Accueil Actualités Entreprise MG Chili: le site web

MG Chili: le site web

188
10
PARTAGER

MG_Chili_web.jpg

Vous vous souvenez des MG Chiliennes? Bonne nouvelle, ils ont désormais un site web! Et il vaut le détour (même si vous ne parlez pas Espagnol.)

Evidemment, ça plaira avant tout aux geeks qui adorent les pages « reste du monde » sur les annuels de l’Auto-journal et de l’Automobile Magazine… Mais ce site peut également faire le bonheur de vos zygomatiques.

Pour mémoire, les MG « Chiliennes » sont non pas des MG « Chinoises » mais des Roewe rebadgées.  Apparement, MG Chili a dit au créateur du site: « Tiens, voici quelques clichés de Roewe, transforme-les en MG. T’as 5 minutes. » D’où un résultat digne de Photoshop disasters.

Ainsi, la MG 550 a encore un badge Roewe:

MG_550.jpg

La MG 750 a droit au fameux octogone… Mais il a rétréci au lavage:

MG_750.jpg

Bien qu’annoncée, la TF (version Chinoise) n’est visiblement pas encore au tarif. Pour vous consoler, MG Chili a mis en ligne une série de photo prise au salon de l’automobile de Santiago:

MG_TF_Chili_1.jpg

Vous demandez sans doute pourquoi le photographe n’a réussi à cadrer ni la voiture, ni la fille. Il ne pouvait pas reculer? Comme pour s’excuser, MG fournit le making of de cette photo:

MG_TF_Chili_2.jpg

Il y a également un « historique » qui vaut son pesant d’or pour son « exactitude ». On voit ici la section « 1983-1992 » illustrée par un MG Midget et une MG A qui n’étaient plus produites à l’époque…

MG_Chili_histoire.jpg

Par contre, le site oublie d’évoquer l’aventure MG au Chili. Au début des années 60, le gouvernement Chilien à l’idée de développer l’industrie locale, via des voitures en CKD. Dans un objectif d’aménagement du territoire, une zone franche à Arica, au Nord du pays. Il y eu ainsi jusqu’à cinq entreprises qui assemblaient des produits de BMC en kit (dont trois assembleurs de pick-up Morris 1/4 tonne!)

En 1968, après que les cinq entreprises aient fait faillite. British Leyland reprend les choses en main: une seule usine et un seul modèle, la MG 1100. Comment ça s’est passé? Imaginez des voitures assemblées à 2 100 km de leur marché principal et dont les carrosseries en fibre de verre sont réalisées par des ouvriers inexpérimentés. Le tout dans le Chili du début des années 70, dans un climat sociao-politique tendu et une inflation à 4 chiffres.

Le coup d’état du 11 septembre 1973, synonyme de fermeture du pays, marqua la fin de ce calvaire.

MG_Chili_01.jpg

Sinon, ne vous inquiétez pas. On VA parler du V6 DCi Renault…

Source:
Austin Rover Online

A lire également:
MG au Chili: pourquoi faire simple?
MG: lEurope oui,les Etats-Unis non

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz