Accueil Actualités Entreprise Un journaliste d’Auto Plus en garde à vue

Un journaliste d’Auto Plus en garde à vue

230
48
PARTAGER

magazine14.jpgHier mardi, à 9 heures, une dizaine de policiers accompagné d’un juge d’instruction arrivent au siège de la rédaction d’Auto Plus, pour une perquisition.

Deux heures plus tôt, la même police judiciaire de Versailles avait perquisitionné le domicile de Bruno Thomas, journaliste à l’hebdomadaire, depuis placé en gardé à vue (au plus tard jusqu’à jeudi 16/07 au matin).
Tout cela car, il y a un an, Renault avait porté plainte contre X pour « espionnage industriel » après la publication dans Auto Plus de photographies d’un « véhicule confidentiel ». Le but de la perquisition était de trouver la source, probablement interne à Renault, de Bruno Thomas.
Libre à chacun de se faire une opinion sur l’affaire mais je vous conseille néanmoins au préalable d’écouter l’interview vidéo du Directeur des Rédactions d’Auto Plus, Laurent Chiapello à propos de cette garde à vue et de ces deux perquisitions.

Poster un Commentaire

48 Commentaires sur "Un journaliste d’Auto Plus en garde à vue"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
oliverte
Invité
hum, je ne comprends vraiment pas se qui motive renault dans cette affaire. Qui s’interresse à ces voitures qui ne font rêver personne, franchement. mais surtout qui espionne renault. Quand on voit que VW (dont la golf ne pas vraiment rêver non plus-> et pourtant je suis pro vw) a sorti une boite DSG depuis maintenant 5 années et qu’hormis quelques marques de prestige aucun constructeur généraliste francais ne semble en proposer une, alors qui, je dis bien qui va espionner renault? Peut être pour comprendre comment l’on fait pour rendre une simple voiture en voiture simplement laide?? Non vraiment… Lire la suite >>
Ben
Invité
Mes réactions : « Une perquisition très longue et très désagréable ». Je doute qu’il existe une façon de faire une perquisition sympa et conviviale. . « Ils ont fait des copies de données et ont saisi des documents ». Oui, et c’est une surprise ? . « Sur la forme c’est disproportionné, c’est de la diffusion de photos comme la presse auto en fait depuis 60 ans ». Oui, mais dans ce cas, il s’agit d’espionnage industriel effectué par un salarié de l’entreprise, pas de photos espion de proto, bâchés ou non, prises dans des endroits publics (routes à Kiruna…) . « Ca pose le problème… Lire la suite >>
marty
Invité

Le membre de Renault qui vend des photos à un journal c’est la meme chose que le personnel d’Orange qui diffuserait votre SMS dans la nature .

SLS
Invité
Ben > entierement d’accord oliverte> il n’y a pas que la boite de vitesse qui compose une voiture.Enfin, si c’est là le seul avantage de VW sur ses concurrents… Heureusement qu’on ne parle pas des domaines où beaucoup d’autres marques, et notamment françaises vu le sujet, dominent VW et sont également espionnés. D’après ce que l’on en a vu, la mégane 3 est loin d’etre laide, ni fade….on ne peut pas en dire autant de la golf ou de la gamme entiere de VW. Alors qui va espionner VW? Peut être pour comprendre comment lon arrive à faire passer de… Lire la suite >>
r.burns
Invité

Mais personne n’espionne personne enfin, tout ceci n’est qu’une opération de communication orchestrée par une marque qui a besoin du buzz pour s’en sortir, au contraire de ses concurrents qui n’ont pas besoin de ce genre de méthodes pour se vendre beaucoup mieux depuis 20 ans (Renault tente de mettre au placard Le Quément mais un peu tard…)

wpDiscuz