Accueil F3 Résultats et brèves des autres disciplines

Résultats et brèves des autres disciplines

102
0
PARTAGER

L’hiver se termine et donc, la Toyota Racing Series 2014 va bientôt faire de même. A Hamptons Down, les pilotes encore en course pour le titre s’énervent. Tel Martin Rump (Giles) qui craque durant la course 1 (ci-dessus, le rouge qui jardine.)

Toyota Racing Series

En TRS, on ne chôme pas! Avec une course par week-end, nous voici donc déjà à l’avant-dernière épreuve, Hamptons Down.

Meilleur débutant en 2013, Jann Mardenborough (Giles) n’est qu’à 2 points du leader, Martin Rump (Giles.) Le pilote Anglais débarque en décrochant la pole.

TRS 1

La course 1 est un scénario idéal pour Mardenborough. Le tournant a lieu lorsque Martin Kodric (ETEC) harponne Rump. Andrew Tang (Neale) tente de revenir sur le leader grâce aux drapeaux jaunes. Mais l’Anglais se montre intraitable à chaque restart. Egor Orudzhev (M2) a profité d’un « jaune » pour dépasser Steijn Schothorst (M2), alors 3e. Ca s’est vu et le Russe est déclassé.
Au final, Mardenborough s’impose devant Tang et Schothorst.

TRS 2

Le dimanche matin, le haut de la grille semble encore assoupi. Orudzhev en oublie même de prendre certains virages. En conséquence, Schothorst profite de ces erreurs pour passer devant. Damon Leitch (Victory), également parti loin, s’installe au 2e rang. Orudzhev et Tang se réveillent en vue de l’arrivée. Le Russe s’accroche au bronze, malgré les attaques du Singapourien.
Schothorst s’impose donc, devant Leitch et Orudzhev. Mardenborough, le golden-boy du samedi, termine 10e.

TRS 4

Le dimanche après-midi, c’est le « New Zealand Motor Cup ». Gustavo Lima (M2) essaye de dépasser 3 voitures d’un coup. Neil Alberico (Victory), l’un des « 3 » lui ferme la porte. D’où un carton, avec Ryan Tveter (Giles) en victime collatérale. Drapeaux jaunes.
Pas de soucis pour le poleman Rump, qui contient Tang au restart. Mardenborough tente sa chance. Il double Leitch, puis s’attaque au Singapourien, passe brièvement devant, mais Tang se dédouble. Orudhzev, qui vient de dépasser Leitch, profite de la déconcentration de Mardenborough pour le passer.
C’est donc un podium Rump-Tang-Orudhzev. L’Estonien est coaché par son compatriote Sten Pentus, lui-même ancien vainqueur de la New Zealand Motor Cup.

TRS 3

Le championnat connait 3 leaders différents à Hamptons Down ! Rump -qui mène depuis la première manche- est en tête jusqu’au samedi. Mardenborough passe ensuite devant. Mais ce sera Tang qui se arrivera en leader pour la finale, avec 610 points. Le pilote Nismo est 2e à 600 points. Orudzhev, très régulier, est 3e à 586 points. Leitch, seul « kiwi » encore en lice pour le titre, suit à 581 points. Rappelons que jusqu’ici, seuls des Néo-zélandais ont gagné la TRS. Malgré sa victoire à la New Zealand Motor Cup, Rump marque le pas, à 552 points.

TRS 5

US F2000

Ces dernières saisons, Cape Motorsport était intouchable en US F2000, avec plusieurs doublés au championnat. Pour 2014, il fait de nouveau figure de favori, avec le recrutement de Jake Eidson (champion de F1600 2013 et lauréat du Team USA Scholarship.)
Néanmoins, il ne faut pas sous-estimer JAY Motorsport. Pour sa 2e saison dans la discipline, elle aligne sa propre « dream team » : le redoublant Norvégien Henrik Furuseth, Colton Herta (champion de Formula Pacific 2013) et Adrian Starrantino (dauphin d’Eidson en F1600.)

US F2000

British GT

Depuis 2012, Alexander Sims a mis sa carrière en monoplace entre parenthèses. Ca ne l’a pas empêché, en 2013, d’effectuer une demi-saison de F3 et de participer à plusieurs meeting de GP3. Il y a remporté de nombreux podiums, mais ce n’est pas suffisant pour décrocher un volant à temps plein. En prime, il perd son titre de pilote d’essai de McLaren (en GT.)
Le voilà donc en British GT, sur la BMW Z4 de l’Ecurie Ecosse. Il ne participera même pas au programme en Blancpain Endurance Series de l’équipe.

Ecurie Ecosse

F3

Le week-end dernier, à Sebring, Max Verstappen a connu des débuts mitigés en monoplace. Poleman, il craque à chacune des 3 courses. Il laisse donc l’image d’un pilote rapide, mais brouillon. Un débutant, quoi. Son père, « Jos the boss » y voit pourtant une preuve de maturité. Alors qu’on attend Max en FR 2.0, l’ex-pilote de F1 cherche à le caser directement en F3. Les pelotons risquent d’être chauds…

Max Verstappen

Crédits photos : Toyota Racing Series (photos 1 à 6), US F2000 (photo 7), Ecurie Ecosse (photo 8) et Florida Winter Series (photo 9.)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz