Accueil Essai vidéo Essai Opel Grandland X 1.6 Ecotec Diesel 120 ch

Essai Opel Grandland X 1.6 Ecotec Diesel 120 ch [Vidéo]

2289
45
PARTAGER
Opel Grandland X (2017)

Opel signe son retour sur le segment des SUV compacts avec le tout nouveau Grandland X. Il s’agit du fruit de la collaboration technique avec Peugeot, décidée avant même l’intégration du constructeur allemand dans le Groupe PSA. Que vaut le cousin du 3008 ? Rendez-vous sur les routes de Francfort pour le découvrir.

Style plus consensuel qu’un Peugeot 3008

Soyons clairs, si on ne vous le dit pas, peu de gens devineront que le Grandland X et le 3008 partagent la même base technique. En termes de design, il n’y a strictement aucune pièce de carrosserie commune. Il ne distille ainsi visuellement pas du tout le même message.

Ainsi le 3008 se la joue très futuriste et premium. L’Opel Grandland X reste plutôt dans un registre plus classique, en appliquant les codes stylistiques maison sur un véhicule de grand gabarit. Les phares et la calandre marquent la parenté avec le reste de la gamme, et le profil marqué par un épaulement se finit sur un arrière avec des feux plutôt conventionnels. Il est beau, mais bien moins démonstratif que son cousin français.

Présentation simple, le plein d’équipements

A bord, là aussi on reste à très bonne distance de l’intérieur avant-gardiste du Peugeot. On retrouve peu ou prou la même ambiance que celle d’une Insignia Grand sport. Une fois encore, là il paraît impossible de remarquer que le SUV allemand sort de la chaine d’une usine Peugeot. Au registre de la finition c’est du très bon avec des matériaux de qualité, comme sur le 3008 d’ailleurs.

Néanmoins le Grandland X élimine quelques questions, comme celle de la place des compteurs si vous voyez ce que je veux dire. On commande aussi la climatisation du bout des doigts sans passer par l’écran. Il se blinde d’équipements, et l’habitabilité fait la place belle aux passagers arrière, mais le coffre fait un peu moins bien (514 litres) que le 3008.

Des moteurs PSA sous le capot

Sous le capot un turbo Diesel 120 ch d’origine PSA. Du coup, même s’il doit tirer une voiture plus lourde, il garde ici logiquement ses qualités. On profite ainsi tout d’abord d’un bloc plutôt silencieux, et qui offre des performances intéressantes. Il ne manque ainsi pas de couple, ce qui bénéficie notamment aux relances plutôt énergiques. En outre, il garde une consommation plutôt contenue avec une moyenne d’à peine 7 litres dans les pires phases de conduite.

Il se voit accouplé à une boite manuelle à 6 rapports. On en apprécie particulièrement l’étagement, qui permet de tirer le meilleur parti de la puissance. Le levier tombe bien sous la main, et globalement la position de conduite se montre agréable. Malgré le volant de taille conventionnelle, au premier abord on apprécie la vie à bord de cet Opel Grandland X dans sa version Diesel.

Un peu plus confortable que son cousin au Lion

En termes de comportement, il marque d’ailleurs sa différence avec le Peugeot 3008. Opel n’a pas pu transfigurer la très bonne base du cousin français, mais néanmoins on note quelques spécificités. Ainsi, à Rüsselsheim on a imposé un amortissement plus mou, au bénéfice du confort. Cela fonctionne en effet, mais néanmoins, et c’est la bonne nouvelle, cela ne pénalise pas vraiment le dynamisme.

Tout comme le 3008 qui repose sur l’excellente plateforme EMP2, le Grandland X se laisse mener avec plaisir. On a un faux sentiment d’une direction moins agréable que celle du SUV français, mais cela est dû à la taille du volant qui fait sensiblement la différence. Son équilibre donne de bonnes sensations, et en fait donc un des challengers les plus agréables à conduire de la catégorie.

Dès 25 600 € et plutôt bon marché

Bon plan pour Opel, qui s’invite sur un segment très lucratif, en rendant une belle copie avec ce Grandland X. Il a pour lui un design moins clivant, et une présentation plus simple et rassurante. Les prestations routières proches du 3008, qui fait figure de référence sur le marché, devrait lui assurer une belle carrière, surtout avec des prix aussi bien contenus. La gamme démarre à 25 600 €, mais à équipement équivalent, il peut couter plusieurs milliers d’euros de moins que le Peugeot.

 

 

+ON AIME
  • Confort
  • Comportement routier
  • Habitabilité arrière
ON AIME MOINS
  • Look consensuel
  • Présentation simple
Opel Grandland X
Prix (à partir de)25 600 €
Prix du modèle essayé33 800 €
Moteur
Type et implantation4 cyl. Turbo Diesel
Cylindrée (cm3)1 560
Puissance (kW/ch)88 / 120
Couple (Nm)300
Transmission
Roues motricesav
Boîte de vitessesman. 6 rapports
Châssis
Suspension avant*
Suspension arrière*
Freins *
Jantes et pneus 225/55 R18
Performances
Vitesse maximale (km/h)189
0 à 100 km/h (s)11,8
Consommation
Cycle urbain (l/100 km)4,7
Cycle extra-urbain (l/100 km)3,5
Cycle mixte (l/100 km)4,0
CO2 (g/km)104
Dimensions
Longueur (mm)4 478
Largeur (mm)1 841
Hauteur (mm)1 632
Empattement (mm)2 675
Volume de coffre (l)541
Réservoir (l)53
Masse à vide (kg)1 353

Poster un Commentaire

45 Commentaires sur "Essai Opel Grandland X 1.6 Ecotec Diesel 120 ch [Vidéo]"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Yorgle
Invité

Désolé, mais à chaque fois que je vois ou que j’entends parler de cette voiture, je ne peux pas m’empêcher de penser « Opel Groland »…

lym
Invité

Pas mieux! La caisse tout en finesse des grolandais… Vu l’évolution de notre paysage routier ou l’on verra bientôt plus de ces camionnettes kitch, dignes de Kia, que de vraies voitures… ce fin design qui ne se vendrait pas en Allemagne (SCx de camion et autoroutes illimitées = la jauge y préfère un break) devrait profiter du rachat par PSA pour s’écouler chez nous…

On en a pas rêvé, Opel l’a fait.

Yorgle
Invité

perso c’est plutôt le nom qui me fait penser à Groland.
Grandland est décidément trop proche de Groland.
Apparemment ils ont les mêmes marketeux qu’Audi chez Opel (e-tron, Grandland).

greg
Invité

C’est sûr que les allemands vont automatiquement ajuster leur nom car il pourrait évoquer de loin une émission qui n’est diffusée qu’en France.
M’enfin dans l’absolu yorgle&co semblent tout droit sortir de l’émission en question avec tout le bon goût qui la caractérise

Thomas
Invité

Ah parce que les Allemands ne sont pas panzer niveau classe auto ???? 😮

SGL
Invité

Très bonne auto classique.

SAM
Invité

Lui manque que les 4 roues motrices et je l’achète. Oui comme sa prochaine cousine Citroën elle a cette avantage d’être moins expressive que sa cousine du lion et pour le coup comme la Citröen C5 Aircross, l’Opel vieillira mieux que la Peugeot dans la durée. Expressive certes la lionne mais toujours aussi mal fagotée des 3/4 arrière!

SGL
Invité

Je fais m’efforcer de dire oui pour les 25% des gens ou pour qui les 4 RM sont indispensables.
OUI pour des raisons commerciales, rationnellement NON, surtout avec des pneus de route !
Mais cet « oubli » pourra être réparé en 2019, du moins je l’espère avec l’hybridation.

greg
Invité

35-40% plutôt que 25% mon ami.

SGL
Invité

Alors en Suisse et Allemagne (j’imagine)
Parce qu’en France d’après Auto Moto juin-juillet 2017 N°256/257
Le Tiguan c’est que 21,8% qui sont en 4RM (35% en 2016 !)
Néanmoins, on se rapproche doucement de la vérité. 😉

SGL
Invité

N’oublions pas que 95% des SUV font le boulot des berlines des années 50-80 et celles des monospaces des années 80-2010.

lym
Invité

Compensation de la p’tite b… en prime: On en reste à la cible marketing réelle de Renault à la sortie de l’Espace, qui bruissait dans les couloirs.

georges
Invité

Ça tombe bien ça fait des années que le concessionnaire Peugeot le plus proche de ton domicile te garde un 4008 (4×4 donc) rien que pour toi.
Alors qu’attends tu ?

Nos emplettes sont nos emplois
Invité
Nos emplettes sont nos emplois

En somme, Opel se placera vis-à-vis de Peugeot comme Citroën se plaçait avant qu’il soit dégradé au rang de marque bon marché.
La question est : pourquoi remettre une gamme comparable à celle de Peugeot si on a estimé que ça ne marchait pas suffisamment avec Citroën ?

lym
Invité

Citroën a été innovant, a vieilli avec sa clientèle et essaie de se refaire dans le plagiat de SUV coréens kitch via DS. Attirant avec un succès variable les handicapés du cerceau comme la BX en son temps: On peut faire les mêmes stats en tête des bouchons roulants.
Le tenant du flambeau de l’innovation, surtout niveau motorisation et sa gestion, serait amha plus chez Mazda que dans le groupe PSA.

Yorgle
Invité

en quoi la BX attirait les « handicapés du cerveau »?
On aime ou on n’aime pas, mais la BX était une excellente voiture.

ART
Invité

La BX était mythique, pedro en est grand fan !!

Yorgle
Invité

Surtout, entre de bonnes mains, la BX est une arme redoutable sur circuit!
https://www.youtube.com/watch?v=V97mBreW2q0

ART
Invité

Une BX au Nurb ^^ Canon !

Seb
Invité

Bon ben il semblerait que je sois la seule personne au monde à faire overdose complète de ces SUV tous plus mornes et plus chi…t les uns que les autres …. Trop c’est trop …

miké
Invité

Pagani etait donc une femme…

wpDiscuz