par Thibaut Emme

Dakar 2014 - étape 5 : Nani Roma pour sa 2ème victoire

En emportant sa deuxième étape de ce Dakar 2014, Nani Roma (Mini) se pose en sérieux prétendant à la victoire finale. Mais les écarts ne sont pas encore assez importants pour crier victoire et surtout plus que jamais la vérité du jour n'est pas celle du lendemain.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Quelle étape ! 912 km dont 527 km de spéciale. Et qui dit spéciale toujours en altitude dit cagnard en cette période en Argentine. Tellement chaud que l'organisation a raccourci l'étape. "Il y avait une partie de pampa très cassante, très dure. J'y ai vu beaucoup de motos arrêtées et même une en feu. Il faisait une chaleur terrible. Je pense que l'organisation a bien fait de raccourcir la spéciale. Ça a sans doute évité bien des problèmes" déclare Lafuente, concurrent en quad.

Ceci est un Juke...si si !

Cette étape prévue pour être cassante l'a été. De nombreux concurrents ont du ralentir ou s'arrêter pour ménager les moteurs en surchauffe. Nani Roma sur sa MINI n'a pas connu trop de galères : "Je suis satisfait de la journée. Mais c'était dur. Sans doute l'une des étapes les plus dures que j'ai eues à courir. On a essayé de s'en sortir du mieux possible, de survivre. On s'est un peu planté mais on n'a perdu que 10'. Les autres ont eu des problèmes plus importants. Je félicite Michel (Perrin) mon copilote qui a fait un super travail. On est là. On est vivants. Mais il reste encore beaucoup  de rallye. Attendons pour voir".

En effet il reste 8 étapes et les concurrents ne sont pas loin. Roma termine 4 minutes devant Giniel de Villiers et 20 minutes devant LA surprise du jour, Robby Gordon et son Hummer "orange DDE" qui a visiblement résolu ses soucis d'évaporation du carburant. Derrière en tir groupé on trouve les MINI de Terranova (20'44), Al Attiyah (21'38) et Peterhansel (23'55).

Lavieille (Haval H8) ou Sainz (SMG RedBull) font partis des perdants du jour avec entre 55 minutes et 1 heure de perdu. Cela confirme ce que l'on disait hier, il n'est pas bon être leader de ce Dakar. Sainz leader de la veille glisse à la 6ème place au général. A noter que Chicherit a du abandonner hier. Son Buggy Jefferies a subit un coup de chaud et flambé comme un fétu de paille. D'ailleurs on compte déjà 36 abandons en auto en 5 étapes ! Trop dur ce Dakar ?

Au général justement, Roma prend la tête devant Al Attiyah à 26'28 et Terranova (31'46). Peterhansel est 4ème à près de 40 minutes de Roma. Il faudra se reprendre s'il ne veut pas hypothéquer ses chances de conserver son titre. Giniel De Villiers (41'24) devance Carlos Sainz (59'43) qui paie son arrivée tardive aujourd'hui.

Les "long nose" ne sont pas généralisés

Coté camion, le Russe Sotnikov (Kamaz) l'emporte de justesse sur son compatriote Karginov (2'56). Troisième de l'étape, Gerard De Rooy (Iveco) limite la perte de temps à 12'07. Stacey (33'28) et Shibalov (43'24) font partie des "perdants" de l'étape. Au général De Rooy conserve la tête avec 32 minutes d'avance sur Karginov et 1 heure 09 sur Nikolaev. Après les écarts se creusent et sauf grosse panne on pourrait avoir là le podium final.

Demain, l'étape devrait moins éprouver les hommes et les machines. Bien que longue de 700 km environ l'étape ne devrait pas occasionner de gros écarts. A noter que les concurrents passeront encore une fois à près de 3 500 m d'altitude.

Source et illustration : Dakar

Pour résumer

En emportant sa deuxième étape de ce Dakar 2014, Nani Roma (Mini) se pose en sérieux prétendant à la victoire finale. Mais les écarts ne sont pas encore assez importants pour crier victoire et surtout plus que jamais la vérité du jour n'est pas celle du lendemain.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.