Accueil 4x4 Essai Mitsubishi Pajero : baroud(eur) d’honneur

Essai Mitsubishi Pajero : baroud(eur) d’honneur

809
11
PARTAGER

On n’en fait plus beaucoup des comme lui ! Tout-terrain discret mais agile et infatigable, le Mitsubishi Pajero méritait bien un essai pour le rappeler au bon souvenir de tous.

Il y a quelques années, Mitsubishi avait réalisé un micro-trottoir en France. Le résultat était sans appel : pour les badauds, la marque est avant tout synonyme de rallye-raids et de 4×4 purs et durs. Bref, de Pajero. Comme ses compatriotes Nissan Patrol et Toyota Land Cruiser, le Mitsubishi Pajero s’est fait une réputation de baroudeur indestructible. La différence, c’est qu’en plus, le « Mitsu » y ajoute une image sportive et dynamique, grâce à douze succès au Dakar. Légendaire ? N’allons pas jusque là, en tout cas, le Pajero possède une belle réputation.

Pendant un quart de siècle, il n’a cessé d’évoluer. Mais depuis quelques années, le chef de projet est en vacances. La quatrième génération est apparue en 2006 et à ce jour, aucun remplacement n’est prévu à moyen terme. Les seules évolutions récentes sont une nouvelle calandre (qui est d’ailleurs moins jolie que l’ancienne) et un moteur aux normes Euro 6. L’arrière est censé avoir été remodelé. Mais là, même les fans auront du mal à distinguer les nouveautés.

Essais_Mitsubishi_Pajero_1-1

Style extérieur

Depuis toujours, il est commercialisé en trois portes et en cinq portes avec deux longueurs d’empattements différentes. Signalons qu’il adopte néanmoins une construction monocoque. En trois portes, le quat’quat nippon a des proportions étonnantes : court (4,38 m), mais large (1,87 m) et surtout, très haut (1,84 m). Lignes taillées à la serpe, roue de secours sur le coffre, garde au sol généreuse… Aucun doute : on a affaire à un authentique 4×4 de mâle viril, pas à un SUV de fillettes ! On dit qu’à sa seule vue, les écologistes ont des crises d’urticaires. La fonction prime sur la forme et le Pajero est bâti pour le hors piste. Ainsi, il revendique un angle d’attaque de 34° et un angle de sortie de 34°.

Essais_Mitsubishi_Pajero_1-4

Style intérieur et équipement

Il sait recevoir. Petit à l’extérieur, il est grand à l’intérieur. Du moins, tant que vous êtes deux. Car le coffre (290 litres) est trop juste pour les virées en groupe. Mieux vaut préférer le châssis long, beaucoup plus spacieux. Par ailleurs, il faut aimer la verticalité. Les petits gabarits devront faire de l’escalade pour se hisser à bord. Les puristes râlent contre les marchepieds qui grignotent sur la garde-au-sol, mais ils sont bien utiles… Ensuite, on peut apprécier un habitacle lumineux (impression renforcée par le toit ouvrant) et des sièges moelleux. La planche de bord est sobre et sans chichis. Là aussi, la fonction prime sur les gadgets. Les poignées de maintien, sur le montant du pare-brise, rappellent que l’engin aime le franchissement. L’imposant tunnel de transmission, avec le levier réservé aux réducteurs, est un deuxième indice.

Essais_Mitsubishi_Pajero_1-3

Le bémol, c’est une finition en deçà des standards et qui a vieilli, tant du point de vue du choix des matériaux que de l’équipement… La climatisation bizone, par exemple, serait un plus. Les inserts en bois ont disparu au profit d’une affreuse imitation d’aluminium.

De plus, entre autres archaïsmes, le Pajero possède un coffre à ouverture sur le côté, avec roue de secours montée à l’extérieur. C’est sympa pour le côté « Gamol Trophy », mais à l’usage, on est plus mitigé. En ville, la porte n’est pas du tout pratique et elle est très lourde. La roue de secours embarque la caméra de recul, qui attire les poussières et la saleté comme un aimant.

Essais_Mitsubishi_Pajero_1-5

LIRE LA SUITE >>>
Gros poumon
Gros coeur
Conclusion

Crédit photo : Joest Jonathan Ouaknine/le blog auto

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "Essai Mitsubishi Pajero : baroud(eur) d’honneur"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Nicolas
Invité

Aux Emirats arabes unis, sur le modèle 2016 la boite couvre complètement la roue de secours. Celle montrée sur la photo on y avait droit en 2014/2015.
Point de vue finitions et équipements, ils sont vraiment en retard sur Toyota.
La climatisation bi-zone, je l’ai déjà sur un Landcruiser Prado de 2005.

AXSPORT
Invité

Les TOYOTA sont hélas affreux……….

Rom
Invité

Je n’ai jamais compris l’intérêt des 4X4 japonais: Ils ne sont ni « pur et dur » comme peuvent l’être les wrangler ou defender, et n’apportent pas le « confort/ comportement/ equipement » des SUV allemand, anglais…. Ils sont en retard côté chassis, transmission, moteur, finition, équipement… le tout sans être bon marché

AXSPORT
Invité

Ils sont juste fiables et costauds………………
Important pour ce genre de véhicules

Nicolas
Invité

Ils ne sont pas bon marche en Europe.
A Dubai le Pajero commence a environ 25000Eur en 3portes essence. http://www.habtoormotors.com/mitsubishi/
Le Wrangler, toujours en 3 portes c’est un peu plus a environ 30000.

Alpasi
Invité

Cher Blog Auto, vous avez encore et toujours les mêmes problèmes de rafraichissement de pages. Depuis 4 jours je voyais la même info en une, recharger la page n’y changeait rien, j’ai du aller dans l’historique de mon navigateur Chrome pour effacer les données en cache. Ca fait plusieurs années que de nombreuses personnes vous signalent ce problème, à quand la solution?? Merci!!!!

Thibaut Emme
Admin

Cher Alpasi, nous en sommes conscients et navrés. Nous travaillons sur l’infrastructure pour servir toujours au mieux nos lecteurs mais cela prend malheureusement du temps.
Croyez bien que nous faisons le maximum pour éviter ce genre de désagrément.

Alpasi
Invité

Merci Thibaut pour votre réponse mais j’avoue ne pas bien comprendre pourquoi c’est si difficile à résoudre, et pourquoi vous n’en faites pas une priorité absolue. Ca affecte beaucoup l’attractivité du site… Vous travaillez dur à écrire des articles que les gens ne voient même pas! Je suis sûr que vous perdez de nombreux lecteurs à cause de ça…

Fred21
Invité

@Alpasi
J’ai ce problème comme beaucoup. J’utilise Firefox et j’ai contourné le problème.
Ouvrir une navigation sans trace ou privée: type de navigation qui n’enregistre pas de cache.
Sous Firefox, Fichier/Nouvelle fenêtre de navigation privée.
Des âmes charitables voudront bien indiquer à la suite, les manip. similaires pour Chrome ou Explorer.

beniot9888
Invité

Vivement que ce soit résolu. Ca se produit régulièrement sur mon PC du boulot, mon PC perso ou mon mobile. Heureusement, jamais partout en même temps, jusqu’à présent.
Donc je change de support en attendant que ça passe…
Sur mobile, passer à « voir la version ordinateur » permet parfois de débloquer le rafraichissement, mais pas systématiquement.

gigi4lm
Invité

Systématiquement, à l’ouverture du site je fais un CTRL+F5 pour rafraîchir la page en vidant le cache. Pénible mais au moins j’ai les bonnes pages.
Heureusement qu’on y tient à notre BlogAuto 🙂

wpDiscuz