Accueil ALMS Le LMP2 et le LMP3 en pleine effervescence

Le LMP2 et le LMP3 en pleine effervescence

249
1
PARTAGER

Aujourd’hui même les quatre constructeurs retenus pour la nouvelle réglementation LMP2 ont été annoncés. Mais ce sont à la fois le LMP2 et le LMP3 qui sont actuellement en pleine effervescence. Un point s’imposait.

L’ACO a communiqué les quatre constructeurs de châssis retenus pour la réglementation qui entrera en vigueur en 2017. Il s’agit de Dallara (Italie – États-Unis), Onroak Automotive (France), Oreca (France – États-Unis) et de la joint-venture Riley Tech / Multimatic (USA – Canada – Royaume-Uni), cela sous réserve de validation du règlement par le Conseil Mondial de l’Automobile le 10 juillet prochain. La présence de Dallara constitue une petite surprise et, forcément, il doit y avoir plusieurs déceptions notamment parmi les constructeurs qui ont récemment sortis de nouveaux produits…

Dans les séries régies par l’ACO et la FIA, les LM P2 seront équipés par un seul motoriste qui sera sélectionné en septembre. En championnat TUDOR, les prototypes seront équipés par plusieurs motoristes et le châssis comprendra des éléments de styles spécifiques à chaque motoriste. Les annonces sur les motoristes sélectionnés seront faites ultérieurement, dès que les programmes seront confirmés. Dans tous les championnats, la puissance sera d’environ 600 ch, et un ajustement de performances sera mis en place pour assurer un équilibre concurrentiel. Notons que les équipes engagées sur les prototypes éligibles dans le championnat TUDOR pourront rouler avec les mêmes moteurs et châssis utilisés aux Etats-Unis pour les 24 Heures du Mans et sur l’European Le Mans Series, à condition de reprendre les éléments de carrosserie spécifique utilisés dans tous les championnats en dehors de l’Amérique du Nord. De même, toutes les équipes LM P2 seront admissibles pour disputer les épreuves du Championnat TUDOR en prenant la même configuration de châssis et le moteur qu’ils utilisent dans leur propre championnat.

Du côté du LMP3, ce sont cinq constructeurs et pas un de plus seront acceptés autour de 2017. On devrait retrouver parmi eux ADESS AG, Ginetta-Juno, Onroak Automotive et Riley Technologies. Onroak utilisera sa Ligier JS P3 qui, lundi et mardi derniers, a poursuivi son programme de développement sur le circuit espagnol de Motorland Aragon entre les mains d’Olivier Pla. Equipée des pneumatiques Michelin et du moteur Nissan homologués par la réglementation LM P3 de l’ACO – cette dernière a bouclé les 4,926 km du tracé utilisé par l’équipe avec un meilleur tour en 1:32.28, contre 1:29.1 pour la Ligier JS P2-Nissan qui roulait le même jour.

Sources : ACO et Onroak Automotive

Photo : Onroak Automotive

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Le LMP2 et le LMP3 en pleine effervescence"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
klm
Invité

Le mans se veut la diversité ultime des moteurs et des châssis, pourtant ils semblent se « dallariser » en catégorie P2 et P3.

c’est profondément ironique!!

wpDiscuz