par Joest Jonathan Ouaknine

F1 2017 : Maini pilote de développement Haas

Haas F1 Team possède déjà un pilote de développement, Santino Ferrucci. L'écurie en possède désormais un second, Arjun Maini.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Vijay Mallya est un proche de Vicky Chandhok, ancien-pilote et personnage incontournable du sport auto indien. Pourtant, le fondateur de Force India jugeait que Karun Chandhok, le fils de Vicky, n'avait pas le niveau pour lui confier une F1. A la place, Mallya mis en place le "one in a billion", un volant destiné à réveler la future star indienne. Trois pilotes émergèrent : Tarun Reddy, Jehan Daruvala et Arjun Maini. Champion de MRF 1600, Reddy fut ensuite décevant en Europe. Il court actuellement en EuroFormula Open. Daruvala fut un brillant animateur de la FR 2.0, en 2016 et aujourd'hui, il effectue des débuts probants en F3.

Pour autant, incontestablement, Maini est le plus doué. En 2014, il frôla le titre en F4 BRDC, échouant de peu face à George Russell. En 2015, il obtint des places d'honneur en F3. Il redoubla et à mi-saison, il bifurqua en GP3. Abonné aux 7e et aux 8e places le samedi, il se retrouvait en première ligne le dimanche, avec la grille inversée. Il effectua pas mal de kilomètres en tête, mais il ne concrétisa qu'une seule fois par un podium. Il termina le championnat au 10e du championnat, devant des pilotes présents en permanence. Cette année, il fait figure de candidat au titre.

On n'avait pas vu d'Indien aussi à l'aise en monoplace depuis le duo Narain Karthikeyan-Karun Chandhok. D'ailleurs, ce dernier manage Maini. Pilote Williams Heritage et commentateur F1, l'ex-pilote HRT possède ses entrées dans le paddock. Il est ainsi derrière le recrutement de son poulain par Haas. Le communiqué ne précise pas le rôle exacte du pilote. Aura-t-il droit à des "vendredi" ?

Signalons pour finir que Maini possède un petit-frère, Kush. Il vient de se lancer en F4 Italia, où il est 10e du provisoire.

Crédit photo : Haas

Pour résumer

Haas F1 Team possède déjà un pilote de développement, Santino Ferrucci. L'écurie en possède désormais un second, Arjun Maini.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.