Accueil Daimler Mercedes rachète la société française « Chauffeur Privé »

Mercedes rachète la société française « Chauffeur Privé »

932
2
PARTAGER
Daimler-has-acquired-a-majority-stake-in-Chauffeur-Priv-one-of-the-leading-private-hire-vehicle-services-in-France

Les constructeurs connaissent une nouvelle étape de diversification. Mercedes rachète Chauffeur Privé, principal concurrent de Uber en France.

La société française, fondée par Yan Hascoet avec deux associés, Omar Benmoussa et Othmane Bouhlal, cherchait à lever des fonds pour permettre la croissance de son activité, notamment à l’étranger.

Mercedes a donc amené ses fonds via l’acquisition de plus de 50% de Chauffeur Privé, via sa filiale Daimler Mobility Service. Une première étape consiste à racheter plus de 50% et de finaliser le rachat de la totalité des parts en 2019. Le montant de l’investissement n’est pas communiqué mais certains avancent le montant de près de 200 millions d’euros.

Ces achats de sociétés de transport avec chauffeur privé (ou VTC) se multiplient en ce moment. On citera Renault qui a racheté, fin septembre, la société de gestion de flottes de taxis et VTC Class & Co, ainsi que Marcel, concurrent de Chauffeur Privé en France. Aussi, d’autres grands groupes automobiles investissent dans Lyft, Gett ou autres concurrents de Uber, aux USA ou en Asie.

La mobilité, axe stratégique de développement

Pour Daimler, ce n’est pas non plus une première. En effet, le groupe possède depuis plusieurs années la société d’auto-partage car2go, mais aussi mytaxi ou moovel. « Daimler avec sa force financière, est idéalement placé pour continuer sa transformation de pur constructeur automobile en une société de services, alors que nous défrichons la voie de la conduite autonome » déclare-t-on chez Mercedes.

Pour Chauffeur Privé, et son fondateur, c’est la reconnaissance du travail accompli. 18 000 chauffeurs, 1,5 million de clients. La société est selon ses dires, le numéro 1 en France de la location de voitures avec chauffeur.

Mais, une récente décision de la Cour de Justice de l’Union Européenne pourrait mettre à mal ces investissements. En effet, la CJUE considère que Uber est une société de taxis comme les autres. En conséquence, ces plateformes de mise en relation clients/VTC pourront être soumis par les états membres aux mêmes règles que les taxis (licence, etc.). Une hausse de prix et une raréfaction de l’offre n’est pas à exclure. Avec de gros groupes industriels derrière eux, les plateformes pèseront plus dans les discussions à venir.

Source : Daimler, illustration : Chauffeur Privé (de gauche à droite : Omar Benmoussa, Othmane Bouhlal, Yan Hascoet)

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Mercedes rachète la société française « Chauffeur Privé »"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Paul
Invité

L’avenir de l’automobile passe par le partage, plus par la propriété avec véhicule immobile plus de 95% du temps.

KifKif
Invité

L’avenir est triste, avec une homogénéisation, cela devient une « commodité » et non plus un produit…

wpDiscuz