Accueil Mercedes Mercedes GLC, adieu GLK

Mercedes GLC, adieu GLK

544
4
PARTAGER

La nouvelle stratégie d’appellations de Mercedes prend rapidement forme, puisqu’après le GLE, voici le GLC. Remplaçant du GLK, il justifie d’autant plus le changement d’appellation qu’il change très fortement de positionnement.

Sans pouvoir être véritablement qualifié d’échec, le GLK n’a jamais réellement rencontré le succès escompté. La faute à un design qui est selon les points de vue, loupé ou mal compris, et à un positionnement prix / taille manquant lui aussi de clarté.

C dans l’air

Pour le premier point, le style, le GLC a donc bien retenu la leçon du GLK, mais aussi du GLA… Son style en fait à présent une véritable Classe-C SUV, et même si l’on n’apprécie pas le jeu des comparaisons, on ne pourra manquer de le rapprocher de son concurrent cible, l’Audi Q5, surtout vu de profil. Une ligne plus douce que son prédécesseur donc.

Avec seulement 4m53, le GLK semblait bien petit comparé à ses concurrents Q5 et X3. Le GLC s’adapte et voit sa longueur portée à 4656 mm (+120), et sa largeur à 1890 mm (+50). Sa hauteur se contente de prendre 9 mm(1639) accentuant l’impression de longueur accrue. La quasi totalité de l’accroissement de longueur se fait sur l’empattement : + 118 mm à 2873. C’est autant pour l’équilibre des lignes et l’habitabilité ou le volume de coffre. Les passagers arrière gagnent ainsi 57 mm pour leurs jambes, et le volume de coffre progresse de 80 litres pour un total respectable de 550.

Classe-C à l’extérieur, Classe-C à l’intérieur. Il faut un regard averti pour faire la différence, qui se situe sur quelques détails de couleur ou de matière, ou encore du le dessin de la zone faisant face au passager.

C dessous aussi que ça se passe

Logiquement, ce GLC ne partage pas que sa plastique avec la Classe-C, et l’on retrouve nombre de composants techniques communs. A commencer par les motorisations, avec une offre articulée autour de 2 moteurs diesel, un essence et un essence hybride rechargeable pour démarrer : GLC220d, GLC250d, GLC250 et GLC350e. Des moteurs tous associés à la transmission intégrale pour le moment, avec boîte automatique 9 rapports, sauf pour l’hybride qui intègre son moteur électrique à la boîte 7G-Tronic à 7 rapports.

Cet hybride sera apprécié par les flottes et dans les pays qui pénalisent lourdement le CO2, avec des émissions à seulement 60 g/km pour ce dernier, et une capacité à rouler 34 km en mode électrique. Mais il y perd aussi des plumes, sous la forme d’un volume de coffre qui redescend à 350 litres.

GLC220d 4MaticGLC250d 4MaticGLC250
Type4 cylindres en ligne – Turbo4 cylindres en ligne – Turbo
Cylindrée21431991
Puissance ( kW / ch)125 / 170150 / 204155 / 211
Couple (Nm)400500350
Consommation cycle mixte (l/100 km)5,06,5
Emissions de CO2 (g/km)129152
0 à 100 km/h8,37,67,3
Vitesse maximale210222222
Roues motricesIntégrale
Transmission automatique9 rapports
GLC350e
Type4 cylindres en ligne – TurboMoteur électrique
Cylindrée2993
Puissance ( kW / ch)155 / 21186 / 116
Couple (Nm)560
Consommation cycle mixte (l/100 km)2,6
Emissions de CO2 (g/km)60 – Autonomie 34 km en électrique
0 à 100 km/h5,9
Vitesse maximale235
Roues motricesIntégrale
Transmission automatique7 rapports
DIMENSIONS
Longueur (mm)4656
Largeur (mm)1890
Hauteur (mm)1639
Empattement (mm)2873
Volume de coffre (l)550

Le châssis est aussi celui de la C, et le GLC en profite pour proposer comme cette dernière la suspension pneumatique AirMatic. Un avantage en tout-terrain pour les modèles qui en sont dotés en plus du pack Offroad, puisque la garde au sol pourra être relevée de 50 mm.

Même couple pour l’équipement technologique : Classe-C à bord, avec la totalité des aides à la conduite, et donc l’assistant de conduite en bouchon, les phares à LED à faisceau adaptatif, affichage tête haute… Les systèmes de navigation et la connectivité, la climatisation avec ioniseur et diffuseur de parfum,  ou le système audio Burmester figurent eux aussi sur la liste des équipements disponibles.

Source : Mercedes

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Mercedes GLC, adieu GLK"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

Beau bébé, devenu conventionnel mais un véhicule qui va devenir un beau classique.

SGL
Invité

La version essence hybride rechargeable qui est d’emblée à la sortie de l’auto, et de cette gamme, montre la tendance rapide de la montée en puissance pour le futur proche des hybrides rechargeables sur le marché global.
C’est devenu la norme obligatoire sur quasi tous les modèles futurs supérieurs au segment B.

Cedraure
Invité

On peut parler d’une belle auto, élégante et distinguée. Je ne suis pas fan de l’arrière de la nouvelle C et du nouveau GLE Coupé mais avec le GLA et le GLC, je trouve que Mercedes rattrape avec talent son retard sur la concurrence. Pour moi, c’est la marque la plus dynamique du moment en premium avec le tandem Jaguar/Land Rover.

Neokoplex
Invité

C’est quand même fou qu’il n’arrive pas caser les batterie sur le plancher de la voiture plutôt que dans le coffre. La perte d’espace dans le coffre est typiquement le genre de chose qui ne donne pas envie de s’orienter vers la version plug in hybride.

wpDiscuz