Accueil Essais Essai Peugeot 5008 1.6 THP 156 ch : monospace premium

Essai Peugeot 5008 1.6 THP 156 ch : monospace premium

876
23
PARTAGER

Y a pas que le diesel dans la vie… Même si les ventes de monospace « sans-plomb » restent anecdotiques, Peugeot ne se prive pas d’offrir plusieurs motorisations essence à son 5008. Au sommet de la gamme, on trouve le 1.6 THP dans sa variante de 156 ch. Il fut notre monture durant quelques jours.

Le 5008 est loin d’être un inconnu pour les lecteurs du Blog Auto. Le 2.0 HDI 150 ch est, ainsi, déjà passé entre les mains expertes de Pierrick. Si, depuis, le 5008 n’a pas profondément évolué, on peut tout de même noter qu’au début de cet été, Peugeot a rebaptisé totalement la gamme.

Ainsi, les finitions Confort Pack, Premium et Premium Pack sont passées à la trappe, cédant leurs places aux Access, Active et Allure. L’auto mise à notre disposition revêtait d’ailleurs cette dernière parure. Une parure pour le moins complète puisqu’embarquant de série l’ESP, la climatisation automatique bi-zone, les vitres arrière surteintées, les radars de stationnement, le GPS, le toit panoramique ou encore l’affichage tête haute. Mais cette version s’échangeant contre 28 300 €, on en attendait finalement pas moins.

Comme son demi-frère 3008,  dont il constitue en quelques sorte la version rallongée, le monospace compact de la marque au lion offre une position de conduite qu’il est possible de régler aux petits oignons. Dans notre cas, ces réglages étaient facilités par la présence du Pack Electrique, en fait un siège conducteur réglable électriquement, vendu seulement 280 €. Oui, sauf que pour pouvoir cocher cette case sur le bon de commande, il faut impérativement avoir cocher, au préalable, celle du Pack Cuir (sièges avant chauffants et sellerie cuir)… facturé 1 800 € ! Mais chez Peugeot, on n’est pas à un sacrifice prêt pour ses clients : le coût de cette option est identique pour les variantes à 5 et 7 places.

La finition, pour sa part, demeure l’un des points forts du 5008. Même si l’on regrette toujours les plastiques rêches qui composent la partie inférieure de la planche de bord et les boutons classiques qui remplacent les basculeurs chromés du 3008.

Développé en collaboration avec BMW, le 1.6 THP équipe la quasi-totalité des modèles Peugeot (et Citroën par voie de fait). Suivant le modèle où il est implanté (et le poids qu’il a à emmener), il se montre tantôt sportif, tantôt velouté. Avec 1 460 kg à vide, le 5008 fait clairement partie de la seconde catégorie. Non pas qu’il soit amorphe – bien au contraire, il fait preuve d’un allant peu courant dans la catégorie -, mais les amateurs de conduite sportive seront forcément déçus. Mais y a t-il l’un de ceux-là qui optent encore pour un monospace compact depuis la disparition de l’Opel Zafira OPC ?

Le 1.6 THP prouve, une fois de plus, qu’il sait faire preuve d’une grande souplesse, sans sacrifier pour autant les performances. Les rampes d’autoroute et les dépassements ne sont que pures formalités. Il est vrai que la concurrence est plutôt timide, en dehors de son cousin, le Citroën C4 Picasso. Ainsi, Le roi Renault Scenic n’offre pas mieux que le TCe 130 ch, tandis que le VW Touran propose, au sommet de sa gamme essence, le TSI 140 ch.

Avec un 0 à 100 km/h effectué en 9.8 s, le 5008 laisse le Scenic à quelques encablures (10.5 s) mais se fait tout de même coiffer par le Touran (9.5 s) emmené par un toujours étonnant TSI.

Sur le plan de la consommation, tandis que Peugeot annonce un mix à 7.9 l/100 km, notre essai s’est soldé par un peu moins de 9 l/100 km, ce qui reste tout à fait honorable vu le gabarit et la puissance de l’auto.

Alors, peut-on raisonnablement craquer pour la version turbo essence du 5008 ? Si l’on est un petit rouleur, assurément. Même s’il n’est pas avare de qualités, le 2.0 HDI n’offre pas autant de douceur et de souplesse. Bien sûr, le budget carburant, même s’il demeure raisonnable au vu des prestations, retiendra plus d’un acheteur potentiel. Autre grief, ce bloc n’est disponible qu’avec la finition Allure, la plus couteuse.

A lire également : Essai Peugeot 5008 : les petits bien choyés, Peugeot 3008 et 5008 : déploiement du e-HDI et Peugeot 5008 élu taxi de l’année en France.

A voir également : Galerie Essai Peugeot 5008

[zenphotopress album=11281 sort=random number=12]

Poster un Commentaire

23 Commentaires sur "Essai Peugeot 5008 1.6 THP 156 ch : monospace premium"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
r.burns
Membre

Pour un article qui devait n’attirer que peu de lecteurs et commentaires, le titre provocateur est bien pensé…

cycledelic
Membre

Avec un bon toucher de route et plutôt bien fini, c’est un monospace agréable à vivre au quotidien.
Le Touran est aidé par le compresseur volumétrique pour gagner les quelques centièmes au démarrage.

J’aime beaucoup votre photo avec l’affichage tête haute sinon 🙂

cycledelic
Membre

Ahhh, quelle déception 😉 Non, je plaisante… j’apprécie quand même la photo 🙂

seb92
Invité

Article fourni clé en main par peugeot au mot près je suppose.
J’y ai pensé de suite en constatant qu’il n’y avait que 2 photos de la 5008, aucune de l’inérieur et le reste sont des photos du 508.

seb92
Invité
Ne t’inquiète pas, on est habitué, ça en devient normal et on a fini par l’accepter même si de temps en temps on continu à faire des remarques rigoler. Les journalistes sont telement habitué à ne plus faire leurs boulot qu’ils se déplace pour un reportage sans apareil photo 🙂 A une époque ou même ma grand mère à un numérique c’est un comble. J’ai perdu mon temps à relire l’article et j’ai constaté qu’il n’y a que des critiques qui n’en sont pas et qui froisse personne genre « La finition, pour sa part, demeure l’un des points forts du… Lire la suite >>
Martin
Invité

Ça fait plaisir de voir des essais de production nationale dans LeBlogAuto.

Allez, encore un effort et on aura bientôt un essai d’un Scenic 160cv.

Dans ce genre de véhicule, ce qui compte c’est le confort, la conso. et le volume du coffre. Du coup, je n’ai pas très bien compris l’intérêt de dire que le VW Touran est meilleurs en accélération… Et pour le reste ????

Mamadou Dupont
Invité

Pour le reste ? Devine ?

J’ai pris les modèles cités dans l’article :

Conso. (mixte)
5008 / Scenic / Touran
7.9l / 7.3 l / 8.5 l

Volume (max.)
5008 / Scenic / Touran
2506l / 2063l / 1989 l

Pour le confort, comme il n’est pas chiffrable, je ne te le chiffre pas. Disons que les allemandes ont la réputation d’être « dures » comparées aux françaises.

TT
Invité

ce n’est pas un comparatif mais un essai avec des références ici et là sur la concurrence.
la petite remarque sur le TSI VW est la bien venue car les TSI et TFSI sont de très bons moteurs et les THP, malgré la participation BMW, ne sont pas au dessus du lot.

sinon, il y a un petit souci avec la galerie photo qui est celle de la berline 508.

cycledelic
Membre

Oui, enfin, juger un moteur juste parce qu’il se prend 3 dixièmes sur le 0 à 100, donnée vraiment pas fondamentale sur ce genre de véhicule, c’est un peu court. Il faudrait voir la consommation, l’agrément (nécessité de changer souvent les rapports en côte, pour dépasser, etc.), l’intervalle entre 2 entretiens, le bruit, etc.

TT
Invité

ma remarque est lié surtout au fait qu’il y a officiellement 16cv de plus pour le THP alors qu’il ne fait pas mieux en accélération que le FSI 140 de VW, VW souvent associé à la seule technologie TDI alors qu’ils font de bons moteurs essences.
la conso ne semble pas être à l’avantage du VW (surement aidé par leCx « armoire normande » du Touran) et l’agrément n’a jamais été critiqué ni sur le THP ni sur le FSI.
donc au final et c’était ma conclusion est que le THP n’est pas plus au dessus du lot, tout comme le FSI.

C'est peu ! ... geot ... tu piges ?
Invité

Bof ! cette face avant de tracteur … (encore que certains tracteurs sont très beaux … style CLAAS ou Case-New Holland ) … enfin, ce design c’est zéro … je préfère à choisir le Seat Alhambra !!!

wpDiscuz