Accueil Mini Détroit 2015 : Mini John Cooper Works

Détroit 2015 : Mini John Cooper Works

143
8
PARTAGER

La gamme de la nouvelle Mini 3 portes est à présent au grand complet avec l’arrivée de la nouvelle John Cooper Works. Une version de pointe qui est la plus puissante des Mini jamais produites.

L’appellation John Cooper Works revient sur la dernière génération de Mini, avec une évolution plus pimentée du dernier 4 cylindres essence suralimenté de BMW. Il développe ici 170 kW / 231 ch pour un couple de 320 Nm. 20 ch et 40 Nm de plus qui font grimper le niveau de performances.

Ainsi, cette Mini atteint 246 km/h en vitesse maximale et passe la barre des 100 km/h départ arrêté en seulement 6″3. Une épreuve dont elle s’affranchit en 6″1 lorsqu’elle est équipée de la boîte automatique à 6 rapports. La boîte manuelle compte le même nombre de rapports et se voit dotée d’une fonction d’adaptation active du régime moteur lors des changements de rapport.

Une augmentation de puissance et une amélioration des performances qui vont de pair avec une réduction de la consommation, à laquelle même une sportive doit se plier. La version manuelle affiche 6,7 l/100 km et 155 g CO2 /km en cycle d’homologation, et la boîte automatique fait encore mieux (en cycle toujours) avec 5,7 l/100 km et 133 g/km.

D’un point de vue du style, la John Cooper Works reste relativement sobre. Sa face avant s’ouvre plus largement pour faire entrer plus d’air, en particulier via la suppression des phares antibrouillard. L’aileron et les jantes 17 pouces font partie de sa signature, complétée par des coloris spécifiques. Le châssis profite de réglages spécifiques et reçoit des freins plus puissants signés Brembo. L’amortissement piloté reste en option. A bord, l’ambiance est surtout marquée par les sièges sport, mais la signature John Cooper Works est également apposée sur le pédalier alu, le volant ou le levier de vitesse.

Source : Mini

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Détroit 2015 : Mini John Cooper Works"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
miké
Invité

Toujours pas

Bastardino
Invité

First word : La gmmae

Yveq Rognard
Invité

Moteur BMW ? Je crois plutôt qu’il s’agit d’un bloc Peugeot, retravaillé certes, mais rendons à César…

Frederic Papkoff
Admin

Pas du tout. BMW a mis au point une nouvelle génération de 3 cylindres 1.5l et 4 cylindres 2,0l. Il s’agit ici du 2,0l, les moteurs partagés avec PSA étant des 1,6l.
Avec la disparition des Mini de la famille R56 BMW cessera d’utiliser les moteurs PSA…

Lo
Invité

Absolument, après avoir abandonné les diesel pas sur la précédente génération, ils ont fait de même aujourd’hui sur les essences.
Et le 1.5 turbo est plutôt très bien accueilli par la critique.
César peut aller se recoucher, BM a repris les choses en main 😉

SGL
Invité

Normal BMW se développe de plus en plus vers le bas, la gamme Mini qui n’est plus un modèle mais une gamme du segment B à C et BMW des avec des tractions, des monospaces segment C etc.
De l’anti-généraliste, donc avec des volumes de production conséquents sur les petits 3 et 4 cylindres qui deviennent suffisamment rentables pour justifier la R&D de moteur maison

SGL
Invité

Par contre sur les Countryman D (sauf SD) c’est toujours PSA !

F3000
Invité

+ d’air pour la Works mais préférable de ne pas rouler par temps de brouillard (prévoir de bien analyser la météo avant de prendre le volant ou rouler que l’été)

wpDiscuz