Accueil Brève rencontre Brève rencontre: Opel Tigra

Brève rencontre: Opel Tigra

458
10
PARTAGER

Opel_tigra.jpgL’Opel Tigra eu une carrière paradoxale. Né sous forme de prototype, au salon de Francfort 1993, elle obtint un grand succès et Opel se décida à la construire. Pour un constructeur en panne d’image, comme Opel, c’était une aubaine. D’autant plus que la Tigra étant basée sur la Corsa, elle était « facile » à faire.

La Calibra était un coupé plein de qualité, mais Opel fit si peu de promotion que lorsque la Ford Probe apparut, elle lui piqua d’emblée sa place de n°1 des ventes.

opel_tigra_cabrio_1993.jpg

Lorsqu’Opel se décide à commercialiser la Tigra, l’agitation est à son comble. Un prototype de roadster est présenté peu après. Au salon de Paris 1994, le coupé de poche à la ligne si craquante est présenté dans sa version définitive. Des artistes contemporains sont même conviés à peinturlurer des maquettes. Alors que les premières Tigra débarquent dans les concessions Opel et Vauxhall, GM envisage déjà de le produire aux USA avec le badge Pontiac (qui a également besoin d’un coup de fouet.) Cela ne se fera pas. En revanche, la Tigra sera importée en Amérique du Sud sous la marque Chevrolet.
Opel_tigra_par_Bogdan_pavlovic.jpgLE problème de la Tigra, c’est que le ramage n’est pas à la hauteur du plumage. L’intérieur est liliputien, c’est une 2+2 places et le tableau de bord (pas très joyeux) est intégralement repris de la Corsa. Sous le capot, on retrouve logiquement les mécaniques « Ecotech » de la Corsa: le 1,4 GSI 16V 90ch et le 1,6l GSI 16V 106ch. Malgré sa tonne, ce n’est pas un sportive.
A respectivement 88 000 frs et 105 000 frs en 1994, la Tigra n’est pas chère dans l’absolue, mais pourquoi payer cela alors qu’à moteur égal, la Corsa coûte près de 10 000frs de moins?
La Tigra poursuit ensuite une carrière discrète: le cabriolet n’est jamais venu, il n’y a pas eu d’autres motorisations, ni d’évolution esthétique notable. Opel en vend 2000 exemplaires chaque année, malgré l’arrivée du clone Ford Puma. Elle disparait du tarif à l’été 2000, lorsque la nouvelle Corsa apparaît. 4 ans plus tard, la Tigra Twintop fait son entrée.
Opel_tigra_muller.jpgDernier point: la Tigra s’est illustrée en course. Dés l’hiver 95-96, le privée Gerard Dillmann construit une Tigra pour courir en trophée Andros. L’année suivante, Snobeck, l’équipe officielle d’Opel, troque ses Astra pour des Tigra, lesquelles butent sur les BMW-Oreca d’Yvan Muller. Oreca se retire et Muller passe chez Snobeck à l’hiver 97-98, où il remporte logiquement le trophée. Ce sera le seul succès des Tigra « Andros », remplacées l’année suivante par des Astra.

opel_tigra_back.jpg

A lire également:
20 ans déjà: l’Opel Omega voiture de l’année
Opel GT: l’aînée avant Geneve

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "Brève rencontre: Opel Tigra"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
le zürichois
Invité

sympa de mettre les prix en sFr! j’apprécie 🙂

Nullos
Invité

Euh à part ça, elle était chouette comme voiture et à part les roulements qui étaient vraiments fragiles, elle a bien tenu le temps.

Ma femme en avait une 1,4 qu’elle a revendue à un copain qui l’a tirée jusqu’à presque 200’000km et l’a encore bien revendue à un Jacky qui l’a complètement transformée en horreur de la route.

seb
Invité

Ma première VRAIE voiture neuve, que de souvenirs…Une tenue de route a la Opel mais une petite gueule fort mignonne.Joli succès auprès des filles et moteur sympa.
Pas eu de soucis, mis cout d(entretien cher (courroie a 3500 frs l’époque;

Denisss
Invité

D’après une connaissance qui travaillait chez Opel (mais qui roule en Renault pasque moins de merdes et pièces dispos…), la fiabilité n’était plus au rendez-vous à cette époque sur ces blocs. Opel maitrisait mal les 16s (fiabilité je parle, pas agrément, je connais pas) et GM chercher à tirer les coût vers le bas.

Résultat, pas mal de casses moteur à cause de galets de distri… en matière plastique. A changer avec la courroie, ce qui explique un entretien pas donné.

manu
Invité

Vous ne parlez pas de fiabilité relative du moteur. Pour la mienne, le 1,4 L, le moteur a explosé à 57 000 Kms… Et elle n’était pas un cas isolée… Malgré cela, je l’ai abondonnée avec beaucoup de regret…

wpDiscuz