par Pierre-Laurent Ribault

Super Formula 2014-6 : Première victoire pour Tomoki Nojiri à Sugo

L'épreuve de Sugo a consacré un nouveau nom dans la discipline, celui de Tomoki Nojiri. Le rookie très doué de l'écurie Docomo Dandelion avait déjà impressionné plus tôt dans la saison, mais cette victoire, avec une voiture au moteur Honda rasséréné, lui fait franchir une nouvelle étape. L'épreuve a également été marquée par un accident effrayant en tout début de course impliquant deux favoris au titre, Joao Paolo de Oliveira et André Lotterer.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Pour la première fois depuis longtemps la liste des engagés à Sugo comptait vingt voitures avec l'arrivée d'une nouvelle écurie, Drago Corse, émanation du camp Honda pour le retour de Takuya Izawa au Japon. Izawa a effectué une saison de GP2 assez anonyme, avec une troisième place pour meilleur résultat, et est plus dans son élément dans le championnat japonais. Le team manager est Ryo Michigami, qui a pris sa retraite de pilote il y a deux ans et agit désormais comme conseiller technique chez Honda. Il veut faire de Drago Corse un outil pour le développement des jeunes espoirs de la filière Honda.

Qualifications

Les qualifications ont été mouvementées avec pas moins de trois interruptions. La première était en Q1, à cause d'un moteur cassé pour Takashi Kogure, loin d'être son premier cette saison. Les drapeaux jaunes en Q2 obligeaient Joao Paolo de Oliveira à annuler son tour rapide, et il devait se contenter de la onzième place de grille. En Q3, la bataille concernait trois pilotes : André Lotterer, qui postait le meilleur temps sous le drapeau à damiers, se voyait devancer par Tomoki Nojiri puis par Naoki Yamamoto qui signait là sa deuxième pole position consécutive après Autopolis. Loïc Duval, Kazuki Nakajima et Hiroaki Ishiura, les autres prétendants au titre, se contentaient des 7ème, 6ème et 5ème temps respectivement.

Course

Sugo étant un circuit où doubler est compliqué, le départ y est toujours un moment tendu. A l'extinction des feux André Lotterer avait beaucoup de mal à s'élancer et se faisait avaler par le peloton, et dans la cohue touchait légèrement la roue arrière de Joao Paolo de Oliveira qui tentait de le passer par l'extérieur à gauche dans le virage 2. Le pilote brésilien, en tentant de garder sa voiture sur la piste, se retrouvait en travers et se faisait percuter par Lotterer, lui-même poussé par Izawa. Les deux monoplaces s'envolaient au-dessus de la voiture d'Oliveira avant de retomber lourdement de l'autre côté. Malgré un double choc sur son casque, JP se sortait sans blessures, tout comme Lotterer et Izawa, d'un incident qui aurait pu être très dangereux. Avec Oliveira et Lotterer incapables de continuer, ce sont les deux leaders du championnat qui se retrouvaient hors jeu d'entrée ! Evidemment le safety car rentrait en piste le temps de dégager les épaves. Derrière la Nissan GT-R avec la rampe lumineuse s'alignaient Nojiri, qui avait réussi un excellent départ, devant Rossiter et Yamamoto.

La course reprenait quelques tours plus tard et l'on assistait rapidement aux premiers arrêts, certains pilotes changeant les pneus, certains non, signe que les stratégies choisies étaient très différentes. Koudai Tsukakoshi sur la voiture #10 du HP Real Racing qui semblait prêt à engager un duel pour la sixième position avec Loïc Duval partait en tête à queue, calait aux stands et finissait par sortir pour le compte dans le virage parabolique avant la ligne droite. Le safety car rentrait en piste à nouveau, et tout le monde ou presque passait par les stands. A l'issue de la séquence on retrouvait en tête Kunimoto et Nakayama, ne s'étant pas arrêtés, devant Nojiri, Kazuki Nakajima et Loïc Duval, les deux derniers cités n'ayant pas changé de pneus contrairement à Rossiter et Yamamoto qui y perdaient temps et places... La suite des évènements allait démontrer qu'un seul train de Bridgestone était la bonne tactique.

La course se poursuivait alors sans dépassement supplémentaire, Kunimoto et Nakayama ne baissant pas de rythme ni ne faisant mine de s'arrêter, à tel point que l'on commençait à se demander si, grâce à une cartographie moteur particulièrement fûtée et les tours passés derrière le safety car, les deux hommes n'allaient pas réussir à aller au bout... Avec une troisième intervention du safety car, la chose était peut-être jouable mais en l'état le pari fut perdu. Kunimoto dut s'arrêter avec sept tours restants, et Nakayama avec cinq. Du coup c'est Tomoki Nojiri qui reprenait le commandement et signait sa première victoire en Super Formula pour sa première saison dans la discipline, ce qui ne fait que confirmer le gros potentiel entrevu depuis le début de l'année pour ce nouvel espoir de la maison Honda. On n'a pas fini d'entendre parler de ce jeune homme déjà très rapide et très sûr. C'est également la première victoire du moteur Honda cette saison, preuve après les résultats en nette hausse en Super GT que Honda a rattrapé son retard.

Avec sa deuxième place, Kazuki Nakajima prend la tête du championnat et Loïc Duval revient à la troisième position, ex-aequo avec André Lotterer. Le titre se jouera à Suzuka entre Nakajima, Oliveira, Lotterer et Duval les 8 et 9 novembre.

Crédit photos : Honda, Toyota

Résultats Course

Pos.No.DriverCar Name / EngineLapsTimeDelayBestTime
140Tomoki NojiriDOCOMO DANDELION M40T SF14Honda HR-414E681:25'21.590177.055km/h1'07.419
237Kazuki NakajimaPETRONAS TOM’S SF14TOYOTA RI4A681:25'23.4601.871'07.715
38Loic DuvalTeam KYGNUS SUNOCO SF14TOYOTA RI4A681:25'27.0965.5061'07.917
43James RossiterFUJI CORPORATION KONDO SF14TOYOTA RI4A681:25'37.66516.0751'08.181
531Daisuke NakajimaNAKAJIMA RACING SF14Honda HR-414E681:25'38.37416.7841'08.286
638Hiroaki IshiuraP.MU/CERUMO·INGING SF14TOYOTA RI4A681:25'39.10317.5131'08.090
71Naoki YamamotoTEAM MUGEN SF14Honda HR-414E681:25'39.24817.6581'07.964
87Ryo HirakawaACHIEVEMENT Team KYGNUS SUNOCO SF14TOYOTA RI4A681:25'41.66720.0771'07.602
939Yuji KunimotoP.MU/CERUMO·INGING SF14TOYOTA RI4A681:25'46.04524.4551'07.385
1032Takashi KogureNAKAJIMA RACING SF14Honda HR-414E681:25'46.68725.0971'07.828
1120K.R.Narain KarthikeyanLenovo TEAM IMPUL SF14TOYOTA RI4A681:25'48.37226.7821'07.803
1241Hideki MutohDOCOMO DANDELION M41Y SF14Honda HR-414E681:25'58.52236.9321'07.671
1318Yuichi NakayamaKCMG Elyse SF14TOYOTA RI4A681:26'02.12640.5361'06.743
142Yuhki NakayamaTEAM MUGEN SF14Honda HR-414E681:26'16.96855.3781'08.126
Not Classified
62Koki SagaDENSO Le Beausset SF14TOYOTA RI4A2840'03.77340 Laps1'09.255
11Vitantonio LiuzziHP SF14Honda HR-414E2232'59.03946 Laps1'09.191
10Koudai TsukakoshiHP SF14Honda HR-414E1420'24.03754 Laps1'09.090
36Andre LottererPETRONAS TOM’S SF14TOYOTA RI4A068 Laps
19J.P.L.De OliveiraLenovo TEAM IMPUL SF14TOYOTA RI4A068 Laps
34Takuya IzawaDRAGO CORSE SF14Honda HR-414E068 Laps

Classement championnat

Pos.No.DriverRd.1Rd.2Rd.3Rd.4Rd.5Rd.6Rd.7Total
137Kazuki Nakajima3431023833
219Joao Paulo Lima de Oliveira264-116-29
336Andre Lotterer52.563-10-26.5
48Loic Duval1032.5-5-626.5
538Hiroaki Ishiura6--581323
63James Rossiter81.5-114520.5
739Yuji Kunimoto-216-8-17
87Ryo Hirakawa5-0.58--114.5
91Naoki Yamamoto--24-3312
1040Tomoki Nojiri------1010
1110Koudai Tsukakoshi----35-8
1236Andrea Caldarelli---16--7
1320Kumar Ram Narain Karthikeyan-11.52---4.5
1431Daisuke Nakajima------44
1541Hideki Mutoh----4--4
1611Vitantonio Liuzzi10.5-----1.5
32Takashi Kogure-------
18Yuichi Nakayama-------
2Yuhki Nakayama-------
62Koki Saga-------
34Takuya Izawa-------

Pour résumer

L'épreuve de Sugo a consacré un nouveau nom dans la discipline, celui de Tomoki Nojiri. Le rookie très doué de l'écurie Docomo Dandelion avait déjà impressionné plus tôt dans la saison, mais cette victoire, avec une voiture au moteur Honda rasséréné, lui fait franchir une nouvelle étape. L'épreuve a également été marquée par un accident effrayant en tout début de course impliquant deux favoris au titre, Joao Paolo de Oliveira et André Lotterer.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.