par La rédaction

Carbon Motors E7 : sur le papier tout va, mais...

Le PDG de Carbon Motors, William Santana Li, le reconnaît implicitement. Sur le papier le projet de la berline de police E7 roule tranquillement, sauf qu'en réalité quelques obstacles de taille se dressent en travers de leur route. Et comme de coutume dans ce type de projet industriel, l'argent, le nerf de la guerre ne dit-on pas, ne coule pas à flot dans les caisses de l'entreprise américaine. En effet tant que l'administration Obama n'approuvera pas les prêts fédéraux, la berline E7 ne sera pas encore prête à traquer le malandrin d'un bout à l'autre du territoire...

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Le PDG de Carbon Motors, William Santana Li, le reconnaît implicitement. Sur le papier le projet de la berline de police E7 roule tranquillement, sauf qu'en réalité quelques obstacles de taille se dressent en travers de leur route. Et comme de coutume dans ce type de projet industriel, l'argent, le nerf de la guerre ne dit-on pas, ne coule pas à flot dans les caisses de l'entreprise américaine. En effet tant que l'administration Obama n'approuvera pas les prêts fédéraux, la berline E7 ne sera pas encore prête à traquer le malandrin d'un bout à l'autre du territoire...

Puisque que selon un entretien accordé par William Santana Li à Automotive News, il manque encore beaucoup pour passer du projet à la véritable aventure industrielle ce alors même que le groupe a d'ores et déjà déniché son complexe pour produire la berline E7. Son groupe a en effet besoin d'au moins 350 millions de dollars, sous forme de prêt, pour finaliser le développement et mettre en production la berline E7. Une première enveloppe à laquelle le groupe doit rajouter quelques 310 millions de dollars pour suivre.

On ne parle même pas ici des centaines de millions de dollars (on évoque 1,2 milliard de dollars) à honorer progressivement suite au contrat passé avec BMW comme motoriste. "Nous avons de la demande, nous avons  le produit, nous avons l'équipe, nous avons une équipe de 20 fournisseurs derrière nous, nous avons BMW comme partenaire majeur. Maintenant, nous attendons seulement que les autorités fédérales débloquent les prêts", constate William Santana Li annonçant que 36 mois après l'obtention des fonds la E7 sera disponible. 350 forces de police présentes dans 48 états auraient réservé à hauteur totale de 13 000 unités (contre déjà 10 000 en juin 2009...). Il en faudra beaucoup plus. Oui mais avant il faudra impérativement décrocher ces fameux prêts.

A lire également. BMW fournira Carbon Motors aux USA, Carbon Motors a son site de production et 10 000 réservations pour la Carbon Motors E7.

Source : Automotive News.

Pour résumer

Le PDG de Carbon Motors, William Santana Li, le reconnaît implicitement. Sur le papier le projet de la berline de police E7 roule tranquillement, sauf qu'en réalité quelques obstacles de taille se dressent en travers de leur route. Et comme de coutume dans ce type de projet industriel, l'argent, le nerf de la guerre ne dit-on pas, ne coule pas à flot dans les caisses de l'entreprise américaine. En effet tant que l'administration Obama n'approuvera pas les prêts fédéraux, la berline E7 ne sera pas encore prête à traquer le malandrin d'un bout à l'autre du territoire...

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.