Accueil BMW BMW Série 5, pour rester numéro 1

BMW Série 5, pour rester numéro 1

171
5
PARTAGER

Véritable succès pour BMW sur tous les marchés, la Série 5 ne laisse pas le temps à la nouvelle Mercedes Classe-E de s’installer et s’offre elle aussi une remise à niveau. Le style reste quasiment inchangé, mais la gamme mécanique est élargie tandis que les fonctions d’aides à la conduite sont encore plus nombreuses.

Chez BMW, il n’est pas dans les habitudes de bouleverser le style d’un modèle. La 5 étant jugée comme une réussite de façon quasi unanime (ses ventes en témoignent), les évolutions restent donc très légères. Seul le bouclier est donc touché avec une entrée d’air élargie et agrandie dans ses parties latérales. Le traitement de la calandre est également subtilement revu. Sur le break, les feux sont modifiés avec des guides de lumière plus fins.

Bien entendu, la Gran Turismo fait partie du lot. Les changements de la face avant son eux aussi très discrets, tandis que l’arrière est revu de façon plus profonde, dans un effort (désespéré) pour donner un peu plus de dynamisme. Le hayon totalement revu ainsi que le bouclier, avec des feux aux formes moins rigides. Le changement du hayon a aussi un effet sur le volume de coffre en hausse. Le gain de 60 litres permet de passer à 500 litres.

Tous les modèles profitent du changement pour se doter en série de phares au xénon, l’option étant désormais consacrée au phares à LED, reconnaissables à leur module de LED horizontal au centre des anneaux lumineux. Des phares dotées des technologies adaptatives dont l’assistant de pleins phares avec fonction d’anti-éblouissement. Une fonction de visibilité complétée par la vision de nuit avec détection des piétons et animaux, mis en évidence via la fonction spot.

Le style intérieur évolue encore moins, avec juste quelques petites retouches (barres métal de chaque côté de l’écran central), l’ajout de nouvelles fonctionnalités, comme contrôleur iDrive avec surface tactile, éclairage d’ambiance avec couleur variable (orange ou blanc) ou l’amélioration des espaces de rangement. Le coffre de toutes les versions est désormais accessible grâce à la fonction d’ouverture mains-libres avec capteur sous le bouclier arrière (ouverture et fermeture). Enfin, la 5 passe à son tour à la nouvelle typologie de gamme apparue sur la Série 3, avec l’arrivée des lignes Luxury et Modern en plus de la version de base. Toutes les lignes peuvent se doter du Pack M.

Toute nouvelle BMW s’accompagne logiquement de nouveautés au chapitre des mécaniques. C’est donc le cas de cette nouvelle 5, en haut comme en bas de la gamme. De façon générale, tous les moteurs répondent à la norme Euro 6, avec système de post-traitement des oxydes d’azote avec additif AdBlue. En entrée de gamme, le modèle d’accès diesel se nomme à présent 518d. Sous son capot, la version 105 kW/ 143 ch / 360 Nm du 2 litres, qui permet à la Série 5 berline d’afficher des émissions de CO2 de 119 g/km (consommation en cycle mixte de 4,5 l/100 km). Une bonne candidate pour les flottes de véhicules d’entreprise…

La nouvelle 520d affiche le même niveau avec ses 135 kW/ 184 ch, grâce en particulier avec son Cx de 0,25. La version Efficient Dynamics Edition disparaît. La gamme diesel se prolonge avec la 525d (4 cylindres 2,0l 160 kW / 218 ch). Viennent ensuite les 6 cylindres 530d (190 kW / 258 ch), 535d (230 kW / 313 ch) et M550d (280 kW / 381 ch). La GT se contente des 520d, 530d et 535d.

En essence, la nouveauté se nomme 550i. Le V8 4,4l double turbo (Twinscroll) voit sa puissance grimper à 330 kW / 450 ch pour un couple de 650 Nm. 0 à 100 km/h en 4″6 et consommation en cycle mixte 8,6 l/100 km soit 199 g/km pour les émissions de CO2 (selon monte pneumatique). Le reste de la gamme continue à reposer sur la 520i (135 kW / 184 ch), 528i (180 kW / 245 ch), 535i (6 cylindres 225 kW / 306 ch).

La transmission intégrale, jusqu’à présent proposée (ou imposée selon les version) sur les 528i, 535i, 525d, 530d, 535d et M550d s’étend à présent à la 520d en berline et en break, mais pas sur la GT.

Les aides à la conduite tiennent à présent une place prépondérante dans les nouveautés annoncées par les constructeurs allemands. La Série 5 mène cette fois la danse chez BMW pour des systèmes que l’on retrouvera dans d’autres modèles de la gamme par a suite. Elle inaugure ainsi un nouveau système d’assistant de conduite en embouteillages. Un complément aux systèmes de maintien dans le file, de régulateur de vitesse adaptatif et d’alerte de risque de collision qui vient totalement prendre en main la conduite en circulation dense (jsuqu’à 40 km/h) : trajectoire, vitesse et distances. L’attention du conducteur reste requise et il doit comme chez les concurrents proposant ce système (Mercedes) maintenir ses mains sur le volant. D’autres nouveautés sont également prévues, comme la vision périphérique à 360° et l’assistant de stationnement totalement autonome qui prend non seulement en charge la direction mais aussi le frein et l’accélérateur…

BMW Série 5 berline

2013_BMW-Serie5_062013_BMW-Serie5_222013_BMW-Serie5_192013_BMW-Serie5_162013_BMW-Serie5_112013_BMW-Serie5_29

BMW Série 5 Touring

2013_BMW-Serie5-Touring_222013_BMW-Serie5-Touring_272013_BMW-Serie5-Touring_232013_BMW-Serie5-Touring_252013_BMW-Serie5-Touring_142013_BMW-Serie5-Touring_13

BMW Série 5 Gran Turismo

2013_BMW-Serie5-GT_232013_BMW-Serie5-GT_142013_BMW-Serie5-GT_302013_BMW-Serie5-GT_242013_BMW-Serie5-GT_212013_BMW-Serie5-GT_15

BMW ActiveHybrid5

2013_BMW-ActiveHybrid5_022013_BMW-ActiveHybrid5_032013_BMW-ActiveHybrid5_042013_BMW-ActiveHybrid5_052013_BMW-ActiveHybrid5_062013_BMW-ActiveHybrid5_07

Source : BMW

Lire aussi : BMW M5 restylée, officielle

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "BMW Série 5, pour rester numéro 1"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Alex
Invité

Le break est vraiment bien réussi …très belle auto.
La GT est trop massive je n aime pas …
Dommage que la revente est plus dure que la série 3 , je me laisserais bien tenter ..

Nicolas
Invité

Toujours la plus belle, loin devant les A6 et Classe E!

Pour la 5GT, il y a du mieux, mais encore à des années-lumières de l’A7!

Gallarton
Invité
La concurrente de l’Audi A7 est la Série 6 Gran Coupé; la série 5 GT n’a juste rien à voir! 😉 C’est aussi opportun que de comparer un Z4 et une SLS… La Série 5 GT n’a rien de comparable chez les constructeurs du segment, c’est juste un moyen d’offrir un volume comparable (voir supérieur) à celui du break tout en offrant un carrosserie différente, et en proposant au passage une habitabilité légèrement améliorée. Pour le style on aime ou on n’aime pas, mais la le caractère pratique est indéniable! Sinon ce restylage on en savait déjà tout; aucune surprise,… Lire la suite >>
nouh
Invité

Je trouve cette « nouvelle » série 5 très fade et pour le coup d’un dessin encore plus conservateur que les dernières nouveautés d’Audi. A trop vivre sur ses acquis, on régresse et je pense que le gagnant sera Mercédes.
Je tiens à préciser que je ne suis pas acheteur de ces grosses berlines peu pratique et qui impose un budget auto que je ne veux pas subir.

Framboise
Invité

Considérant que ce restylage est minime et que c’est la berline la plus vendue de sa catégorie votre remarque est erronée.
Si elle est à peine retouchée et qu’elle est leader des ventes on ne voit pas pourquoi ça ne continuerait pas.
La Classe E se perd au contraire.

wpDiscuz