Sebastian Vettel et un casque arc-en-cielCredit Photo - Aston Martin
par Thibaut Emme

La FIA veut museler les pilotes et les écuries

La modification du "Code Sportif International" par la Fédération Internationale de l'Automobile (FIA) est subtile, noyée dans les 86 pages du document. Pourtant, elle pourrait bien faire du bruit.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Le code déjà en vigueur stipulait : "Il n’est pas permis aux Concurrents participant à des Compétitions Internationales d’apposer sur leurs Automobiles de la publicité de nature politique ou religieuse ou de nature à nuire aux intérêts de la FIA".

Mais, depuis une modification qui entrera en vigueur au 1er janvier 2023, ce même code stipule bien plus. Seront considérés comme des manquements aux règlements :

12.2.1.n La formulation générale et l'affichage de déclarations ou de commentaires politiques, religieux et personnels, notamment en violation du principe général de neutralité porté par la FIA aux termes de ses Statuts, sauf approbation préalable par écrit de la FIA pour les Compétitions Internationales ou de l'ASN compétente pour les Compétitions Nationales relevant de leur juridiction.

12.2.1.o Tout manquement aux instructions de la FIA concernant la désignation et la participation des personnes pendant des cérémonies officielles lors d'une Compétition comptant pour un Championnat de la FIA.

Et forcément, on ne peut pas s'empêcher de penser à la Formule 1 et aux différents messages qu'elle a véhiculé, que ce soit sur les voitures (malgré le code sportif) ou sur les pilotes, les casques, les combinaisons, etc. Ce fut le cas avec le mouvement "Black lives matter" avec Lewis Hamilton et Mercedes en fers de lance (la monoplace entièrement noire par exemple), ou même Sebastian Vettel et ses casques arc-en-ciel, ses t-shirts sur la grille, etc. Vettel a même arboré des messages contre les minages au Canada, en plein GP du Canada ("Canada's climite crime", "stop mining tar sands", etc.).

Quand il s'agit d'un septuple (ou quadruple) champion du monde, la FIA fait un peu profil bas, comme avec l'histoire du bijou conservé par Hamilton en course, malgré les avertissements. Toutefois, on se plait à penser qu'elle sera forte avec le pilote "lambda" qui voudra soutenir une cause par exemple. Evidemment, les organisateurs de courses dans certains pays verront ce nouveau code d'un bon oeil, pouvant mettre la pression pour éviter ces démonstrations "politiques".

Le Président de la FIA n'a jamais caché son hostilité aux messages personnels, quels qu'ils soient, faits par les pilotes. Selon lui, chacun a le droit de penser ce qu'il veut, mais il se demande s'il "nous devons tout le temps imposer ces croyances (sic.) par dessus le sport". Le code précise également que sera considérée comme mauvaise conduite :

l’utilisation générale d’un langage (écrit ou oral), d’un geste et/ou signe offensant, insultant, grossier, impoli ou abusif, dont on peut raisonnablement s’attendre à ce qu’ils soient considérés comme grossiers, impolis, offensants, humiliants ou comme étant déplacés,

Les Magnussen et compagnie qui ont un langage fleuri en seront-ils pour leur frais ? Ou bien est-ce là encore une façon de se border face à des gestes ou paroles qui pourront être considérés comme offensants en fonction des pays ? Si vous voulez lire intégralement le code sportif de la FIA avec les modifications, c'est ici.

Notre avis, par leblogauto.com

S'il faut éviter que les pilotes s'insultent ou insultent les officiels, etc. il est dangereux de vouloir les museler. Là, cela ressemble plus à des menaces de censure qu'autre chose. Un Hamilton ne se formalisera pas et ira outre, usant de tout son poids sportif, mais un simple pilote s'auto-censurera à coup sûr.

La FIA va au devant de polémiques et d'effets Streisand (ou boomerang). La FIFA a tenté durant la récente coupe du monde, cela a fait plus causer que s'ils avaient laissé passer quelques messages. Infantino et Ben Sulayem dans le même bateau ?

Podcast Men's Up Life
 

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.

Pour résumer

La FIA a décidé de durcir son Code Sportif International pour tout ce qui est messages politiques, religieux ou personnels. Une notion tellement vague qu'elle englobe beaucoup de choses.

Les pilotes seront directement menacés s'ils contreviennent à ces nouvelles règles. Circulez il n'y a rien à voir ? Pas certain que cela se fasse sans bruit.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.