Accueil Austin Brève rencontre: BMW 3/15

Brève rencontre: BMW 3/15

175
2
PARTAGER

BMW_dixi.jpgBMW possède une histoire quasiment intime avec MG-Rover. On pense évidemment à la période où BMW a racheté Rover (1994-2000), pour n’en garder finalement que la Mini. Mais qui sait que l’homme qui a piloté ce rachat, Bernd Pischetsrieder est neveu par alliance de Sir Alec Issigonis, le créateur de la Mini?

Et qui sait que la toute première voiture à porter le fameux logo bleu et blanc était une Austin Seven produite sous licence?
Sur le site officiel de la marque, les débuts de BMW sont résumés à la fondation de la Bayerische Motoren Werke GMBH le 20 juillet 1917 et au rachat d’Eisenach-Dixi, le 16 novembre 1928 (synonyme de production d’automobiles sous le badge BMW.)

dixpic2.jpgL’histoire de la marque débute non pas à Munich, mais à Eisenach. Le 3 décembre 1896, une fabrique d’automobile y est fondée. Elle produira à partir de 1898 des voitures, sous licence Decauville, baptisée du nom du château qui domine la ville: Wartburg. Là, normalement, tous les fans de « voitures du rideau de fer » vont tiquer. Car la Wartburg, c’est une voiture Est-allemande des années 70-80 terriblement moche et non un ancêtre des BMW. En fait, Eisenach sera longtemps l’unique usine de BMW. En 1945, elle se retrouve située en zone soviétique (et les Français ont volé ce qui n’a pas été bombardé.) Nationalisée en 1953 et devenu EMW (Einsenach Motoren Werke), elle produira un temps la 327 (une 326 sauce RDA), puis, à partir de 1955, ce sera les Wartburg. Depuis 1991, l’usine appartient à Opel.

dixi.jpgRevenons en 1904. Cette année-là, Eisenach présente la gamme Dixi, qui remplacera les Wartburg. Dixi produira également des camions, qui fourniront l’esssentiel du chiffre d’affaires. En 1921, Dixi est rachetée par Gothaer Waggonfabrik AG, fabricant de wagons et d’avions. Mais l’interdiction faite à l’Allemagne de fabriquer des avions militaires saborde son activité. Sans parler d’un climat économique morose guère propice à l’achat de voitures.
Jakob Schapiro, le principal actionnaire, a l’idée de fabriquer des Austin Seven sous licence (fabriquées également par Rosengart en France et Datsun au Japon.) Créé en 1921 par un Hebert Austin au bord de la faillite et un jeune dessinateur de 18 ans, Stanley Edge, la Seven fut un carton en Grande-Bretagne. En 1927, 100 Austin Seven à conduite à droite, rebaptisées Dixi 3/15 Da1 traversent la mer du Nord. Avec leur 4 cylindres 748cm3, leurs 15ch et leurs 75km/h en pointe, elles sont des voitures modestes, parfaites pour un pays en ruine. Les suivantes seront produites à Eisenach. En 2 ans, plus de 9 000 unités sortiront de l’usine (à comparer aux 6 000 Dixi produites de 1904 à 1927.) Mais Dixi est criblé de dettes et doit être revendu.

flugzeug_logo.jpgEt BMW? J’y arrive. En mars 1916, la Karl Rapp Motorenwerke et la Gustav Otto Flugmotorenfabrik, deux fabricants de moteurs d’avions, se réunissent pour former la Bayerische Flugzeugwerke AG, à Munich. Karl Rapp veut fabriquer des moteurs d’avions militaires Austro-Daimler sous licence. Pourquoi est-ce que la société est rebaptisée Bayerische Motoren Werke en 1917, signe d’un diversification? Mystère. En 1919, Max Friz, son PDG, effectue un record d’altitude sur un avion qu’il a dessiné (il a décollé de l’actuel stade du Bayern!) Mais vu qu’il est interdit de fabriquer des avions militaires, il n’y a plus de marché pour leurs moteurs.

bmw_r32.jpgAprès une bref revente à quelqu’un qui voulait en faire une fabrique de machine-outils, BMW fut reprise par un Viennois, Camillo Castiglioni. Ce dernier a l’idée du logo, qui cumule une hélice en mouvement stylisée et les couleurs de la Bavière. Il faut se diversifier. En 1923, Max Friz dessine un moteur de moto qu’il installe dans un cadre Hélios. Elle sera produite sous le nom de BMW R32.
En 1925, BMW songe à se lancer dans l’automobile. Elle se rapproche de l’ingénieur Wunibald Kamm, lequel à conçu une voiture dont le bicylindre à plat d’un litre entraîne les roues avant. Des prototypes sont construits, mais BMW n’y croit pas.
Castiglioni persuade les actionnaires de racheter Dixi, alors que les deux entreprises sont au bord de la faillite.

bmwdixi.gifProduire une voiture sous licence est un piège doré: si la voiture est bonne, elle se vend bien, mais à moyen-terme, il faudra la remplacer et nombre de constructeurs ont manqué de volonté ou de moyen pour le faire.
L’intelligence de BMW sera d’avancer par petites touches. La 3/15 Da2 de 1929 possède une nouvelle calandre, des portes plus larges et des freins sur les quatre roues. L’éphémère Da3 de 1930, produite un an, gagne 3ch et marque les débuts de BMW en compétition automobile. En 1932, qui remplace la Da2 et la Da3, reçoit des suspensions avants indépendantes, mais sa tenue de route est imprévisible et c’est un flop.

bmw_dixie.jpgEn 1932, BMW commercialise également sa première voiture, la 3/20, dont les carrosseries sont fabriquées par… Daimler-Benz avec lequel les relations sont alors cordiales. Plus grande, possédant un moteur réalésé à 782cm3 de 20ch, de quoi atteindre 80km/h, elle est plus ambitieuse.

Au salon de Berlin 1933, funeste année, funeste lieu, BMW présente sa première 6 cylindres, la 303, munie de la fameuse calandre en forme de reins (Nieren.)

L’histoire est en marche…

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Brève rencontre: BMW 3/15"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Elisa Cappelo :)
Invité

psss … « qui s’est’ ? …le sait-on vraiment ?

hotil
Invité

concernant le « et les Français ont volé ce qui n’a pas été bombardé. »
sans justifier le pillage on peut rappeler que les allemands ce sont bien servi dans toutes les usines françaises
notamment peugeot

wpDiscuz