par Elisabeth Studer

Electreon veut électrifier les routes pour recharger les batteries des VE

Vers le déploiement d’un nouveau système de recharge des véhicules électriques ? La start-up israélienne Electreon Wireless prévoit d'installer des bobines de cuivre en guise de recharge électrique sous un tronçon de route de 1,2 mile (soit près de deux kilomètres) à Tel Aviv à la mi-août.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Vers le déploiement d’un nouveau système de recharge des véhicules électriques ? La start-up israélienne Electreon Wireless prévoit d'installer des bobines de cuivre en guise de recharge électrique sous un tronçon de route de 1,2 mile (soit près de deux kilomètres) à Tel Aviv à la mi-août.

Il s'agit de la dernière tentative pour permettre aux véhicules électriques de se recharger pendant la conduite.

Electreon veut régler le problème de recharge des véhicules électriques

Partant du postulat de base que la nécessité de déployer une infrastructure de charge complexe et d'utiliser des batteries lourdes et coûteuses sont parmi les principales contraintes limitant le  développement de la mobilité électrique, Electreon tente d’apporter une solution technique au problème.

La société est un leader mondial dans le développement et la mise en œuvre de routes électriques sans fil (ERS), considérant cette innovation comme la plate-forme du futur pour charger les véhicules électriques en déplacement. Son concept permet de réduire la taille de la batterie et la charge sur le réseau, en lissant le fonctionnement. L'ERS sans fil combine la charge dynamique, semi-dynamique et statique.

Première installation en Israël

Electreon souhaite tout d’abord déployer son système le long des itinéraires de bus et de navette urbains. Après avoir installé un premier kilomètre de route électrifiée à Tel Aviv, la société souhaite étendre le déploiement à un long parcours autour de la ville.

L’objectif principal de l'entreprise est le développement du transport urbain entièrement électrique à travers le monde entier.

Electreon avance également en Suède

Electreon progresse également en Suède, où la pandémie a ralenti un autre projet de route électrifiée. La société est désormais de nouveau en bonne voie pour déployer des bobines sur 2,5 miles de route sur l'île de Gotland, en mer Baltique. La route électrifiée permettra de faire fonctionner une navette aéroportuaire fournie par la compagnie de bus Dan et un camion électrique. L'entreprise est en phase finale d'ingénierie.

Le projet d'Electreon en Suède devrait coûter 12 millions de dollars. Il sera principalement financé par le gouvernement suédois. L'essai pourrait conduire la Suède à construire plus de mille kilomètres d'autoroutes à grande vitesse électrifiées.

Forte demande pour une recharge en roulant selon le PDG d’Electreon

Selon le PDG d'Electreon, Oren Ezer, le besoin de recharge d’une batterie de véhicule électrique sans s'arrêter, en particulier pour les futurs véhicules autonomes est important. Il estime notamment que les clients et fournisseurs de robotaxis comme Uber ne poruront se satisfaire d’un mode de recharge statique imposant un délai d’attente important.

Des bobines de cuivre placées sous la chaussée

La société place des bobines de cuivre sous la chaussée qui transmettent l'énergie du réseau sans fil à un récepteur attaché sous les véhicules électriques lorsqu'ils passent. Une pelleteuse à asphalte creuse une tranchée peu profonde sur la route, tandis qu'un deuxième véhicule installe les bandes de chargement et les recouvre d'asphalte frais. L'électricité est fournie à la voie à partir du réseau électrique par des onduleurs installés sur les côtés de la route.

Selon les dirigeants d'Electreon, près des deux tiers d'un mile peuvent être aménagés au cours d'une seule nuit.

Une chaussée auto-chargée permettrait aux constructeurs de véhicules électriques d'utiliser des batteries plus petites et plus légères, qui seraient rechargées durant la conduite. Or, des batteries dotées d’une taille plus réduite offrant parallèlement une autonomie suffisante réduiraient le prix d'achat des véhicules électriques.

Concurrent de Siemens

Il ne s’agit toutefois pas d’un nouveau concept. Le géant industriel allemand Siemens a développé des technologies de routes électriques concurrentes.

Des expérimentations ont également menées en Suède ainsi qu'en Corée du Sud. À l'instar d'autres stratégies de recharge de véhicules électriques non traditionnelles, telles que l'échange de batterie ou la charge d' égal à égal , elle reste hautement théorique et hypothétique.

Notre avis, par leblogauto.com

Les perspectives de solutions de recharge futuristes ne doivent pas éclipser les réalités à court terme : presque toutes les opérations de rechargement ont lieu à la maison ou au travail.

Les bornes de recharge, les chargeurs rapides pour les destinations urbaines et les solutions implantées sur les voies publiques arrivent difficilement à répondre aux besoins des personnes vivant dans des habitats partagés. La Chine investit quant à elle dans de nombreuses stations d'échange de batteries.

Reste toutefois un avantage de taille : permettre de réduire la taille de la batterie et le coût des véhicules.

Sources : Bloomberg, Electreon, New York Times

Le principe expliqué dans une vidéo : ici 

Pour résumer

Vers le déploiement d’un nouveau système de recharge des véhicules électriques ? La start-up israélienne Electreon Wireless prévoit d'installer des bobines de cuivre en guise de recharge électrique sous un tronçon de route de 1,2 mile (soit près de deux kilomètres) à Tel Aviv à la mi-août.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.