Accueil BMW Brève rencontre: Glas

Brève rencontre: Glas

311
20
PARTAGER

Glas1500.jpeg

Andreas Glas Jr voulait être « l’Alfa-Romeo Allemand ». Comme tant d’autres, il aura été trop gourmand. Il en restera des voitures Allemandes (dont des BMW) au gout Italien…

Goggomobil.jpgA la foire de Modène, Andreas Glas Jr, fabricant Allemand de matériel agricole, découvre la Vespa. Il se dit qu’il pourrait faire aussi bien et en 1952, Glas lance le Goggo (du nom de Hans « Goggo » Glas, le fils de Andreas.) En 1955, Glas passe aux voiturettes avec la Goggomobil. Le premiers prototype avait une unique porte à l’avant, façon Isetta!

Isar.jpg

Le classicisme de la Goggomobil séduit et Glas la fait évoluer. Néanmoins, ils ont conscience que le temps des voiturettes est terminé. Glas décide de monter en gamme avec l’Isar (du nom d’un fleuve passant près de l’usine), en 1958. Elle s’appelle « Isard » en France. Puis ce sera les 1004/1204/1304 en 1962.

Glas1700.jpgHans Glas visite l’usine de Hansa-Borgward, en faillite, pour y récupérer des machines-outils. Il y découvre l’Hansa 1500, jamais produite. Un lifting de Pietro Frua plus tard, elle devient la Glas 1500. Elle est produite en 1965 sous le nom de 1700.

Glas_V8.jpg

En 1966, Glas présente le coupé V8, également signée Frua. On la surnomme « Glaserati », pour sa ressemblance avec les Maserati contemporaines (dessinées par Frua.)

BMW_1600_GT.jpgGlas est criblé de dettes: la gamme est trop pléthorique (30 modèles!) par rapport à la production (30 000 unités annuelles.) La 1700 ne se vend pas et la V8 n’est pas fiable. BMW rachète Glas fin 1966: il veut son usine, car celles de BMW sont en surcharge. Les coupés 1700 GT et V8 reçoivent des mécaniques BMW (et des calandres à haricots) pour devenir respectivement les 1600 GT et 3000.

BMW_2004.jpgA la même époque, BMW monte une joint-venture en Afrique du Sud. La 1700 est « BMW-isée » par Frua et devient 1800SA/2000SA en 1968 (avec des moteurs BMW.) Une version fut même assemblée en Rhodésie (actuel Zimbabwe), la Cheetah. En 1973, elles évolue en 1804SA/2004SA avant d’être remplacée par la série 5.

Glas_2600_V8.jpg

A lire également:
Brève rencontre: Adler Trumpf
Brève rencontre: BMW 700

Poster un Commentaire

20 Commentaires sur "Brève rencontre: Glas"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Laurent
Invité

Marrant ca.
Glas voulait etre l’Alfa Romeo allemand.
Et 50 ans plus tard, c’est Alfa Romeo qui voudrait bien etre le BMW italien….

C’est vrai que la Glas 2600 ressemble etonnament a une Maserati. Mais a la plus exceptionnelle des routieres : la 5000 GT.

Hallo
Invité

Intéressant.
Pour info, l’Isar est plutôt une grosse rivière bavaroise, un affluent du Danube qui traverse Munich, fief de BMW.

FM
Invité

ouais une Glas c’est marrant on en a une ou je bosse et c’est galère pour trouver des pièce

deckers mathieu
Invité

j’en ai une 1304 cl de 1968

Robert Blanchard
Invité

Vous êtes où? J’en ai eu une y’a bien longtemps! Curieux de la revoir (en fait j’ai eu un grave accident avec).

Seb
Invité

Si bmw a racheté l’usine c’est certainement car il était en SOUScapacité, ou surCHARGE

Fastbear
Invité
@Laurent « Glas voulait etre lAlfa Romeo allemand. Et 50 ans plus tard, cest Alfa Romeo qui voudrait bien etre le BMW italien. » . Dans les années 60, pour sa renaissance, la concurrence visé par BMW n’était nullement Mercedes mais Alfa-Roméo. On a beaucoup de mal a imaginer aujourd’hui l’image d’Alfa a cette époque mais elle était égal, voir supérieur, a celle des marques allemandes aujourd’hui. . C’est a partir du milieu des années 80, en même temps que le déclin d’Alfa, que BMW a commencé a changer de cible et de s’en prendre directement a Mercedes(Série 7 et 5 plus… Lire la suite >>
wpDiscuz