Accueil F3 Résultats et brèves sur d’autres disciplines

Résultats et brèves sur d’autres disciplines

94
1
PARTAGER

Un week-end bien rempli avec de la Toyota Racing Series, de la FG 1000 et de la Florida Winter Series. En TRS, Jann Mardenborough (Giles) se montre rapide ET bon finisseur. En FG 1000, Tom Bale joue les « patrons ». Quant à la Formula Abarth sauce Ferrari, elle offre des courses pleines de rebondissements.Toyota Racing Series

La TRS débarque sur un tout nouveau tracé, l’Highlands Motorsport Park. En attendant, les pilotes sont invités à la bergerie de Bendigo. Une idée du promoteur pour faire des images cocasses et faire connaitre la Nouvelle-Zélande. Comme tous jeunes citadins qui se respectent, ils ne sont pas hyper-captivés. D’où des images de pilotes encapuchonnés ou encasquettés qui pianotent frénétiquement sur leurs portables, devant les moutons… Sauf, Steijn Schothorst (M2), qui effectue un remake involontaire de Simple Jack.

TRS 02

Trêve de plaisanterie, après deux épreuves, c’est déjà la mi-saison et une hiérarchie commence à se dessiner. Une semaine après avoir obtenu sa première victoire en monoplace, Jann Mardenborough (Giles) domine les « libres ». Andrew Tang (Neale), un autre animateur du peloton, décroche la pole.

TRS 01

Dans la course 1, Tang effectue un burn-out. Martin Rump (Giles) en profite pour prendre la tête. A mi-distance, Denis Korneev (ETEC) part dans le mur. Drapeaux jaunes. Rump ne se déconcentre pas et il remporte sa première victoire en TRS. Déjà leader du championnat, il fait donc une belle affaire. Tang n’a rien pu faire et il finit 2e. Ryan Tveter (Giles), un Américain vu en Star Mazda et en FR 2.0 NEC, s’offre son premier podium.

TRS 04

Décidément, les vainqueurs de la course 1 n’ont pas de chance à la lotterie ! On en a une nouvelle preuve avec Rump, qui tire le « 8 ». Gustavo Lima (M2) se retrouve en « pole » devant les Russes Matevos Isaakyan et Igor Orudhzev (M2.) Il pleut et visiblement, l’ancien pilote de F4 n’aime pas ça. Il se laisse doubler par les deux Russes, à l’avantage d’Orudhzev, qui colle 1″ par tour à ses rivaux. James Munro passe à son tour à l’attaque du Brésilien et le voilà 3e. Derrière, Rump se fait bousculer, touche le mur, mais il continue. Dans le peloton, ça se bagarre c’est terminé pour Jordan Oon (ETEC) et Schothorst. D’où un « full course yellow ».
Au redémarrage, Isaakyan se fait déborder par Munro et Lima. Orudhzev prend le large. Puis c’est au tour de Munro de marquer le pas : Lima et Leitch le doublent. Tandis que Leitch dépasse Lima et termine 2e, son frère Brandon (Victory) perd une roue.
Orudhzev s’offre sa 3e victoire en TRS, il devance Leitch et Lima. Rump a profité des nombreux abandons pour finir 10e, malgré une 2e tarte au mur.

TRS 03

Rump a beau avoir fini la course 2, sa Tatuus est H.S. C’est d’autant plus dommage qu’il aurait du partir en pole. Mardenborough est tout seul sur la première ligne. La piste est détrempée. Au feu vert, Neil Alberico (Victory) a des soucis d’allumage. De quoi créer la panique dans le peloton. Schothorst et Leitch se retrouvent 2e et 3e, loin derrière un Mardenborough sur orbite. 4e, Tveter part à l’assaut du podium et il percute Schothorst, qui abandonne de nouveau. Tang profite de la confusion pour passer 2e. Le Singaporien revient à grandes enjambées sur le leader. Derrière, Orudhzev apparait dans les rétros de Leitch.
Mardenborough s’impose in extremis. Tang est 2e, devant Leitch. Orudzhev étant parti à la faute dans les ultimes passages.

TRS 05

Au classement, Rump reste en tête à 440 points. Néanmoins, Mardenborough fait le plein à Highlands Park et le voilà à 438 unités. Tang passe 3e, à 422 points. Leitch, principal espoir « kiwi » est en embuscade, à 420 points et Orudhzev est à 406 points… Bref, à 2 meetings de la fin, rien n’est joué.

TRS 06

FG 1000

Après près de 2 mois de pause et 2 meeting annulés discrètement, la FG 1000 reprend. Le Libanais Ameer Hassan, véritable arlésienne, est sur la liste des inscrits. Mais il n’est pas à Dubaï. Par contre, Keverne McShine, venu des Trinidad, est sur la grille. On atteint ainsi 6 participants.

Plus rapide aux essais libres, Tom Bale décroche logiquement la pole du Dubaï Autodrome.

FG 1000 1

Au feu vert, Abdullah Kabbani dépasse Saeed Bintouq, 2e sur la grille. Le pilote d’Abu Dhabi se dédouble, mais entre temps, Bale a pris la poudre d’escampette. Bintouq tente vainement de le rattraper, mais le Galois lui « répond » et il creuse le trou. Comme d’habitude, la plus belle lutte est pour la 3e place. Abdullah El Khereiji et Kabbani se battent comme de beaux diables. El Khereiji ayant le dernier mot.

FG 1000 2

La course 2 est complètement folle ! Au départ, Bintouq et Bale se livrent à un concours d’intimidations. Il y a contact. Le Galois frôle le mur, tandis que le pilote d’Abu Dhabi part en tête à queue. Les drapeaux jaunes sont déployés sur tout le circuit, le temps que les commissaires remettent Bintouq en piste. El Khereiji se retrouve en tête, devant McShine, Kabbani et Adnan Bahrami. Kabbani voit le témoin de pression d’huile s’allumer et il rentre aux stands. Fausse alerte : c’est un capteur défectueux. Le Saoudien repart, mais bon dernier. Pendant ce temps, Bale passe à l’action. Bahrami, qui rend 10 secondes au tour, n’offre guère de résistance. Puis c’est au tour de McShine de rendre les armes. El Khereiji résiste un tour complet. Revoilà Bale en tête, au 2/3 de l’épreuve et il n’a plus qu’à dérouler. El Khereiji est 2e et McShine, 3e pour son premier podium en automobile.

FG 1000 3

Florida Winter Series

L’ex-Panam GP Winter Series démarre.

Ferrari ayant repris l’organisation en main, on trouve Raffaele Marciello (champion de F3 Européenne et futur pilote de GP2) et Antonio Fuoco (remplaçant de Marciello chez Prema, en F3.) Du reste, le plateau a fier allure avec des pilotes chevronnés comme Dennis Van de Laar, Nicholas Latifi ou Ed Jones (champion d’Euro F3 Open), sans oublier Tatiana Calderòn (première femme à décrocher un podium en British F3.)

La semaine débute par des essais collectifs à Miami-Homestead et c’est Latifi qui décroche le meilleur temps. 11 pilotes ont fait le déplacement. Simona de Silvestro et Jules Bianchi, un temps annoncés, brillent par leur absence.

Florida Winter Series 1

Et donc, le samedi, la série prend son envol à Sebring. Il n’y a que 12 voitures au départ. Ben Anderson, un journaliste d’Autosport, vu plusieurs fois au Formula Ford Festival et au Walter Hayes Trophy, est de la partie. Il y a donc 12 voitures au départ.

Max Verstappen survole les essais. Le fils de « Jos the boss » a testé des FR 2.0 et des F3 à l’automne ; c’est néanmoins son premier week-end de course.

FWS 3

La piste est détrempée. Verstappen n’en a cure. Le Néerlandais attaque comme un damné. Il semble insensible à la pression permanente de Fuoco, lui-même pourchassé par Van de Laar… Du moins, jusqu’à l’avant-dernier tour, où le pilote Ferrari Junior Academy trouve l’ouverture. Le dernier tour est complètement fou : le leader déchu se fait déboiter par Van de Laar et Latifi. Puis, dans un ultime coup de rein, Van de Laar double Fuoco !
Le Néerlandais -qui n’avait plus rien gagné depuis 2012 et la F3 ATS-ouvre le palmarès de la Florida Winter Series. Fuoco et Latifi complètent le podium.

FWS 1

Avec la grille inversée, Calderòn est en « pole ». La Colombienne ne se désunie pas et conserve l’avantage. Il y a une bousculade à l’arrière : Marciello essaye de dépasser Anderson et Verstappen se paye les deux pilotes. Il y a drapeau jaune. Pas de souci au restart pour la pilote de F3, malgré Fuoco et Jones. Elle creuse l’écart sur ses poursuivants. Marciello est trahi par son Abarth et renonce.
Ainsi, Calderòn est la première jeune fille à gagner en monoplace, en 2014. Jones et Fuoco sont 2e et 3e.

FWS 2

Verstappen retrouve la pole pour la course 3. Notre « RoGro Junior » vole le départ… Mais il se retrouve 3e (derrière Marciello et Fuoco.) Puis il est puni d’un drive-through. Derrière, Calderòn est également chahutée et la voilà 12e. Ferrari se prend à rêver d’un doublé de ses « académiciens ». Mais de nouveau, l’Abarth de Marciello rend l’âme. Fuoco hérite de la tête. Calderòn s’attaque à Sebring par la face nord. Elle se retrouve en lutte pour le 5e rang, avec Alex Bosak (qui a effectué des mi-temps en FR 2.0) et le débutant Lance Stroll. Latifi, alors 2e, fait le forcing et il se retrouve dans le décor. Le temps de laisser passer Stroll, Bosak et Calderòn et il retourne en piste. Fuoco se retrouve bien esseulé. En prime, Van de Laar, le nouveau 2e, baisse le rythme. L’Italien gère son avance, tandis que le Néerlandais se fait doubler par Jones. Au pied du podium, c’est toujours chaud du côté du quatuor. Calderòn passe Bosak, mais elle butte sur Stroll. Latifi double la Colombienne, puis il klaxonne lui aussi le Canadien… Du coup, Calderòn repasse ! Puis, Latifi se dédouble in extremis. C’est un feu d’artifice dans les rétroviseurs de Stroll. Verstappen suit les quatre furieux, néanmoins il est trop loin pour faire la jonction.
Fuoco s’impose dans un fauteuil, devant Jones et Van de Laar. L’Italien est le seul à être monté 3 fois sur le podium à Sebring.

FWS 4

Formule Ford

Comme toutes les séries, elle se remplie au compte-goutte. Après Harrison Scott (Falcon), voici deux autres redoublants : Juan Rosso et Jayde Kruger.

Ce sont deux profils différents. A 20 ans, Rosso est le cas typique du pilote qui cherche à percer. Fils de Victor Rosso (vu en FF et en F3 dans les années 80), il a quitté son Argentine natale l’an dernier. Arrivé en cours de saison, il termine 3e, avec 3 victoires. Il restera chez Jamun.

Kruger est davantage l’archétype du gentleman-driver, comme on en a toujours trouvé en FF. Double-champion local de FF, puis champion de Formula Volkswagen, le Sud-africain débarque à mi-saison. Son inexpérience de l’Europe ne l’empêche pas de s’imposer. A l’instar de Scott et Rosso, il fait figure de « client » pour 2014.

FF

Lotus Cup Italia

Lotus veut se renforcer en Italie. Du temps de Dany Bahar, Gianni Giudici avait fondé le « Team Lotus Italia ». Puis le sémillant gentleman-driver est parti lorsque ça a tourné au vinaigre. Stefano d’Aste a pris le relais. Le pilote de WTCC a aligné son Exige en rallye, avec un succès certain.

Pour 2014, son équipe PB Racing change de régime. Lotus l’a chargé de mettre en place une Lotus Cup Italia. Et d’Aste d’exposer crânement ses Elise S Cup-R flambant neuves. Il en possède 10 autres, avis aux amateurs…

Lotus Cup Italia

Pro Mazda

Pour finir, le sourire de la semaine. On l’a déjà dit, la popularité de Michele Bumgarner dans ses Philippines natales est inversement proportionnelle à son palmarès. Sa dernière vraie saison remonte à 2008, pour autant, elle vient d’être choisie parmi les « stars » Philippines de la dernière campagne Samsonite. A ses côtés, son frère Mark, créateur de mode, se voit affublé d’un « International Formula Racer ». Il n’a pourtant disputé qu’une poignée de meetings entre 2006 et 2007 (en Asia Formula Renault et en Formula Barber.) C’est ce qu’on appelle rester modeste…

MarkMichele

Crédits photos : Florida Winter Series (photos 1 et 11 à 15), Toyota Racing Series (photos 2 à 7), Formula Gulf (photos 8 à 10), Formule Ford (photo 16), Lotus (photo 16) et Samsonite (photo 17.)

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Résultats et brèves sur d’autres disciplines"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Thomas
Invité

Bravo à la demoiselle Calderon pour sa perf 😉

wpDiscuz