Accueil Mercedes DTM Norisring: Quadruplé de Mercedes

DTM Norisring: Quadruplé de Mercedes

26
2
PARTAGER

Bruno_spengler_3 La cinquième manche de la saison DTM 2006 a vu hier le canadien Bruno Spengler s’imposer pour la première fois dans ce championnat en devançant trois autres Mercedes, celles de Bernd Schneider, Mika Häkkinen et Stefan Mücke. Jean Alesi n’a pas pu profiter des bonnes performances des flèches d’argent malgré une bonne qualification (quatrième). Un problème mécanique l’a contraint à l’abandon dès le premier tour.

Le québécois a admirablement su profiter des ravitaillements pour prendre la tête et ne plus la quitter malgré les attaques incessantes de son co-équipier Schneider. Cette belle victoire lui permet de remonter à la troisième place au classement général du championnat.

Cette course du Norisring a été l’occasion d’égaler le record du nombre de spectateurs établi l’an passé à Hockenheim avec 147000 fans dans les tribunes. Preuve que le DTM est décidément ultra populaire outre-Rhin.

Bruno_spengler_2_1Classement course Norisring:

1. Bruno Spengler (Mercedes)
2. Bernd Schneider (Mercedes)
3. Mika Häkkinen (Mercedes)
4. Stefan Mücke (Mercedes)
5. Tom Kristensen (Audi)
6. Mattias Ekström (Audi)
7. Timo Scheider (Audi)
8. Pierre Kaffer (Audi)
9. Frank Stippler (Audi)
10. Christian Abt (Audi)

Classement du championnat:

1. Bernd Schneider 38 pts
2. Tom Kristensen 30 pts
3. Bruno Spengler 24 pts
4. Jamie Green 19 pts
5. Mika Häkkinen 17 pts
6. Mattias Ekström 15 pts
7. Heinz-Harald Frentzen 11 pts
Martin Tomczyk 11 pts
9. Jean Alesi 9 pts
10. Alexandros Margaritis 8 pts
11. Stefan Mücke 5 pts
12. Christian Abt 4 pts
13. Timo Scheider 3 pt
14. Pierre Kaffer 1 pt

Source: DTM.de

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "DTM Norisring: Quadruplé de Mercedes"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
désir noir
Invité

géniale je ne voit pas qui dire en dehors de ça ha si les Audi sont en supériorité numérique mais c’est tout

Joest
Invité

Dommage surtout que seuls deux constructeurs composent le plateau.

En WTCC, on a des spécialistes du tourisme (donc inconnus du grand public), mais des Alfa, des Béhème, des Chevrolet, des SEAT…
Alors qu’en DTM, on des stars, mais uniquement des Audi et des Mercedes. Or, en 1995, le DTM nous a montré qu’il est trop cher pour survivre longtemps. On a déjà frôlé la cata lorsqu’Opel est parti…

A quand des discussions pour fusionner?

wpDiscuz