par Elisabeth Studer

Pékin cible 10 000 véhicules à hydrogène d'ici 2025

La Chine parie sur l’hydrogène. D’ici 2025, Pékin souhaite mettre en circulation plus de 10 000 véhicules à pile à combustible sur ses routes et construire plusieurs dizaines de stations d'hydrogène pour les ravitailler. Le défi est de taille alors que la ville compte plus de 20 millions d'habitants.
Des objectifs fixés dans le cadre du plan quinquennal de développement des industries de l'hydrogène de la ville chinoise publié par la Commission municipale de gestion urbaine de Pékin.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Jeux Olympiques d'hiver à Pékin : vitrine pour l’hydrogène

Ces dernières années, Pékin a déployé des efforts actifs pour développer les industries de l'hydrogène, afin de faire avancer la transformation bas carbone du mix énergétique de la ville.

Dans le cadre de l'organisation de l'édition des Jeux Olympiques d'hiver en février 2022, Pékin, avait d’ores déjà déployé 1528 véhicules à pile à combustible. Au mois d’août dernier, 10 stations d'approvisionnement en hydrogène ont été construites.

Pékin veut développer l’usage de véhicules à hydrogène

Les autorités projettent désormais d'étendre l'usage des véhicules à hydrogène. Souhaitant doper leur essor dans les transports publics, diverses applications logistiques, la gestion des déchets et les services postaux.

Accélération du déploiement de stations de recharge

Pour tenter de répondre aux besoins de ravitaillement des véhicules en hydrogène, Pékin prévoit également d’accélérer le déploiement de stations d'approvisionnement. Ces dernières seront mises en place dans ses districts les plus importants tels que Fangshan, Yanqing, Haidian, Shunyi, Daxing et Changping. Certaines seront également installées dans sa zone de développement économique et technologique.

D'ici à 2025, Pékin mettra ainsi en service un total de 74 stations de ce type qui seront capables de fournir 148 tonnes d'hydrogène par jour.

Notre avis, par leblogauto.com

Des programmes sur la recherche et le développement des piles à combustible à hydrogène ont été introduits dans la zone de développement économique et technologique de Pékin. Un grand nombre d'entreprises dédiées à l'innovation dans l'industrie de l'énergie hydrogène s’y sont déjà installées. Considérant l'accueil des Jeux Olympiques et Paralympiques d'hiver de Pékin 2022 comme une opportunité de croissance, Yanqing, une zone de compétition, a accumulé une expérience dans le fonctionnement des véhicules à pile à combustible et l'approvisionnement en hydrogène.

Pékin s'est associée à la ville voisine de Tianjin et à la province du Hebei pour construire toute une chaîne industrielle afin de promouvoir le développement de l'industrie de l'énergie hydrogène. En octobre dernier, AIC Maxus a lancé 80 mini-fourgonnettes à pile à combustible à Shanghai via Xiangdao Chuxing, une plate-forme de mobilité du constructeur chinois SAIC. Le Maxus Mifa à hydrogène fait partie d'une gamme croissante de FCEV (Fuel Cell vehicle / véhicule à hydrogène), soutenue par le soutien du gouvernement chinois. Toyota essaie également de prendre position en Chine.

 

Sources : presse chinoise

Podcast Men's Up Life
 

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.

Pour résumer

La Chine parie sur l’hydrogène. D’ici 2025, Pékin souhaite mettre en circulation plus de 10 000 véhicules à pile à combustible sur ses routes et construire plusieurs dizaines de stations d'hydrogène pour les ravitailler.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.