aux radars mais ils y contribuent, et pas qu’un peu.
Quand arriverez vous à comprendre cette évidence :
Le risque d’accident augmente avec la vitesse. Le risque que cet accident soit mortel aussi.

philouze44
Invité
Thibault : « Avec le lancement des radars automatiques, la vitesse moyenne a chuté de 10 km/h. Et 10 km/h, même sur autoroute c’est beaucoup d’énergie en moins à dissiper…15% en moins (130 au lieu de 140). Sur voie express (110 au lieu de 120) cela fait -17,3%, en ville on chute carrément de 36,66% d’énergie à dissiper. » non malheureusement c’est beaucoup plus, l’énergie cinétique croit comme le carré de la vitesse (en réalité , Ec=1/2Mv²) . Donc augmenter de 15% quand la base est déjà 130 est énormément, énormément plus important à dissiper que prendre 15% sur un véhicule lancé… Lire la suite >>
Rowhider
Invité
13 de mes connaissances, copains, amis sont morts sur la route: Alcool au volant en sortie de boîte de nuit, prise de stupéfiant avant de conduire, plaque de verglas dans un virage, carrefour dangereux… Sur le total, un seul est mort à cause d’un grand excès de connerie (pas de vitesse): il a échoué en tentant de dépasser, malgré un semi-remorque en face avec une R5GTT : impact à 160km/h tout en étant jeune conducteur… Et Je parle d’une époque (Fin 90’s), où la vitesse moyenne sur les routes départementales était de 130km/h, et sur autoroute 160km/h. La personne morte… Lire la suite >>
Maître 90
Invité
Sans vouloir défendre ou enfoncer ce sénateur, cette discussion me rappelle celle concernant le permis à points. Après avoir critiqué autant que possible les dirigeants pour rester passifs devants les massacres annuels sur les routes (6000/7000 morts par an, sans parler des blessés) voilà que des outils incontournables sont mis en place et que le nombre des victimes est divisé par deux. Et tout le monde critique, bien entendu. Gigi4lm à raison et c’est bien embêtant car cela rend plus difficile la critique du sénateur. Rowhider et Thibaut Emme, vous finissez tous deux par le reconnaitre avec difficulté dans vos… Lire la suite >>
Maître 90
Invité

« mettre des gendarmes à la sortie des boîtes de nuit »
« Réviser tout les 10 ans le code »
« Faire plus de contrôle d’alcoolémie »

D’accord mais je vous fiche mon billet que vous lirez le même genre de commentaires sur le blogs à la première application d’une de ces idées.

Je suis par contre d’accord avec vous quand vous écrivez : « …une mauvaise météo favorise une baisse car naturellement, … les gens vont moins vite ».

Maître 90
Invité

C’est exactement ce que Gigi4lm à écrit.
+1 pour lui (ou elle).

Maître 90
Invité
Concernant la division par deux du nombres de tués sur les routes françaises : – ça à été un résultat inespéré à l’époque ou, malgré les spots de prévention, l’obligation de la ceinture et les progrès constant sur les routes, les chiffres refusaient de baisser ; – quand je parle, dans mon premier message, d’outils incontournables, je parle des radars et du permis à points mais aussi, entre autres, de l’obligation de l’ABS décrétée plus ou moins à la même période. Autant de décisions prises par « ces crétins de la sécurité routière » (pour reprendre l’expression symptomatique d’un des commentaire) dont… Lire la suite >>
Pat
Invité

Thibaut, qu’elles sont tes sources pour dire qu’une révision du code serait encore plus efficace ? C’est la première fois que je lis quelque chose la dessus !

Invité

Assez d’accord avec l’idée des stages. Alors avoir effectué un stage de conduite gratuit par le biais de mon assurance, j’ai constaté l’efficacité de ceux ci sur la prise de conscience des dangers et de mes capacités réelles sur route ouverte… Ça calme.
Mais les stages ont un coût et il faut les payer d’une façon ou d’une autre… Les stages pour tous seraient ils vraiement pour tous ?

Dcomdim
Invité

Encore un qui aimerait qu’on se souvienne de lui. Faut admettre qu’il s’y prend mal!

rob64
Invité

C’est quoi « un controle automatique »?

wpDiscuz