Accueil Champ Car Indycar 2013 : Sonoma

Indycar 2013 : Sonoma

106
0
PARTAGER

C’est la fin de la saison d’Indycar, 3 pilotes de 3 écuries sont au coude-à-coude et les esprits s’échauffent. Will Power (Penske) décroche une victoire dans des conditions controversées (surtout pour les fans de Ganassi.) Quant à Simon Pagenaud (Sam Schmidt), il manque de peu un nouveau podium.F 1600 H

Un petit détour par Summit Point. C’est la finale du championnat de F 1600 H. Jake Eidson (Cape Motorsport), en tête du championnat, s’attend à être titré. Adrian Starrantino (Bryan Herta) veut tout faire pour l’en empêcher. Quant à Aaron Telitz, il a mathématiquement peu de chances et courre pour la gloire. Le responsable presse s’excite sur ce match à 3, écrivant une bonne demi-page de superlatifs!

En prime, les résultats du Team USA Scholarship tombent: Eidson, Starrantino et Telitz sont 3 des 6 finalistes du « volant ». Telitz fête cela en décrochant la pole :

Dans la course 1, Telitz se retrouve avec Starrantino blotti dans son échappement. Dans l’ultime passage, Starrantino double son rival. Le leader déchu tente de récupérer son bien et les deux Mygale roulent de front. La photo finish détermine que Starrantino est vainqueur. Telitz est donc 2e. Eidson s’offre le 3e rang. Avec le décompte, il est assuré du titre.

Le dimanche, Ayla Agren (Bryan Herta) se retrouve en pole. La Norvégienne se retrouve d’emblée avec Eidson, Starrantino et Telitz aux fesses! Les trois Américains passent, mais c’est pour mieux s’expliquer entre eux. Eidson finit par prendre la tête. Il passe la ligne d’arrivée avec un cheveu d’avance sur Telitz, lequel n’a que quelques centimètres d’avance sur Starrantino.

Ainsi, Eidson fête son titre du samedi par une 7e victoire (en 12 courses.) L’avenir immédiat, c’est donc la finale du Team USA Scholarship, en Floride. Mais qu’il gagne ou non le volant, nul doute qu’on entendra reparler de lui…

Road to Indy

Quelques news de la « Road to Indy ». Scott Hargrove est une des révélations 2013. Parfait inconnu, arrivé en US F2000 sans le moindre sponsor, il est actuellement en tête du championnat. En prime, il vient de remporter le « Team Canada Scholarship ». A ce titre, il s’envolera à l’automne en Grande-Bretagne, pour le Formula Ford Festival. Il devrait logiquement être aligné en Kent, par le Cliff Dempsey Racing (qui s’occupe également du Team USA Scholarship.)

Le précédent lauréat, Garett Grist, est aujourd’hui 3e du championnat d’US F2000.

A Baltimore, Pabst et Dalton Kellett feront leurs débuts en Indy Lights. C’est une première pour Pabst, présent jusqu’ici uniquement en US F2000. Kellett (15e du championnat avec 0 podium) espère bien une suite à cette tentative.

Cette saison, seuls 8 pilotes disputent l’intégralité du championnat d’Indy Lights. Pabst, mais aussi Bryan Herta et d’autres disent « s’intéresser » au championnat. D’autant plus qu’en 2014, il y aura un nouveau partenaire pneus (Cooper Tires) et un nouveau promoteur. Faut-il donc croire à un rebond ?

Indycar

La saison 2013 d’Alex Tagliani est a priori terminée. Pour son remplacement, entre Luca Filippi et JR Hildebrand, Bryan Herta a choisi… De ne pas choisir! Les deux pilotes vont se relayer. Après l’Italien à Mid-Ohio, l’Américain prend le volant pour Sonoma. C’est sa première course d’Indycar depuis son renvoi en mai, par Panther.

Chez Panther, justement, Ryan Briscoe est officiellement apte au service. Oriol Servia peut rester chez lui.
Dale Coyne voulait aligner Ryo Hirakawa. Mais il est tombé sur un blocage (un différent entre Toyota -qui soutient le Japonais- et Honda -qui motorise Dale Coyne- ?) Will Davison, déjà présent à Mid-Ohio, effectue une deuxième pige.
Enfin, notons les débuts de Lucas Luhr chez Sarah Fisher. Exceptionnellement, l’unique patronne d’écurie aligne deux voitures. Il est donc le seul du lot qui ne remplace personne.

Ryan Hunter-Reay (Andretti) se montre véloce aux essais libres. Néanmoins, c’est Dario Franchitti (Ganassi) qui décroche la pole.

L’Ecossais mène pendant les premiers tours. Mais lors de « jaunes », il réagit mollement au restart et se fait doubler par Scott Dixon (Ganassi.) Comme c’est son équipier et qu’en plus, il joue le championnat, Franchitti préfère le laisser passer.

Plus loin, c’est Will Power (Penske) qui tente sa chance. L’Australien (expédié dans le mur par l’Ecossais à Toronto) passe aux forceps.

Au 64e tour, Dixon et Power se jettent dans la voie des stands. Celui de Ganassi étant juste avant celui de Penske. Le Néo-zélandais repart en embarquant un mécano de Penske, qui s’écroule sur un collègue (heureusement, pas de bobos.) Pour l’Indycar, c’est clair, Dixon n’a pas assez braqué et ça aurait pu être grave. Roger Penske est curieusement plus timoré, disant que les stands sont trop étroits. Quant à Dixon, sa défense a posteriori est assez légère : 1) Le mécano n’avait rien à faire là (NDLA: à part changer la roue arrière-droite de Power.) 2) Je joue le championnat, donc je ne devrai pas être sanctionné.
Car effectivement, Dixon écope d’un drive-through. Il perd la tête de la course et en prime, se retrouve loin derrière Helio Castroneves (Penske), son rival pour le titre.

Power est alors en tête devant Justin Wilson (Dale Coyne) et Franchitti. L’Anglais est plus lent que l’Ecossais. Ce dernier ne trouve pas l’ouverture et l’Australien peut s’échapper.

Ca se frictionne entre Charlie Kimball (Ganassi) et Ed Carpenter (Carpenter.) Les drapeaux jaunes sont de nouveau de sortie. Marco Andretti (Andretti) « anticipe » le drapeau vert. Simon Pagenaud (Sam Schmidt) l’imite et le Français pointe brièvement 3e, devant Franchitti! Finalement, il se fait repasser par l’Ecossais, ainsi que par Andretti.

En tête, Power s’impose dans un fauteuil, devant Wilson et Franchitti. C’est sa première victoire 2013 et il est le dixième vainqueur différent.
Quelques jours après la mort de Floyd Ganassi (le père de Chip), le team aurait souhaité gagner et Dixon considère donc qu’on lui a « volé » sa victoire.

Pagenaud est donc 5e, Sébastien Bourdais (Dragon Racing), 10e et Tristan Vautier (Sam Schmidt), 12e.

Encore une fois, Castroneves joue à l’épicier. Grâce au drive-through de Dixon, il accentue son avance. Il compte désormais 479 points au compteur. Dixon reste 2e, à 440 points. Ryan Hunter-Reay (Andretti) est 3e, à 417 points. 4e à 409 points, Andretti est embuscade pour le podium final.

Pagenaud, leader des Français, est 5e à 380 points. Bourdais remonte au 14e rang, avec 261 points et Vautier est 20e, à 210 points.

Dés le week-end prochain, les pilotes se retrouveront, dans les ruelles de Baltimore.

Crédits photos : GM (photos 1, 10, 12, 14 et 15), Formula F 1600 H (photos 2 à 4), US F2000 (photos 5 et 6), Indycar (photos 7 et 8) et Honda (photos 9, 11 et 13)

A lire également :
Indycar 2014 : le calendrier prend forme
Indycar 2013: les rumeurs du paddock
Indycar 2013: Mid-Ohio

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz