par Thibaut Emme

Renault et Roland-Garros s’associent

On savait déjà que Peugeot et Roland Garros c'était fini après 38 années d'union. C'est Renault qui reprend le flambeau. Pas de Megane Roland Garros annoncée pour autant.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Les séries spéciales Roland Garros de chez Peugeot fleuraient bon le printemps et l'été avec des 205 cabriolet, des 306 aussi découvrables et vertes à l'intérieur blanc. Tout ceci c'est derrière nous. Cette année, ce seront 100 Renault Megane E-Tech électrique qui seront mises à disposition du tournoi de la Porte d'Auteuil sur une flotte de 160 véhicules.

Le contrat est signé pour une durée initiale de 5 années mais pourrait être prolongé par la suite. Outre une flotte de véhicules électriques, Renault, Partenaire Premium de Roland-Garros, exposera sur un stand de 150 m² dans les allées de Roland-Garros. Les spectateurs pourront y découvrir la future gamme Renault électrique et électrifiée. Il y aura la Renault Megane E-Tech électrique (en production), le Renault 5 Prototype (concept) mais aussi côté thermique électrifié le Nouveau Renault Austral, pour une première mondiale publique sur le site de Roland-Garros.

Le sport comme vecteur d'image

Le logo Renault sera affiché sur les filets des cinq principaux courts : Philippe-Chatrier, Suzanne-Lenglen, Simonne-Mathieu et les courts n°7 et n°14. On va donc voir du Renault partout pendant la "quinzaine". Le tournoi a lieu du 16 mai au 5 juin 2022.

D'autres initiatives plus sociales seront mises en place avec la rénovation de terrains de jeu dans les "banlieues", un "let Challenge" (une somme est allouée à une initiative sociale à chaque "let" ou belle qui touche le filet au service), mais aussi des invitations de plusieurs groupes d’enfants et d’adolescents issus de milieux défavorisés à Roland-Garros.

Côté pub, Renault fera une offre spéciale pour les nouveaux clients de Zity, son service d'autopartage urbain. Voilà, officiellement, pas de Megane E-Tech Roland Garros verte. Bon, la voiture ne s'y prête pas forcément (une Megane cabriolet plus, mais elle n'existe plus). Renault a décidé depuis quelques temps de revenir vers le sponsoring du sport avec le rugby, et maintenant le tennis.

Roland Garros et la voiture

Si le natif de Saint-Denis de la Réunion est connu pour être un très grand aviateur mort au combat en 1918, Roland Garros a connu les débuts de l'automobile et y a même activement participé. Recruté par les Automobiles Grégoire, il conçoit un véhicule sur base de Grégoire qu'il vent en même temps que les modèles de la marque, au 6 de l'Avenue de la Grande Armée à Paris. Ses études de commerce ne l'ont pas initié à la mécanique ni au sport automobile, mais il se montre doué pour un autodidacte.

La réussite de son commerce lui permet de s'adonner à une passion qu'il a découverte un peu par hasard : l'aviation. Mais, l'automobile n'est pas loin. A l'époque, automobiles et avions étaient des cousins proches, avec souvent des entreprises en commun. Garros sera très ami par exemple avec les frères Voisin, Charles et Gabriel (Gabriel qui fondera la célèbre marque d'automobile de luxe Avions Voisin).

Pourquoi le tennis ?

En revanche, il n'est pas connu pour avoir joué au tennis autrement qu'en amateur. Roland Garros, aviateur émérite mettra au point le tir à travers l'hélice (invention de Saulnier) et créera le premier avion monoplace avec ce tir si spécifique qui servira de base aux avions de chasse du monde entier. Il décède le 5 octobre 1918 quand son SPAD est touché et s'écrase au sol. Il faisait parti alors de l'une des trois escadrilles dites des cigognes, dont l'emblème a été repris par Hispano-Suiza. L'automobile n'était jamais très loin de l'avion.

Les internationaux de France créés en 1925 ne s'appellent pas Roland-Garros depuis cette date. Il faut attendre 1928 et la création des nouveaux terrains du Stade français pour cela. Le Président du Stade Français, Emile Lesieur, était un camarade de promotion d'HEC de Garros (et aussi un aviateur de la Grande Guerre). En hommage au héros de guerre mort pour la France, il donnera le nom de Roland Garros à ce nouveau stade.

Pour résumer

On savait déjà que Peugeot et Roland Garros c'était fini après 38 années d'union. C'est Renault qui reprend le flambeau. Pas de Megane Roland Garros annoncée pour autant.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.