Accueil Bilan Sécurité Routière 2017 : les tués en légère baisse

Sécurité Routière 2017 : les tués en légère baisse

258
8
PARTAGER
Sécurité routière

2017 voit une légère baisse de 1,2%. Le nombre de morts sur les routes de France connait un pallier depuis 5 ans, vers 3500 tués en métropole.

Ce sont encore des chiffres provisoires estimés au 25 janvier 2018, mais 2017 a vu 3 693 personnes tuées dans un « accident » de la route (métropole + outre-mer). C’est 45 de moins qu’en 2016 soit -1,2%.

Dans le détail, 3 456 personnes sont décédées en métropole (c’est le chiffre publié tous les mois par l’ONISR) soit une baisse de 21 personnes (-0,6%). L’Outre-mer baisse de 9% à 237 décès.

Sur les autres indicateurs, on est en légère hausse. En effet, le nombre d’accidents corporels est en hausse de 2,4% à 58 894. Le nombre de personnes blessées également, à 74 066 soit une hausse de 2%. Enfin, du côté des hospitalisations de plus de 24 heures, on est à +1,8% à 27 187.

Outre-Mer, c’est également en hausse plus sensible avec +11,6% sur les accidents corporels à 2 676. Les personnes blessées augmentent de 7,4% à 3 410. Enfin, le nombre d’hospitalisations baisse de 3,2% à 578.

Si on prend en compte que le trafic routier global continue d’augmenter (pas de chiffre officiel pour le moment), cette « stagnation » du nombre de morts en métropole est une bonne nouvelle. Rapporté au nombre total de kilomètres parcouru, ou au nombre de « kilomètres.véhicules », le nombre de mort continu de baisser.

Un bilan plus complet à l’été 2018

Il faudra attendre l’été 2018 pour avoir un bilan plus complet de la part de l’ONISR, mais certaines données sont déjà fournies. Les motocyclistes subissent une hausse de 9%, les cyclistes de 6%. Les automobilistes tués sont stables à +1%. Après plusieurs grandes hausses annuelles, les piétons tués baissent de 13%.

Parmi les causes des accidents mortels, la vitesse inadaptée ainsi que le combo alcool et drogues sont les causes principales. Les refus de priorité (surtout en ville avec les plus vulnérables que sont les piétons et les cyclistes) restent une cause importante (3ème). A noter que les « accidents » seuls sur une route secondaire reste la majorité pour les automobilistes.

Si la baisse à 80 km/h du réseau secondaire deux voies sans séparateur est votée et mise en place. Il faudra attendre début 2019 pour voir s’il y a des effets sur les chiffres, probablement plus début 2020. D’ici là, les PV risquent d’exploser.

Source : ONISR, illustration : Ministère

 

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Sécurité Routière 2017 : les tués en légère baisse"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
seb
Invité

o/ Youhou, moins de mort donc plus besoin de passer à 80km/h.

Comment ça, je rêve?

seb
Invité

Tiens, mon smiley s’est fait couper un bras. ^^

gigi4lm
Invité

C’est peut être dû à une anticipation de certains à la prochaine limitation.
Je sais, je rêve.

mmc
Invité

Et pourquoi passer à 80 km/h impliquerait forcément plus de PV ? parce que nous ne pouvons pas respecter une règle ?

Et en quoi quelques PV ne valent pas de sauver la vie de 300 ou 400 personnes ?

seb
Invité
Parce qu’il faut du temps pour changer une habitude. Perso je regarde plus mon environnement que mon compteur, je roule au bruit de ma voiture, à la circulation, à la vitesse de défilement du paysage. J’ai pris la mauvaise habitude de rouler un peu au dessus des limitations hors agglomération et le peu de fois où je regarde mon compteur je roule souvent à la même vitesse. Il va falloir que je change cette habitude sur nationale et départementale, j’aurais l’impression de rouler lentement dès que ça fera plus de 5 minutes que je n’aurais pas regardé mon compteur, sans… Lire la suite >>
Fred21
Invité

Toutes discussions ne peuvent exister car il n’est pas possible de s’opposer à sauver des vies donc le débat n’existe pas et n’a pas existé. Dans 5 ans, il suffira de proposer 70 kmh car on en sauvera encore …
Mais dans tous les décès prématurés, il y en a une multitude où l’état pourrait intervenir, une multitude dont le nombre est largement supérieur à ceux de la route et une multitude pour laquelle l’état ne fait rien ou peu (domestique, cancers, nosocomiales, suicides, chômage, obésité, etc …).

https://www.automobilwoche.de/article/20180122/AGENTURMELDUNGEN/301229982/verkehrstoten-zahl-in-deutschland-immer-weniger-menschen-verlieren-im-strassenverkehr-ihr-leben

Anonyme
Invité

Ah mince, la mortalité a baissée, donc Chantal Perrichon ne pourra pas dire « il faut encore augmenter la répression routière, car les français ne font plus attention », elle devra juste se contenter de dire « il faut encore augmenter la répression routière, car cela montre que cela fonctionne » ptdr

labradaauto
Invité

On dit que Marseille est la ville la plus polluée, à cause des fumées des moteurs des bateaux qui comburent au fuel lourd, l’air respiré, il y a aussi autre… – Question: « est-ce que les victimes par balles au volant de leur véhicule sont comptabilisées dans les chiffres » ? ( actualité du 3/2/18) Parce qu’en l’occurence , le code de la route appliqué n’est pas à chaque fois à incriminer pour la considération faite des « mauvais chiffres ».

wpDiscuz