Accueil Sport auto Formule 1 Japon: fabuleux grand prix, fabuleux Kimi

Formule 1 Japon: fabuleux grand prix, fabuleux Kimi

203
70
PARTAGER

Kimi_2Quelle course. On a beau se plaindre à longueur d’année de la F1, tout est pardonné quand on voit des courses comme aujourd’hui. Dépassements, suspense, incidents, stratégie, il y en a eu pour tout le monde et Alonso et Kimi ont définitivement prouvé que l’on est entré dans une nouvelle époque de la F1, sous le signe de leur duel.
La grille de départ avait un aspect inhabituel sous le soleil de Suzuka, avec les cadors dans le fond par la faute de la pluie qui s’était invitée en fin de séance qualificative la veille. Le premier tour se déroulait sans trop de bobos, jusqu’à la dernière chicane où les McLaren, nerveuses avec Fisichella loin devant et Alonso déjà à mi-peloton, partaient dans le gazon. Montoya, plus que jamais le sang bouillant, s’emmêlait avec une Sauber à peine revenu en piste et sortait violemment dans le dernier virage, faisant entrer le safety car en piste pour quelques tours.
Quelques tours après la reprise, Sato soignait sa réputation en éperonnant comme un pirate la Toyota de Trulli. Alors qu’on s’intéressait distraitement à la course en tête, la lutte pour la cinquième place allait offrir un spectacle somptueux avec Schumacher, Alonso et Raikkonen roues dans roues. Alonso faisait sauter le verrou avec un dépassement d’anthologie sur Schumi dans le virage le plus rapide du circuit. Comme dirait Nanard, sévèrement burné le gamin. Il rééditera la performance un peu plus tard au hasard des ravitaillements, et Kimi également, malgré les efforts d’un Schumacher brillant au volant d’une Ferrari malheureusement pas au niveau…

Les stratégies différentes des uns et des autres conservaient le suspense jusqu’à la toute fin de la course, où Kimi à l’attaque à 110 % comme à son habitude rejoignait finalement Fisico qui tenait les commandes depuis une bonne partie de la course. Il se portait à la hauteur de l’Italien dans la ligne droite des stands et le passait dans un freinage limite à l’amorce du dernier tour et fonçait vers la victoire. Un tour avant, Alonso avait poursuivi sa démonstration de macho attitude en arrachant virilement la 3ème marche du podium à un Webber toujours aussi dur à cuire. Qui a dit qu’on ne pouvait pas doubler en F1 ?

Source image : McLaren

Classement:
1. Kimi Raikkonen
2. Giancarlo Fisichella
3. Fernando Alonso
4. Mark Webber
5. Jenson Button
6. David Coulthard
7. Michael Schumacher
8. Ralf Schumacher

Poster un Commentaire

70 Commentaires sur "Formule 1 Japon: fabuleux grand prix, fabuleux Kimi"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
P.G
Invité

Fisico vient de signer là la fin de son parcours chez Renault. hyper décevant l’italien. Kimi par contre nous montre une nouvelle fois qu’il aurait fait lui aussi un beau champion du monde. Mais pour être devant, la tortue disait souvent qu’il fallait partir à point: à mediter chez McLaren!

damarco
Invité

Quelle course !!!

Alonso a fait des dépassements de folie faisant oublier son coté timoré des dernières courses (maintenant que le titre est en poche, voila le show). Raikonen de son coté a démontrer qu’a défaut d’avoir le titre, il a la carrure pour être champion du monde et qu’il le sera un jour.

Grosse déception avec Fisico ; il est un cran en dessous des 2 autres aujourd’hui.

Je regrette pas de m’être levé.

Pierre-Laurent
Invité

Fisichella pas terrible, mais que dire de Montoya ? Encore une fois au mauvais endroit au mauvais moment, si McLaren perd le titre constructeurs Ron Dennis saura où s’adresser. C’est dommage, il peut être excellent, mais il n’est décidement pas fiable.
Pour en revenir à Fisico, il fait un lieutenant décent, comme Barrichello, je trouve, mais sûrement pas un leader.

P.G
Invité

Exact pour Montoya qui parvient quand même à suppléer son leader de fait pour la victoire ce que ne parvient pas à faire Fisico. Même lorsqu’il a toute les cartes en mains. Je suis vraiment déçu. Qui pour le remplacer l’an prochain en milieu de saison, Kovailanen ?

Nicolas
Invité
Kimi est vraiment LE pilote en forme de la F1 actuelle. Je ne conteste en rien le titre mondial d’Aonso car ce dernier l’a conquis avec beauté et talent. Toutefois, je comprends pourquoi certains conteste à ce point Alonso. Raikkonen part des dernières places et réussi un dépassement d’anthologie sur Fisico pour remporter cette course qui a été sublime avec des stratégies et des dépassements. Raikkonen est tout simplement un grand champion même si il n’a pas encore pu concrétiser en gagnant un titre mondial, mais cela ne va point tarder. PS : Afin de ne pas être trop long,… Lire la suite >>
wpDiscuz