par La rédaction

Zenos hybride à l'étude

Après le recours au financement participatif pour le développement de ses futurs modèles E11 et E12, Zenos fait appel au fonds du gouvernement britannique pour l’étude d’une version hybride de l’E10.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Après le recours au financement participatif pour le développement de ses futurs modèles E11 et E12, Zenos fait appel au fonds du gouvernement britannique pour l’étude d’une version hybride de l’E10.

Avec son poids plume et son moteur Ford Ecoboost 2,3 litres, la Zenos E10 respecte, sans avoir besoin de tricher, les réglementations environnementales les plus contraignantes. Mais, son PDG, Mark Edwards, sait que tôt ou tard, un moteur à essence seul ne permettra plus d’y arriver. C’est pourquoi il est allé frapper à la porte d’un organisme gouvernemental spécialisé dans le financement de projets à destination des petits constructeurs britanniques. Bien lui en a pris puisque Zenos a décroché un financement de 250 000 livres (290 000 euros au cours du jour).

Cette somme devrait permettre à Zenos de travailler à une éventuelle hybridation du 2,3 litres Ecoboost en partenariat avec un spécialiste des systèmes de batterie, Hyperdrive Innovation, un spécialiste des transmissions, Vocis Driveline Control, et Cosworth.

Il serait plus simple pour le petit constructeur de s’en remettre à une motorisation électrique, mais son PDG est un fervent défenseur des effluves d’essence et des éructations du moteur à combustion. Zenos n’est évidemment pas le premier à avoir l’idée d’une motorisation hybride, alors pourquoi ne pas aller chercher un moteur hybride chez un constructeur ? Le PDG explique sa décision par la complexité des systèmes hybrides actuels. Il n’est pas possible de travailler à partir d’une motorisation hybride de Ford, par exemple, sans utiliser toute l’architecture hybride tant les deux sont imbriquées. L’artisan n’a pas d’autre choix que de développer son propre système hybride pour pouvoir garder un contrôle sur le développement des futurs modèles de la marque et garantir notamment ce qui fait le succès des Zenos, un poids contenu.

Toutefois, il ne faut pas s’attendre à voir demain ou après demain une Zenos hybride. Mark Edwards travaille sur le très long terme et ne prévoit pas de motorisations hybrides avant cinq, dix voire quinze ans.

Source: Autocar

Pour résumer

Après le recours au financement participatif pour le développement de ses futurs modèles E11 et E12, Zenos fait appel au fonds du gouvernement britannique pour l’étude d’une version hybride de l’E10.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.