par Frederic Papkoff

Genève 2013 : Toyota Auris Touring Sports

Présenté rapidement au salon de Paris, le break Auris sera plus accessible à celui de Genève début mars. Bien entendu, Toyota met l'accent sur la version hybride dans sa communication, mais évite pour l'heure de montrer une quelconque image de l'intérieur et du coffre en particulier.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Le marché européen est friand de breaks, surtout sur le segment C. Et ce malgré l'émergence des crossovers. Toyota avait oublié cette variant de carrosserie pour la précédente Auris censée relancer la marque sur le segment en Europe. Le tir est corrigé pour l'Auris II, qui adopte une ligne plutôt dynamique, qui abrite néanmoins un coffre imposant. Car si le break du segment D a le droit de proposer un volume réduit, celui de segment C reste adepte du gros volume. Le style de la partie arrière respecte les codes de la famille Auris (et Rav4) avec ses feux enveloppants. Le hayon est toutefois plus bas que sur la berline, pour ménager la hauteur de chargement.

Avec une empattement inchangé (2600 mm) mais une longueur accrue de 285 mm, l'Auris pourra accueillir jusqu'à 1658 litres en rabattant à plat la banquette arrière, et 530 litres en configuration 5 places sous tablette. L'espace régulier mesure 1115 mm de profondeur et 1452mm de largeur. Un volume sur lequel n'empiète nullement la batterie de la version hybride, mieux intégrée sur cette seconde génération.

Côté motorisations, le break proposera le moteur essence 1,33l 100 ch ou les diesel 1,4l 90 ch et 2,0 124 ch. Mais c'est véritablement avec l'hybride que le constructeur nippon compte faire la différence, sur l'important marché des flottes par exemple. Reprenant la même chaîne cinématique que la Prius (moteur thermique 1,8l et puissance totale de 136 ch), le break est homologué avec des émissions de CO2 de seulement 86 g/km... Une valeur qui lui vaudra nombre d'avantages dans certains pays. Le 1,33l annonce de son côté 127 g/km, le 1,4l D4-D 109 g/km et le 2,0l 115 g/km.

Source : Toyota

Pour résumer

Présenté rapidement au salon de Paris, le break Auris sera plus accessible à celui de Genève début mars. Bien entendu, Toyota met l'accent sur la version hybride dans sa communication, mais évite pour l'heure de montrer une quelconque image de l'intérieur et du coffre en particulier.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.