par Pierrick Rakotoniaina

Essai Mercedes GLE 350 de 4Matic Coupé

Le concurrent à l’Etoile des Audi Q8, BMW X6, s’appelle GLE. Ce luxueux SUV coupé passe à l’hybride rechargeable Diesel en version 350 de. Nous l’avons essayé sur les routes des châteaux de la Loire.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Long, large, haut

Certains n’apprécient pas du tout le look du GLE coupé et de ses concurrents. Et pourtant, ce petit segment a ses adeptes. Cet engin massif impressionne par ses dimensions. Quand il apparaît quelque part, il s’impose dans un rétroviseur ou dans une rue qui devient soudainement trop petite. Long, large et haut, il ne passe pas inaperçu. Il met sur le devant de la scène les éléments clés du design maison.

L’étoile au bout du capot, la signature lumineuse, les lignes musclées apparaissent comme autant d’éléments qui font de lui un véhicule Mercedes au premier regard. Impossible de le confondre. En coupé, cet énorme SUV gagne un peu en sportivité, avec sa ligne plongeante relevée par un petit béquet. Ce PHEV se recharge à l’arrière, la prise étant dissimulée derrière une trappe identique à celle pour le carburant, sur l’aile opposée.

Luxueux, habitable et technologique

Grand dehors et grand dedans. À l’avant on se sent franchement à l’aise, plus ou moins comme dans un GLE classique. On loue également l’habitabilité aux places arrière dans cette voiture de 4,94 m, où l’on tient à trois personnes sans trop se plaindre. Avec 655 litres de capacité, le coffre accepte à peu près tout. Luxe et technologie se mêlent habilement dans cet intérieur. Les matériaux valorisent cet habitacle notoirement premium. Ici, très peu de plastiques pour les habillages.

Les deux énormes écrans sautent aux yeux. On a le sentiment de pouvoir afficher à peu près ce que l’on veut dessus. Leurs dimensions rendent aisée la lecture des informations. Mercedes a travaillé l’ergonomie de ce système MBUX, que l’on peut gérer depuis les branches du volant, le pavé tactile, et pour certaines fonctions par la voix. La connectivité s’avère complète, ce qui ravira les geeks les plus exigeants. Pour le confort, notez les programmes de massage, parfaits pour se donner un coup de boost.

Comportement serein

On n’en attendait pas moins, ce Mercedes GLE coupé sait faire oublier l’asphalte et ses imperfections défilant sous ses roues. Sur l’autoroute, lors de cette journée à la météo particulièrement exécrable, on laisse agir le régulateur intelligent. On se surprend avec ma copilote du jour, à discuter sans vraiment se soucier de ce qu’il se passe dehors. Ce SUV évolue sereinement, avec un très haut sentiment de sécurité.

En outre sa transmission intégrale permanente, même en mode électrique, le rend à l’aise en toutes circonstances. Nous nous sommes même permis une escapade sur un chemin rendu boueux par les fortes pluies. Malgré nos pneus sans crampons, cela n’a pas été un problème avec le mode offroad. Cette suspension pilotée convient à la plupart des situations. Non, il ne se comportera pas comme une sportive sur un circuit non plus, n’exagérons rien. Cependant, son agilité surprend pour un véhicule de 2,7 tonnes.

Gros couple

En effet, il embarque une lourde batterie de 31,2 kWh (garantie 6 ans ou 100 000 km). Elle alimente un moteur électrique de 100 kW capable de faire filer ce pachyderme jusqu’à 160 km/h. Nous nous sommes contentés de 130, bien évidemment… Impressionnant ! Le parcours n’était pas vraiment adapté pour une conduite électrique optimisée. Difficile d’émettre un avis sur l’autonomie, qui toutefois nous a permis de faire près de 50 km dont les trois quarts au moins d’autoroute et voies rapides avant de réveiller le Diesel. Il peut clairement faire beaucoup mieux à des vitesses plus communes (jusqu’à 110 km en ville selon les données techniques).

Avec 300 chevaux et surtout 700 Nm de couple, on n’a peur de rien. Les reprises se montrent à l’avenant. Les passages d’un moteur à l’autre sont imperceptibles. Il faut parfois regarder le compteur pour savoir vraiment quel bloc fonctionne. Très appréciable, la force de régénération également. La consommation moyenne dépend, on ne le répétera jamais assez, de l’usage électrique. Elle peut étonner dans les deux sens. Elle est restée à un chiffre sur notre itinéraire où nous ne nous sommes pas montrés très raisonnables.

Dès 95 051 €

Avec le confort d’un GLE, la conduite électrique prend une autre dimension. Alors à qui s’adresse-t-il ? Pas beaucoup de monde. Il coche cependant beaucoup de cases, dont certaines plus compliquée que d’autres. Grosse batterie dit temps de recharge allongés : 31 minutes sur Ionity à pleine puissance, mais de 4 à 13 heures sur les autres types de prises. Il faudra débourser au moins 95 051 € (loyer 1 596,25 € en LLD 37 mois, 40 kkm) pour se l’offrir. Pas de malus à prévoir, ni de bonus non plus.

+ON AIME

  • Technologies
  • Transitions imperceptibles
  • Autonomie électrique en ville

-ON AIME MOINS

  • Plutôt lourd
  • Encombrement
  • Tarif

Mercedes GLE coupé 350 de
Prix (à partir de)95 051 €
Prix du modèle essayé- €
Bonus / Malus0 €
Moteur
Type et implantation4 cylindres en ligne - Injection directe turbo Diesel + élec
Cylindrée (cm3) 1 950
Puissance (ch/kW)194 + 136 / 143 + 100
Couple (Nm) 700
Transmission
Roues motrices intégrale
Boîte de vitesses auto 9 rapports
Châssis
Freinsà disques
Jantes et pneus275/45 R21
Performances
Vitesse maximale (km/h)210
0 à 100 km/h (s) 6,9
Consommation
Cycle mixte (l/100 km) 1,3 (autonomie élec. jusqu'à 110 km)
CO2 (g/km)34
Dimensions
Longueur (mm) 4 939
Largeur (mm) 2 157
Hauteur (mm) 1 730
Empattement (mm) 2 935
Volume de coffre (l) 655
Poids (kg) 2 690

Pour résumer

Le concurrent à l’Etoile des Audi Q8, BMW X6, s’appelle GLE. Ce luxueux SUV coupé passe à l’hybride rechargeable Diesel en version 350 de. Nous l’avons essayé sur les routes des châteaux de la Loire.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.