Accueil F3 Indycar 2017 : Gateway Park

Indycar 2017 : Gateway Park

481
0
PARTAGER
Josef Newgarden, driver of the #2 PPG Automotive Finishes Team Penske IndyCar Chevrolet V6, takes the checkered flag Sunday, August 26, 2017, winning the Verizon IndyCar Series Bommarito Automotive Group 500 at Gateway Motorsports Park in Madison, Illinois. This is Newgarden's fourth win of the season. He retains the lead in the drivers championship with two races to go. (Photo by Michael L. Levitt/LAT for Chevy Racing)

Tout d’un grand ! A Gateway Park, Josef Newgarden (Penske) a fait preuve d’une grande maturité pour gérer les drapeaux jaunes. A deux manches du but, le titre d’Indycar lui tend les bras…F1600

Pour commencer, faisons un crochet par Summit Point. La F1600 y retourne, pour la première fois depuis 2013. Matthew Cowley (Pelfrey) est le plus rapide aux essais.

Cowley s’élance devant son grand rival Zach Holden (K Hill) et David Osborne (Pelfrey.) Jonathan Kotyk (Pelfrey) se joint à la lutte. Holden part jardiner et il doit rentrer aux stands pour nettoyer ses radiateurs. Les « jaunes » pensent alors que la course sera une croisière. C’est sans compter sur Holden, qui roule le couteau entre les dents et remonte le peloton ! Percevant le danger, Cowley accélère. Kotyk, passé 2e, se fait déposer dans le dernier tour par le revenant.

Ce sont donc Cowley, Holden et Kotyk qui montent sur le podium.

Holden est en pole le dimanche. Kotyk le suit. Yuven Sundaramoorthy (K-Hill) est 3e. Il ne se passe pas grand chose durant la course. Kotyk commet une erreur lors de l’ultime passage. Sundaramoorthy et Cowley ont le temps de passer avant qu’il ne revienne en piste.

Succès d’Holden durant la course 2. Sundaramoorthy et Cowley complètent le podium.

Grâce à son meilleur tour de la course 2, Holden est en pole pour la course 3. Cowley double Sundaramoorthy au départ. Néanmoins, le New-yorkais résiste et il tente de se dédoubler. Du coup, Holden peut prendre de l’avance.

Doublé d’Holden, qui se replace au championnat. La semaine prochaine, il débutera en US F2000 avec BN Racing. 2e, Cowley arrivera en leader à la finale, dans le New Jersey. Sundaramoorthy est 3e.

Pro Mazda

Les commandes de châssis 2018 se poursuivent. Après Exclusive Autosport, c’est au tour de Juncos de s’offrir trois Tatuus PM-18.

En attendant, c’est 2017 et Gateway Park. Anthony Martin (Cape Motorsport) décroche la pole.

Martin conserve l’avantage au départ, face à Victor Franzoni (Juncos) et TJ Fischer (Pelfrey.) Derrière eux, Jeff Green (Juncos Racing) et Brendan Puderbach (Fat Boy Racing!) partent en tête-à-queue, entrainant un pace car.
Au restart, Martin contient Franzoni. En revanche, Fischer cède sa 3e place à Carlos Cunha (Pelfrey.) Ce dernier tente même d’intimider Franzoni, avant de lâcher prise. Franzoni, lui, se montre de plus en plus dans les rétroviseurs de Martin et il finit par trouver l’ouverture.

Franzoni s’impose ainsi devant Martin et Cunha.

La finale de la Pro Mazda, ce sera la semaine prochaine à Watkins Glen, avec un double-meeting. Franzoni est de nouveau en tête, avec 287 points. Le suspens reste complet avec Martin, 2e à 285 points. Fischer, 3e à 194 points devra faire face aux ambitions de Cunha.

Indy Lights

On avait un peu oublié Juan Piedrahita (Pelfrey), qui quadruple en Indy Lights. A Gateway Park, le Colombien se rappelle au bon souvenir, avec la pole.

Signalons les débuts de Chad Boat (Belardi.)

De nombreux pilotes sont en lice pour le titre et la tension est palpable. Au départ, tandis que Piedrahita contrôle Santiago Urrutia (Belardi), Aaron Telitz (Belardi) part en tête-à-queue et la course est neutralisée.
A la reprise, le leader du classement, Kyle Kaiser (Juncos), 3e, se laisse doubler par Nico Jamin (Andretti), puis par Matheus Leist (Carlin.) Urrutia, qui a besoin de points, klaxonne derrière Piedrahita. Il le dépasse au deux tiers de l’épreuve. Neil Alberico (Carlin) et Garth Rickards (Carlin) se payent Boat à qui ils prennent un tour. Nouveau pace car.
Au restart, Piedrahita tente de reprendre les commandes et Urrutia a du mal à le semer. Jamin et Leist se télescopent sous le nez de Kaiser, qui arrive à échapper au carton. Troisième « jaunes ».
Dans le sprint final, Colton Herta (Andretti-Steinbrenner) arrive in extremis à dépasser Kaiser, pour le gain de la 3e place.

Urrutia, Piedrahita et Herta forment le tiercé de la manche d’Indy Lights de Gateway Park.

Avec 316 points, Kaiser tue le suspens. En effet, le simple fait de venir à la finale de Watkins Glen lui assurera le sacre. Urrutia est 2e à 285 points. Herta, 3e à 277 points, tentera de couronner sa belle saison par une place de dauphin.
6e à 252 points, Jamin peut regretter cette accrochage avec Leist.

Indycar

Après deux ans de lobbying, Gateway Park retrouve l’Indycar. Il avait accueilli le CART de 1997 à 2000 et l’IRL de 2001 à 2003, date de sa faillite. Il a été refait à neuf. Signalons qu’il est situé à Madison, dans l’Illinois. La ville se trouve en face de St Louis, dans le Missouri. Voilà pourquoi l’épreuve est parfois présenté comme celle de St Louis.

L’évènement du week-end, c’est le grand retour de Sébastien Bourdais (Dale Coyne.) Jack Harvey, lui, devra patienter jusqu’à Watkins Glen. Sebastian Saavedra squatte une dernière fois son baquet chez Sam Schmidt.

Will Power (Penske) s’offre une cinquantième pole.

L’épreuve a lieu le samedi soir, devant des tribunes pleines à craquer. Lors du tour de lancement, Tony Kanaan (Ganassi) perd le contrôle et tape. Nouveau tour de lancement et le Brésilien de partir dernier, avec trois tours de retard…
Au drapeau vert, Josef Newgarden double Power. Avec des pneus froids, l’Australien part en tête-à-queue. Ed Carpenter (Carpenter) tente de l’éviter en partant lui aussi en tête-à-queue. Takuma Sato (Andretti) se paye l’Américain et le propulse contre l’Australien. Drapeaux jaunes.
Une vingtaine de tours plus tard, le drapeau est de nouveau vert. Les Penske survivantes sont en forme. Helio Castroneves tente de doubler Newgarden, en vain. Simon Pagenaud est 3e. Puis c’est le temps des arrêts aux stands. Bourdais se retrouve en tête, durant 5 tours. Alors que Newgarden et Castroneves sont en lutte pour la tête, JR Hildebrand est trahi par sa suspension. Encore une neutralisation.
Au drapeau vert, Saavedra visite les pelouses. Castroneves trouve enfin une solution. Il sème ensuite Newgarden. Hélas pour le Brésilien, Max Chilton (Ganassi) tape et le drapeau redevient jaune.
Scott Dixon profite du regroupement pour tenter de doubler Pagenaud. Le Français lui claque la porte au nez et le Kiwi de lever le pied pour éviter un contact. Charlie Kimball (Ganassi) zigzague pour contenir Conor Daly (Foyt.) Néanmoins, comme c’est Stevie Wonder qui est commissaire de piste… Lors des arrêts aux stands, Castroneves cale. Il repart derrière Newgarden, Pagenaud et Dixon. Il double le Néo-zélandais avant que Ryan Hunter-Reay (Andretti) ne tape et n’entraine une neutralisation.
Nouveaux arrêts aux stands, Pagenaud sort en 1er, devant Newgarden, Dixon et Castroneves. Newgarden sort les forceps. Pagenaud le touche et il le laisse passer.

Newgarden, très mature, s’impose à Gateway Park, devant Pagenaud et Dixon.
Bourdais fête son retour par une 10e place.

Au classement, Newgarden fait le break, à 547 points. Dixon est 2e, à 516 points. 3e à 505 points, Castroneves a sans doute perdu ses chances de sacre (et de sauver sa peau en Indycar.)
4e à 504 points, Pagenaud est en embuscade pour le podium. D’autant plus que Power est désormais hors-course. Bourdais reste 22e, mais à 157 points. Tristan Vautier (Dale Coyne) est 35e à 15 points.

Crédits photos : GM (photos 1 et 13 à 15), Mathisen Media (photos 2 à 5), Pro Mazda (photos 6 à 9) et Indy Lights (photos 10 à 12.)

 

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz