Accueil Tata Tata achète une usine Nissan en Afrique du Sud

Tata achète une usine Nissan en Afrique du Sud

60
3
PARTAGER

1594623705_d83abdc6d5_b.jpg

Quand va sarrêter la fièvre acheteuse de Tata? Après avoir racheté Jaguar et Land Rover, le géant Indien a racheté une usine Nissan située à Pretoria pour un montant inconnu.

Le construteur indien na pas donné de précisions quant à lutilisation de la nouvelle acquisition et na pas confirmé si lIndica et lindigo y seraient produites. Mr Telang, directeur exécutif de Tata Motors a justifé lachet par la volonté du constructeur de se rapprocher de ses marchés dexportation.

LAfrique du Sud est un marché majeur pour nous et nous vendons également en Tanzanie, au Zimbabwe, au Malawi, en Namibie, au Mozambique, en Ouganda et au Ghana, » a déclaré Mr Tetang lors de la conférence de presse.

Petit à petit, Tata tisse sa toile dans le monde entier en rachetant des actifs don’t ne veulent plus les autres constructeurs. Ford voulait vendre Jaguar, Tata a répondu à loffre. Nissan nutilisait plus lusine depuis un certain temps, Tata la reprise. Après lAfrique et lEurope, il ne manque plus quun pied à terre aux Etats Unis. Si Cerberus souhaitait se débarasser dun certain Chrysler, le géant indien pourrait être sur les rangs.

Source photo: flickr

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Tata achète une usine Nissan en Afrique du Sud"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
kitnoce
Invité

Le problème avec Chrysler c’est que les besoins en financement de projets doivent être autrement plus conséquents qu’avec Jag… Il y a quand même une gamme conséquente à gérer / développer / remplacer, en plus des études / développement technologique nécessaire à une marque du rang de Chrysler (PAC, Hybrides, etc)…

Tout ça demande énormément de fric, TATA en a mais quand même…à quel point ?

BESMAN
Invité

RENTRE CHEZ TATA MERE

Hilios
Invité
Tata est un grand conglomérat industriel comme Hyundai ou Daewoo. Ils sont autant présents dans le marché du thé, de l’alimentaire, des poids-lourds, des transports, entreprosage, logistique, construction en génie civil & naval. Ils cherchent à se diversifier. Les occidentaux que nous sommes cherchons le profit à tout prix, enfin les grosses crèmeries. En vendant à des entreprises qui viennent de pays en développement, c’est comme si l’Occident avouait à demi-mot qu’ils avaient tort & que ils se débarassent d’un boulet. Que ces boutiques vont peut-être transformé en poules aux oeufs d’or qui sait ! Ces actifs acquis, c’est une… Lire la suite >>
wpDiscuz