par Nicolas Anderbegani

F1 : Alfa Romeo continue avec Raikkonen et Giovinazzi

Au lendemain de l'annonce du prolongement du partenariat entre Sauber et Alfa Romeo, qui officie en tant que sponsor titre, l'équipe italo-suisse joue la carte de la stabilité et confirme pour 2021 son duo Kimi Raikkonen-Antonio Giovinazzi.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Le vétéran

Détenteur du record de participations en grands prix, Kimi Raikkonen célèbrera donc en piste l'an prochain les 20 ans de ses débuts en F1, déjà avec Sauber à l'époque. A 41 ans, le finlandais a toujours l'envie de piloter, malgré une saison difficile. L'Alfa Romeo C39 a un peu progressé ces derniers temps et surtout Iceman a démontré, au Mugello comme à Portimao avec son départ de feu, qu'il avait encore de beaux restes. C'est un pilote d'expérience et efficace en course, sur lequel Alfa Romeo doit s'appuyer.

« Alfa Romeo Racing est plus qu'une équipe pour moi, c'est comme une deuxième famille, avoue le champion du monde 2007, qui a débuté en F1 sous la coupe de Peter Sauber. Tant de visages qui m'entouraient lorsque j'ai fait mes débuts en Formule 1 en 2001 sont toujours là et l'atmosphère unique de cette équipe me donne cette motivation supplémentaire pour continuer dans ce qui sera ma 19e saison dans le sport. (...) Je ne serais pas là si je ne croyais pas au projet de l’équipe et à ce que nous pensons pouvoir réaliser ensemble. C'est une équipe qui valorise le travail acharné plutôt que les mots et cela correspond bien à mon style : j'ai hâte d’être à l'année prochaine et j'espère faire quelques pas en avant vers le milieu du peloton avec l'équipe. »

Giovinazzi sauve son baquet

Son équipier Antonio Giovinazzi a conservé la confiance d'Alfa Romeo pour disputer sa troisième saison complète en F1.Ce n'était pas gagné pour l'Italien, même si d'un point de vue comptable, il a pour l'instant marqué 1 point de plus que Kim Raikkonen au championnat. Rapide mais aussi très inconstant, capable de performances solides comme de courses totalement transparentes et de bourdes, Giovinazzi n'était pas en position de force. On annonçait encore récemment son éviction, potentiellement remplacé par Mick Schumacher. Finalement, l'italien poursuit l'aventure.« L'équipe a placé beaucoup de confiance en moi et j'ai fait de mon mieux pour leur rendre cette confiance avec un travail acharné et mon engagement (...) Nous avons obtenu de bons résultats et je sens que j'ai fait ma part pour faire progresser l'équipe, mais la route à suivre est encore long et nous voulons accomplir beaucoup plus ensemble. »

Quid de Mick ?

De son côté, le team manager Frédéric Vasseur se réjouit de cette stabilité : "Je suis très heureux que l’équipe continue à travailler avec Kimi et Antonio pour une autre saison (...) Kimi est un pilote que l’on ne présente plus, son talent est clair depuis 2001 pour tout le monde et je vois encore la passion et la motivation en lui à chaque fois que je le vois au travail. On peut lui faire confiance pour exploiter 100% de ce que la voiture peut produire et c’est un vrai leader pour les personnes qui travaillent autour de lui."

"Antonio a fini solidement la campagne l’an dernier et il a repris où il en était, tout en progressant au fil de la saison 2020. De la piste aux briefings des ingénieurs, Antonio a joué un rôle crucial pour notre équipe et a amplement mérité un nouveau contrat pour 2021. Son éthique de travail, son implication dans l’équipe et son enthousiasme contagieux sont d’énormes atouts pour Alfa Romeo Racing."

Le puzzle se met en place. En partant du principe qu'il soit champion de F2 et que Ferrari décide de le lancer dans le grand bain, Mick Schumacher devrait donc atterrir chez Haas, aux côtés probablement de Nikita Mazepin. Les rumeurs l'envoyaient chez Alfa Romeo et le fils de Michael aurait dû faire ses débuts officiels au Nürburgring lors des essais libres, mais cela avait finalement avorté à cause de l'annulation des essais en raison des conditions météo. Un duo très jeune et inexpérimenté pour l'équipe américaine, cela semble audacieux. Mais rien n'est encore fait, car les choix sont avant tout dictés par des impératifs politiques et financiers. N'oublions pas que Sergio Perez et Nico Hülkenberg sont sur le marché.

Image : F1

Pour résumer

Au lendemain de l'annonce du prolongement du partenariat entre Sauber et Alfa Romeo, qui officie en tant que sponsor titre, l'équipe italo-suisse joue la carte de la stabilité et confirme pour 2021 son duo Kimi Raikkonen-Antonio Giovinazzi.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.