Accueil Audi WEC 2016 : la fiabilité, talon d’Achille de la nouvelle Audi R18...

WEC 2016 : la fiabilité, talon d’Achille de la nouvelle Audi R18 ?

106
14
PARTAGER

Présentée avant ses concurrentes en fin d’année dernière, la nouvelle Audi R18 peaufine les dernières étapes de son développement avant de retrouver le grand bain du championnat du monde d’endurance.

Pour rattraper son retard sur Porsche, le constructeur d’Ingolstadt a revu en profondeur son prototype. Des ambitions qui se matérialisent notamment avec un design affûté et agressif.

Outre l’aérodynamique, l’Audi R18 millésime 2016 introduit aussi de nombreuses nouveautés techniques avec l’abandon du volant d’inertie au profit d’un système de batteries Lithium-Ion.

Pour Loic Duval, pilote officiel Audi en WEC, cette nouvelle R18 démontre beaucoup de potentiel mais n’est pas pour le moment parfaite : « La voiture est vraiment différente et du super travail a été fait par l’équipe. Cela semble vraiment prometteur. La vraie question quand vous changez tout comme ce que nous avons fait est la fiabilité parce que tout est nouveau ».

Toyota arrivera aussi cette année avec une nouvelle monture, la TS050 qui sera présentée à la fin du mois de mars. Les deux marques partiront donc dans l’inconnu ou presque face à une Porsche 919 Hybrid arrivant désormais à maturité.

Source : Motorsport

Crédit illustration : Audi

Poster un Commentaire

14 Commentaires sur "WEC 2016 : la fiabilité, talon d’Achille de la nouvelle Audi R18 ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Rowhider
Invité

En effet le système est nouveau, mais Audi ne sont pas tombés de la dernière pluie : quand on ne sait pas faire, on s’adresse à ceux qui savent… Autrement dit, Audi ont certainement recruté des gens qui connaissent les systèmes de récupération sur batterie. La fiabilité sera démontrée lors des premières manches du WEC, ce qui leur laisse le temps d’être prêt pour Le Mans.
Rien ne permet de dire aujourd’hui, qu’ils ne seront pas au point : pour cela il faudra attendre Spa !

gigi4lm
Invité

Bien d’accord. D’autant que, malgré cette concurrence au sein du groupe je ne suis pas sûr que certaines informations ne circulent facilitant le travail des uns et des autres.

greg
Invité

Mouais, c’est bizarre mais depuis que Peugeot s’est retiré je trouve cette compétition sans intérêt.
De plus si ils ont des soucis financiers à venir, ce serait un poste d’économie non négligeable.

Thibaut Emme
Admin
Le sport auto n’est pas et n’a jamais été un poste d’économie. Enfin si, à très court terme. Mais une participation aux 24 heures du Mans en LM P1 c’est entre 75 et désormais 120 millions d’euros (pour le WEC en entier). 120 millions d’euros c’est énorme…mais imaginez les retombées médiatiques d’une bagarre pour la victoire. Une année de publicité pour une marque c’est largement plus… Je prends souvent ce chiffre de 2013 (il doit y en avoir de plus récents) où le budget pub de Renault tous médias confondus rien que pour la France c’était plus de 400 millions… Lire la suite >>
greg
Invité

Ben pas vraiment, puisque au final c’est assez peu communiqué et ne dépasse pas vraiment le cercle des initiés de l’automobile que nous sommes, mais le client moyen n’y verra rien.
Chez Citroen et Hyundai, on avait fait des estimations, les retombées estimées en cas de victoire étaient proches de zéro.

Admin
C’est intéressant, ce que vous dites, mais à mon avis ça dépend du public auquel on s’adresse. Ce ne sont pas les mêmes aspects qui sont promus. Porsche a construit son pedigree sur Le Mans et les prototypes. Ca a également participé grandement à la construction de l’image technologique d’Audi. L’endurance et le LMP1 a un côté assez élitiste. Peugeot a retiré plus sur la durée de ses engagements au Mans que de ses quelques années pas très glorieuses en F1, pour un investissement qui ne devait pas être très différent. C’est pareil pour Toyota, ça leur permet de « viriliser »… Lire la suite >>
DiZeL
Invité

« Peugeot a retiré plus sur la durée de ses engagements au Mans que de ses quelques années pas très glorieuses en F1 »

Peugeot a retiré bien plus de ses années en rallye que de ses victoires au Mans ! Après c’est ptet une histoire de génération, mais quand je pense Peugeot Sport je vois d’abord une 205 T16…

Nicolas
Invité

Bonjour Greg,
Au contraire je trouve que Peugeot est parti au maivais moment. On a un vrai championnat WEC, 3 gros constructeurs dans la categorie reine. Chacun a pu prover qu’il etait bon en remportant le championnat ou les 24h du mans ou les 2. Les catégories inférieures (LMP2, LMP3?, GTpro et am) sont passionantes. Il n’y a guère que les équipes comme Rebellion en LMP1 dont on pouvait se demander ce qu’elle faisait ici! technologie est assez libre mais bien nivellée. Que demande le peuple?

r.burns
Invité

Pourtant on en a bouffé de la com après la victoire au Dakar (et merci Peterhansel d’avoir sauvé la baraque)

Thibaut Emme
Admin

Ah toujours pas remis de la large victoire sur Mini ? 😀

DiZeL
Invité

Merci à Al Attiyah d’avoir sauvé la baraque ! 12 Mini engagées mais une seule sur le podium !

gigi4lm
Invité

3 constructeurs en WEC et donc au Mans mais puisqu’on parle du Dakar dont personne ne nie le succès et les retombées média, combien de constructeurs engagés ? Pas mieux semble t il.

akouel
Invité

Audi peut aussi très bien jouer un petit bluff ! niveau performances, le prologue au paul ricard donnera de bonnes données, les constructeurs ayant toujours joué le jeu jusque là 🙂

Et le mans avec 2 voitures dans chaque camp, ça aussi ça va être très intéressant !

Vivement la reprise de ce championnat, pour toutes les catégories la bataille va envoyer du steak !

lym
Invité

Hormis des problèmes de soupapes grillées, à cause d’un filtre à carburant au maillage un peu serré sur certaines séries, la R18 fut pourtant globalement fiable même si, digne héritière de la R12, elle avait tendance à devenir basse du cul en se tassant avec les années :o)

wpDiscuz