par Alexandre Stricher

Essai BMW 320d Luxury Touring : en bon père de famille

Il y a des voitures qui marquent… Pas forcément les plus puissantes, les plus chères, mais celles qui procurent une sensation de bien-être ou qui montrent – même en quelques centaines de kilomètres –  leur capacité à séduire. Cette BMW 320d Touring en fait partie. Sans doute une histoire de cible, mais elle saura conquérir les cœurs au-delà du collectionneur de breaks produits à Munich.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

L’avènement du SUV urbain aurait pu entraîner l’extinction des breaks, moins à la mode. Pourtant, même si le X1 est désormais le modèle le plus vendu par BMW, la Série 3 de nouvelle génération n’a pas laissé de côté sa déclinaison « Touring ».

Profitant de la croissance de la « F30 », le Touring surclasse l’ancienne génération en matière d’espace intérieur. La longueur totale gagne 97 millimètres à 4,624 mètres pendant que l’empattement passe de 2,760 à 2,810 mètres. Cet espace gagné se traduit par un gain de 17 millimètres d’espace aux jambes pour les passagers arrière. Dans sa forme, la Touring change également pour gagner 9 millimètres de garde au toit.

Un travail spécifique a été apporté au coffre, prioritaire pour un break. Le volume de chargement s’étend de 495 à 1500 litres selon les configurations avec une banquette arrière rabattable 40/20/40. De nombreuses astuces font leur apparition. De série, on trouve une trappe de rangement pour le couvre-bagages, un espace de rangement supplémentaire dans le plancher, un crochet d’attache pour sacs et un filet de séparation avec enrouleur. En option, un kit de rangement permet de bénéficier d’un système adaptatif avec rail en aluminium.

L’accessibilité a également été revue avec une ouverture sans contact du coffre via un simple mouvement de pied sous le pare-choc. Encore un gadget qui s’avère très addictif. La lunette arrière est ouvrable séparément.

La largeur du coffre est accrue grâce à un nouveau profil des passages de roues. Le seuil du coffre est abaissé à 62 centimètres.

Sous le capot, avec la version 20d, le moteur quatre cylindres reçoit la technologie BMW TwinPower Turbo pour développer 184 chevaux et 380 Nm. Le 0 à 100 km/h est atteint en 7,7 secondes pour une consommation théorique de 4,7 litres.

C’est grâce à ce moteur et surtout à une boîte automatique à huit rapports (en option) que l’agrément de conduite est excellent. La 320d s’avère suffisamment dynamique pour parcourir l’Europe sans effort.

Sans effort car le système Connected Drive (avec options) s’occupe de soulager le conducteur. Il regroupe la navigation multimédia, le système d’information du trafic en temps réel, l’affichage tête haute, un régulateur de vitesse actif et un système d’aide au stationnement panoramique au cœur de bien d’autres fonctionnalités. Une longue liste qui aide vraiment la conduite, la rend plus sûre et plus fluide.

Reprenant les atouts de la berline, la 320d Touring mélange souplesse et fermeté pour rendre les trajets confortables. Le moteur est réactif et sait se faire relativement discret tant que l’on ne cherche pas de grandes performances. L’intérêt n’est pas de concurrencer une 330d bien plus bluffante sur ce point.

La finition Luxury vient se placer en haut de la gamme proposée par BMW. Le chrome se fait très présent à l’extérieur, dans l’habitacle et jusqu’aux clés. La sellerie cuir est du plus bel effet avec, au choix, un soutien lombaire ou les sièges avant chauffants.

Le choix d’une automobile est aussi une affaire de goûts. Mais si tous les acheteurs de SUV à 40 000 euros testaient cette BMW 320d Touring, le marché serait sûrement bouleversé !

Principales caractéristiques

BMW 320d Luxury Touring : 50 300 euros (avec options)

Prix hors option : 45 000 euros

Moteur TwinPower Turbo 1 995 cm3 4 cylindres en ligne, 16 soupapes, diesel

184 chevaux (135 kW) / 380 Nm à 1 750 tours/minute

Vitesse maximale : 230 km/h

0 à 100 km/h : 7,6 secondes

Roues motrices arrière

Boite automatique à huit rapports

Poids à vide : 1 575 kg

Longueur / largeur / hauteur (m) : 4,624 / 1,811 / 1,429

Consommation cycle urbain / extra-urbain / mixte (l./100 km) : 5,9 / 3,9 / 4,7

Émissions de CO2 : 123 g/km

Pour comparer :

BMW 316d Lounge Touring : 32 200 euros

BMW 320d Lounge Touring : 37 400 euros

BMW 330d Luxury Touring : 54 300 euros

Audi A4 Avant S line 2.0 TDI multitronic : 45 010 euros

Citroën C5 Tourer HDI 200 BVA6 Exclusive+ : 41 400 euros

Mercedes C250 CDI BlueEFFICIENCY Elegance Break : 44 950 euros

Peugeot 508 SW GT 2,2L HDi 204ch FAP BVA6 : 40 500 euros

Renault Laguna Initiale dci175 BVA6 : 39 300 euros

Volkswagen Passat 2.0 TDI 4MOTION BlueMotion Technology DSG 6 : 40 930 euros

Volvo V60 D5 215ch : 42 350 euros

Et aussi : Essai BMW M135i : mode sport

[zenphotopress album=14079 sort=random number=30]

Pour résumer

Il y a des voitures qui marquent… Pas forcément les plus puissantes, les plus chères, mais celles qui procurent une sensation de bien-être ou qui montrent – même en quelques centaines de kilomètres –  leur capacité à séduire. Cette BMW 320d Touring en fait partie. Sans doute une histoire de cible, mais elle saura conquérir les cœurs au-delà du collectionneur de breaks produits à Munich.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.