Accueil Legislation L’Europe a aussi du bon

L’Europe a aussi du bon

93
11
PARTAGER

euro.jpgQuels que soient les domaines, ce sont le plus souvent les aspects négatifs de l’Union Européenne que l’on retient. Une fois n’est pas coutume, il s’agit cette fois d’évoquer une intervention positive de l’UE. En effet, celle-ci va permettre le déblocage de 3,8 millions d’uros pour venir en aide aux salariés du secteur automobile français qui ont été victimes de la mondialisation.

C’est le Fonds européen d’ajustement à la mondialisation (FEM), opérationnel depuis le 1er Janvier 2007, qui va donc désormais pouvoir aider des travailleurs devenus excédentaires à la suite de faillites d’entreprises dans un contexte mondial de relations commerciales en mutation dans le secteur de l’industrie automobile.
Les deux premières demandes d’intervention du FEM concernent le secteur de l’industrie automobile française et, plus précisément, les sous-traitants de PeugeotCitroën et de Renault.
Le mois dernier, le Conseil des ministres de l’UE a adopté sans débat, les décisions et virements de crédits permettant de mobiliser au total 3,816 millions d’euros du budget 2007 en faveur de 895 travailleurs qui, en France, ont perdu leur emploi après la fermeture de certains sites.

Ce fonds montre donc la capacité de l’UE à assumer ses valeurs humanistes en aidant ses citoyens, mais il est aussi l’aveu de l’impuissance politique face au phénomène de mondialisation.

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "L’Europe a aussi du bon"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Lux
Invité

Je pense qu’ils sont autant victimes de la mondialisation que des mauvais resultats commerciaux des constructeurs francais, la faute a des gammes manquant d’attrait a l’heure actuelle.

1
Invité

Il y a quelques années, il avait fallu créer des politiques protectionnistes pour les protéger du péril Japonais
Maintenant, on les mets sous perfusion
La question de fond est : pourquoi restent-ils quoi qu’il arrive des boulets qu’on doit traîner à grand efforts fiscaux, que nous, le peuple, fournissons?
(à notre charge, oui, comme toute autre « aide » dont l’Europe et la France sont si friands)

1
Invité

D’ailleurs, j’aurais plus vu la dernière phrase comme ceci: « Ce fonds montre donc la capacité de lUE à assumer ses valeurs humanistes en aidant ses citoyens, mais il est aussi laveu de limpuissance de ces constructeurs face à leurs concurrents ».

Eboot
Invité

C’est un peu facile d’acuser les constructeurs francais.

Ils n’ont pas la TVA Sociale pour les protéger comme en Allemagne, et ils n’ont pas des bas cout comme en Chine, et ils n’ont pas non plus des consommateurs nationalistes et chauvins (il y a des bars interdits aux étrangers au japon) comme au Japon qui n’achète que du Japonais.

Lux
Invité

– Les constructeurs allemands n’ont pas attendu la TVA sociale pour augmenter leurs ventes
– Ils n’ont pas des bas couts non plus
– Ils vendent au Japon

Et quid de Fiat ? Et Ford en Europe ? Les constructeurs qui gagnent des parts de marche sont ceux qui jouissent depuis longtemps d’une bonne reputation et l’entretiennent d’une part, et ceux qui ont su se remettre en question et offrir des produits differents de ce qu’ils faisaient d’autre part.

wpDiscuz