Lancer le diaporama
Essai EQE
+14
LANCER LE DIAPORAMA
par Pierrick Rakotoniaina

Essai Mercedes EQE 350+ de 292 ch

Mercedes accueille petit à petit des modèles électriques dans son catalogue. L’alphabet continue à Stuttgart, avec cette année l’arrivée de l’EQE. Nous l’avons conduite lors d’une longue journée de roulage entre la Suisse et la France.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger
Podcast Men's Up Life
 

Une "petite" EQS

Lancer le diaporama
Essai EQE
+14

L'EQE, vous l’avez déjà compris, il s’agit d’une Mercedes électrique au gabarit proche de celui d’une Classe E. Vous remarquez aussi qu’elle ressemble furieusement à une EQS, à quelques centimètres près, 27 en réalité. Clairement, le doute sera permis chaque fois que vous croiserez l’une ou l’autre sur la route. 

 

Le Cx y perd, avec une EQE mesurée à 0,22, contre 0,20 pour l’EQS. Dans le genre, cela reste très bon. L’allure de goutte d’eau et un peu cétacé ne plait pas à tout le monde. Toutefois, elle se fait nettement remarquer sur la route. Les designers se sont lâchés sur la calandre, avec une galaxie d’étoiles entourant le logo. La finition AMG Line donne une touche de sportivité bienvenue. 

Un habitacle futuriste

Lancer le diaporama
Essai EQE
+14

A bord, on entre aussi dans le futur, avec un effet waouh qui impressionne. Comme dans l’EQS, le regard est happé par les écrans, et notamment la gigantesque dalle centrale. Malheureusement, seuls les modèles AMG 53 4Matic+ pourront en option disposer de l’hyperscreen occupant toute la planche de bord. 

 

Pour autant, notre 350+ n’a pas l’air cheap pour un sou. Cela nous permet de toucher un peu plus de matières nobles. Mercedes a su allier finement les codes du luxe, aux technologies d’avant-garde. Une fois que l’on a compris les arborescences des menus et la logique des commandes, on s’y retrouve. On ne manque pas d’espace sur la banquette, même si l’on est très incliné. Côté coffre, 430 litres, une valeur un peu décevante.

Confortable et silencieuse

Lancer le diaporama
Essai EQE
+14

Il est maintenant temps de démarrer ce cocon de luxe futuriste. On s’inquiète un peu pour sortir du parking étriqué, au volant de notre longue berline de près de 5 mètres. Mais Mercedes a usé de sa baguette magique, en l'équipant de 4 roues directrices. Nous n’exagérons pas en vous disant qu’on manipule plus facilement dans ces conditions l’EQE, plutôt qu’une compacte sans cet artifice. 

 

Ce qui frappe d’entrée sur la route ? Le silence. Pour bien l’accompagner, un confort royal. L’amortissement pneumatique isole littéralement la cabine de la route. Il faut repasser sur une même route avec un véhicule classique pour le réaliser à quel point. Son âme de voyageuse se ressent, et nous n’avons qu’une envie alors, aligner les kilomètres. Les virages ne l’effraient pas, même si son poids se fait ressentir parfois. 

Une consommation remarquable

Lancer le diaporama
Essai EQE
+14

Néanmoins, ses aides à la conduite finement réglées, font d’elle une autoroutière de haut-vol. Avec sa batterie de 90,5 kWh, on peut atteindre des valeurs plutôt élevées d’autonomie. Car Mercedes gère son énergie comme aucune autre. Qui peut imaginer une consommation de 16 à 18 kWh pour une voiture de 2,5 tonnes en marche normale ? Et les 292 chevaux ne sont pas de trop pour la déplacer, voire tout juste limite.

 

On dépasse aisément les 500 km sur route, et les 430 sur autoroute avec des températures chaudes et une climatisation fortement sollicitée. De quoi sauter une voire deux bornes rapides de recharge sur les axes les plus fréquentés. Le chargeur embarqué puissant de 170 kW suffit pour passer de 10 à 80% en une trentaine de minutes dans les meilleures conditions. Comptez plus de 8 heures sur une 11 kW. 

On aime
  • Confort
  • Technologies 
  • Consommation
On aime moins
  • Tarifs
  • Capacité du coffre
  • Poids

Pour résumer

Cette vitrine technologique démontrant le meilleur du savoir-faire de Mercedes s’échange contre un gros chèque. Notre EQE 350+ réclame ainsi plus de 100 000 euros. Il ne s’agit pas d’une sportive, mais d’une des meilleures berlines électriques du marché. Un aperçu qui se décline d’ailleurs très bientôt en SUV EQE.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos