Accueil Actualités Entreprise Europe : la crise de capacité de production devrait perdurer...

Europe : la crise de capacité de production devrait perdurer jusqu’en 2016

80
4
PARTAGER

L’avenir ne s’annonce pas rose pour les constructeurs automobiles européens.  Selon les analystes de IHS Automotive, les problèmes actuels de surcapacité des usines du « Vieux Continent » ne devrait pas s’améliorer durant les trois prochaines années. Une projection établie alors que plus de la moitié des sites industriels automobiles  d’Europe ont été sous-utilisés au 1er trimestre 2013.

Denis Schemoul, responsable des prévisions de production Europe d’IHS Automotive, a en effet déclaré cette semaine à Automotive News ne pas s’attendre à un retour à une situation plus saine avant l’horizon 2016-2017, date à laquelle il estime que les volumes de production auront retrouvé leur volume d’avant la crise.

Les chiffres d’IHS démontrent que plus de la moitié des 160 usines automobiles européennes ont été exploitées en dessous de 70 % de leur capacité totale lors des trois premiers mois de cette année.  Durant le 1er trimestre, 85 usines ont fonctionné à 70 %, voire en deçà, alors que durant le 1er trimestre 2012, seuls 74 sites se trouvaient dans cette situation.  Or, selon les calculs d’IHS, un constructeur automobile doit obtenir un ratio compris entre 75 et 80 % de sa capacité pour atteindre l’équilibre.

Selon Philippe Jean, Chef de l’Unité Automobile de la Direction Générale Entreprise et Industrie de la Commission Européenne, le constat établi démontre que le problème est beaucoup plus vaste qu’il n’y paraît.  Si l’on évoque essentiellement les difficultés de deux usines de Peugeot en France et de deux sites de Fiat en Italie, il estime quant à lui qu’il s’agit d’un vaste problème ressenti à travers l’Europe toute entière.

La solution selon Philippe Jean ? Il pourrait s’agir pour les usines prises à la gorge de maintenir le salaire des ouvriers tout en ne gardant une activité productive mensuelle que durant trois semaines sur quatre. Il suggère d’utiliser cette semaine ainsi « libérée » pour améliorer la  formation des salariés, leur permettre l’accès à de nouvelles technologies.

Mais un des problèmes cruciaux selon lui réside dans le fait que la Commission européenne a échoué à régler le problème de surcapacité. Pointant du doigt le manque de consensus entre les Etats membres et les constructeurs. Or, pendant que les usines situées en Europe de l’Ouest étaient durement frappées, de nouveaux sites ou des extensions de capacité voyaient le jour en Europe centrale et en Turquie. Ainsi, on se doit de noter que l’usine de de Hyuandai en République tchèque et le site de Kia en Slovénie opèrent à leur totale capacité.

Et IHS de rajouter un constat pour le moins édifiant : entre 2002 et 2012, la capacité en Europe de l’Ouest a chuté de trois millions d’unités tandis qu’elle augmentait parallèlement de trois millions en Europe centrale et en Turquie.

Sources : IHS Automotive, Automotive news

Crédit Photo : PSA

 

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Europe : la crise de capacité de production devrait perdurer jusqu’en 2016"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
bzep
Invité

Il n’y a donc pas de surprise, les 3 millions ont migré en Europe centrale ! Aucun miracle à attendre, on a déplacé la production et de ce fait il y a surproduction dans les usines de l’Europe de l’ouest … Qui a laissé faire si ce n’est l’Europe ? Il y a vraiment des baffes qui se perdent.

Romain
Invité

Petite correction, Kia ont une usine en Slovakie, pas Slovenie.

dom
Invité

Juin 2013
Les immatriculations de voitures neuves en France ont reculé de 9,0% en juin

Seulement moins 3,6%. pour Renault,—–mais moins 9,5% pour Peugeot.

r.burns
Membre

Ce serait que juin… -14,3% pour PSA sur le 1er semestre 2013

wpDiscuz