Accueil Actualités Entreprise Le président de VAG se voit montrer la sortie

Le président de VAG se voit montrer la sortie

120
14
PARTAGER

VW_Prez.jpgLe conseil d’administration du groupe VAG a voté hier, à la surprise générale, le départ de son président Bernd Pischetsrieder qui sera remplacé à la fin de l’année par le big boss d’Audi , et protégé de Ferdinand Piëch, Martin Winterkorn. Pourquoi le réfugié de BMW a-t-il été ainsi poussé vers la sortie ? Selon les Volskwagenologues, la manoeuvre est frappée du sceau de Porsche et de Piëch, qui n’a jamais apprécié les méthodes de Pischetsrieder. Le but de la manoeuvre pour le constructeur de Stuttgart serait de resserrer son emprise sur le groupe VAG, en diminuant l’influence de l’autre actionnaire majoritaire, le Land de Basse Saxe, qui était le principal supporter du président destitué.

Winterkorn à la tête de VAG et Ferdinand Piëch derrière lui, c’est le retour des ingénieurs aux manettes. Comment s’en trouvera VW ? Pischetsrieder ne sera certainement pas regretté par les syndicats allemands, avec qui il avait eu des mots en mettant en oeuvre son programme de réduction des coûts. Il est trop tôt pour dire ce qu’en fera son successeur. Mais avec l’homme d’Audi Winterkorn aux commandes, son inspirateur Piëch en position de force et Porsche pesant de tout son poids au conseil d’administration, le futur du groupe VAG sera plus que jamais durch Technik, pour paraphraser le slogan des joyeux drilles d’Ingolstadt.

Sources: The Independent, New York Times et divers
Crédit photos: VW et Audi

Lire également:
Porsche veille sur VW
Contrôle de VW : Porsche sénerve

Poster un Commentaire

14 Commentaires sur "Le président de VAG se voit montrer la sortie"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Yoann
Invité

Ce n’était pas un secret. Tout le monde dans le microscosme automobile savait qu’il allait sauter. LA question était de savoir quand mais apres sa réélection difficile au mois de juillet, il lui était donné moins de six mois. Et l’ambitieux Winterkom était donné comme remplaçant. Question: quel pacte a conclu Winterkom avec Porsche et Piech? La fin de Lamborghini, l’arrêt de Bugatti? Car c’est bien l’un des objectifs du boss de Porsche.

Alfred - CoolBranding Marketing Consulting
Invité

Si LAMBORGHINI est un lointain concurrent de PORSCHE, BUGATTI ne l’est pas du tout.

La gamme PORSCHE ne « monte » pas jusqu’à 1 Million d’Euros.

brg
Invité

Ce serait plutôt la fin de la R8, concurrente directe
de Porsche …

Yoann
Invité

Sauf que le seul project profitable a l’heure actuelle semble être une petite Bugatti a 120 000 Euro, pas loin des tarifs de Porsche.

Yoann
Invité

ah j’avais oublié la R8, pour moi la R8, c’est la Renault, la remplaçante de la Dauphine avec sa carosserie taillée aux couteaux et la Gordini.

wpDiscuz