Accueil Hydrogène La première Toyota Mirai livrée à son propriétaire

La première Toyota Mirai livrée à son propriétaire

89
9
PARTAGER

Après avoir passé la barre des 1 500 commandes au Japon, la première Toyota Mirai vient d’être livrée à son propriétaire par le président de Toyota Motor Corporation, Akio Toyoda. L’heureux élu n’est autre que le premier ministre japonais en personne, Shinzo Abe. Toyoda n’a pas caché son enthousiasme: « C’est un moment historique et je suis vraiment excité. Ce sera un long parcours et pour rendre ce premier pas véritablement historique, nous devrons continuer à travailler ensemble ».

Rappelons que la Mirai, première voiture mise en vente fonctionnant à la pile à combustible, dépassera largement les objectifs de 400 unités pour l’année puisque 1 500 commandes ont déjà été réalisées au cours du premier mois.

La Mirai sera commercialisée aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne, en Allemagne et au Danemark à partir de l’automne 2015 à un prix fixé aux alentours de 45 000 $ pour les Etats-Unis, toutes aides gouvernementales déduites. Concernant l’Europe, le tarif s’élèvera à 66 000 €. Les autres pays devront attendre 2017 afin de bénéficier de cette voiture à la technologie avant-gardiste.

Côté caractéristiques, la Toyota Mirai est propulsée par une pile à combustible dernière génération TFCS (Toyota Fuel Cell System) développant 114 kW, soit 155 chevaux. Ce système de pile à combustible est alimenté grâce à deux réservoirs d’hydrogène sous pression d’une contenance cumulée de 122,4 litres.

Source et illustration: Toyota

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "La première Toyota Mirai livrée à son propriétaire"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
phil
Invité

Je serai curieux de connaitre le vrai prix de fabrication de ce véhicule… Je ne serai pas étonner d’apprendre que toyota subventionne au moins 100 000 euros par voiture vendue.

beniot9888
Invité

On a le droit de vendre à perte, au Japon ?

Thibaut Emme
Admin
Sur un produit développé, on peut très facilement « vendre à perte ». On investit mettons 2 milliards d’euros dans une technologie. On indique que l’on vise 1 million de véhicule vendus avec cette technologie. Cela fait donc 1000 euros d’investissement par véhicule et on fixe un prix en fonction de cela. Si en fait on n’en vend que 100 000 (ce que l’on savait pertinemment en fait) alors on a 9 000 euros de « perte » par véhicule. Sauf que les investissements en automobile comme ailleurs sont rarement imputés à un seul véhicule, sauf à le vouloir pour certaines raisons particulières… Exemple… Lire la suite >>
fredditfre
Invité
L’innovation est indispensable et a un coût. Psa en sait quelque chose avec son feu système hybride-air passé juste avoir fait le buz au Mondial à la trappe. Si l’on considère que leur dernière innovation majeure était l’hybride diesel, compte tenu qu’il sera stoppé net au passage à la norme Euro 6 le 01/09/15, on peut logiquement s’interroger et s’inquiéter sur l’avenir du groupe sans innovation majeure pour les 10 années à venir ! En 1997 qui à part Toyota croyait à la Prius ? Vendue à l’époque 16929 dollars le coût réel pour Toyota était estimé à 32 000… Lire la suite >>
GREG
Invité

Oui, sauf que à l’époque de la première Prius, Toyota avait reçu une très généreuse subvention du gouvernement japonais (on parle de centaines de millions d’Euro) lui ayant permis d’éponger totalement les pertes.
Un avantage somme tout indû qui lui a permis de prendre de l’avance…En toute illégalité selon les règles de l’OMC.

Verslefutur
Invité
greg
Invité

La subvention pour PSA avait été annulée par Bruxelles en tant qu’entorse à la concurrence….
Quant à l’exemple Renault, il est en fait réparti entre plusieurs intervants. Et par son montant relativement faible (bah oui 25 millions c’est une paille dans l’automobile) cela n’a pas été jugé comme distortion.

greg
Invité

Bon et puis cela dit, les exemples bidons que je lis et j’entend un peu partout du style « ah bah on se moquait de la prius, regardez aujourd’hui ».
Merci quoi. Les défits et obstacles sont sans commune mesure avec la technologie déployée par la Prius qui était finalement assez conventionnelle….
Et sinon oui, le prix ne reflète pas la réalité. La seule pile au combustible coûte entre 40000 et 60000€.
Sans compter le prix du réservoir qui doit être renforcé (Toyota parle de réservoir en carbone, mais en fait il est doublé de Kevlar, comme sur feu concorde).

François
Invité

Un peu encombrante la clé de contact, non ? 😀

wpDiscuz