par La rédaction

Hausse massive des tarifs pour l'Opel Ampera-e

Le prix de la cousine européenne de la Chevrolet Bolt EV connaît une sérieuse hausse chez nos cousins nordiques. En cause ? Des difficultés entre la marque au Blitz et son partenaire (et ex-propriétaire) General Motors, semble-t-il...

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

L'Opel Ampera-e semblait jusqu'à présent promise à un bel avenir. Avec son autonomie très correcte (400 km en conditions normales, 520 en cycle NEDC), elle pourrait faire son trou sur le marché des véhicules électriques. Oui mais voilà, il y a un hic.

Quand les prix disjonctent...

Un hic matérialisé par une hausse de prix immédiate d'environ 5 500 euros pour le consommateur norvégien. Et de 7 500 euros pour son homologue néerlandais. Hausse immédiate car elle concerne également les véhicules déjà commandés... Et ce n'est pas tout : le prix de l'Ampera-e en Norvège est désormais de 36 850 euros (349 000 couronnes norvégiennes), contre 30 600 jusqu'alors (289 900 couronnes). Pire encore, Opel a demandé à ses concessions de ne plus accepter de commandes pour son modèle électrique.

Certaines voix au sein même du constructeur allemand rejettent la faute sur son ancien partenaire, GM. Selon Stein Pettersen, porte-parole de la marque en Norvège, "c'est la vente d'Opel à PSA" qui serait responsable de la brusque hausse de prix. Son homologue aux Pays-Bas, Christopher Rux, précise quant à lui que le gel des commandes a été décidé "en vue de satisfaire les clients ayant déjà commandé leur Ampera-e, en leur livrant leur véhicule dans les meilleurs délais".

La Chevrolet Bolt EV favorisée sur les lignes de production ?

Mais il y a une autre raison possible : c'est dans l'usine d'Orion dans le Michigan que l'Opel est assemblée, sur la même ligne de production que sa cousine américaine, la Chevrolet Bolt EV, dont elle partage la technologie. Même si celle-ci se vend de mieux en mieux outre-Atlantique, les stocks d'invendus restent importants. Au point que GM a plusieurs fois stoppé la production. Dans ce contexte, il est logique que le géant américain mette la priorité sur le produit de sa marque Chevrolet au détriment de l'Ampera-e.

Quelle que soit la cause exacte de ces hausses de prix et gel des commandes, tout ceci risque de porter préjudice à la carrière de l'Ampera-e, dont la commercialisation se fait progressivement en Europe depuis avril dernier. En effet elle n'est pour l'heure disponible qu'en Norvège, aux Pays-Bas et en Allemagne, et son arrivée en France n'est pas prévue avant début 2018. Quant à son tarif dans nos contrées, il n'est pas encore connu...

Sources : Inside EVs / Electrek

Illustrations : Opel

Pour résumer

Le prix de la cousine européenne de la Chevrolet Bolt EV connaît une sérieuse hausse chez nos cousins nordiques. En cause ? Des difficultés entre la marque au Blitz et son partenaire (et ex-propriétaire) General Motors, semble-t-il...

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.