Image absante

505 V6: Sochaux Drift…

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Email this to someone

Sochaux_drift Eté 1986, le lion nous révèle la dernière évolution de celle qui restera son ultime propulsion
Adieu 604, la 505 V6 récupère les meilleurs morceaux de son aînée, des morceaux de Turbo et une poignée de chevaux supplémentaires.
Afin de ne pas délaisser les fidèles qui attendent la 605,
un V6 PRV aux manetons décalés a prit  place sous le capot.
Et si lempattement de 2m74 nest pas taillé pour les routes corses,
le gain de 100 kilos et 15 chevaux sur la 604 est appréciable.
Léloquent palmarès sur circuit de la Sochalienne à déjà confirmé de bonnes dispositions.
Si ce nétait son penchant avéré pour la  boisson, cette remplaçante improvisée de la 604, est une auto homogène, cossue et correctement construite.

Drift_505Une berline signée Pininfarina, au style un peu « Le Quesnoy », capable de quelques travers et d’escapades fougueuses…
Une « sport sedan » discrète que lon doit regretter avenue de la Grande Armée, tant la « Pooj-oh » plaisait outre atlantique

http://leverdie.club.fr/sommaire.htm

22 réponses
Page 1 de 3 Suivant →
  1. MaStarr
    MaStarr à |

    La seconde photo, (de la belle en train de drifter) semble être prise sur le circuit de Mérignac (dans le sud-ouest) pour ceux qui connaissent…

    Répondre
  2. Elisa
    Elisa à |

    j’adore l’expression « son penchant avéré pour la boisson » , à retenir parmi les best off pour celui qui porposait de tenir la « liste »

    Répondre
  3. firecracker
    firecracker à |

    dans bandit avec bruce willis on voit billy bob thornton au volant d’une 505. C’est sympa je trouve.

    Répondre
  4. Fabio
    Fabio à |

    Pour la photo où on la voit drifter, il me semble plutôt qu’elle vient d’une vidéo faite par des roumains (ou d’un autre pays d’Europe de l’Est) et qui « s’amusent » à drifter jusqu’à éclatement des pneus ar…

    La 505 v6 était réellement une bonne voiture mais qui est aujourd’hui totalement oublié sauf dans ses versions 4 cylindres atmo qui sont toujours autant prisées et recherchées en…Afrique.
    Et puis dommage que Peugeot n’a jamais autorisé la version v6 à avoir l’autobloquant et le Torsen des versions 2.2l Turbo.
    Pour ce qui est de la conso, pensez qu’il a existé une préparation du PRV par Danielson portant le moteur à 2.8l, 200ch et 26mkg…et dans les 30l/100km!!!

    Répondre
  5. mick95
    mick95 à |

    La pronociation etasunienne tenait plus de « Peugue-ote » que de « Pooj-oh » si je peux me permettre 😉

    Répondre
  6. AmV8
    AmV8 à |

    Quel dommage pour les peugeot de maintenant!!!
    La marque ne produit que de la traction maintenant de la 107 jusqu’a la 607 inclus les monospaces.
    A quand une nouvelle berline a propulsion chez le lion; d’ailleurs il me semble que ce sont les pattes arriere du lion qui lui permet de courir vite non!!!lol

    Répondre
  7. Philippeqc......................
    Philippeqc...................... à |

    Habitant au Canada j’ai eu le plaisir de posseder une 505 mod.86, full,sieges chauffant,toit ouvrant,cruise control et meme clim…,meme a New-York il y a eu des taxis 505,et l’hiver avc la propulsion c’etait tres amusant a conduire,dommage Peugeot ne se vend plus par ici,j’en garde un tres bon souvenir

    Répondre
  8. Bernard Fournol
    Bernard Fournol à |

    le « pronounced Pooj-oh » fut utilisé par le constructeur dès la fin des années 50. Mais rien n’oblige la pratique à la suivre…

    Répondre
  9. Panama
    Panama à |

    … la dernière berline Peugeot de sa génération : sérieuse, fiable, construite pour durer. Elle faisait de l’ombre aux Mercedes, dans son genre.

    Depuis, Peugeot est passé à la traction, aux pannes à répétition et aux ventes confidentielles.

    Bravo, MM. du marketing !

    Répondre
  10. Joest
    Joest à |

    MaStarr> Je n’ai jamais mis les pieds à Merignac, mais je connais bien celui qui a créé ce circuit.

    Alain Colombes (alias Colombo) a d’ailleurs revendu il y a peu ses 505 groupe N avec lesquelles il donnaît des cours de pilotage sur terre.

    Pour info, son fils, Maxime Dubrulle (alias Maxou), court en coupe 206 RCC, dont il est un brillant animateur.

    Répondre
Poster un commentaire