par La rédaction

Vente Opel : le patron de GM ne ferme la porte à personne...

Petit épisode du jour sur la cession d'Opel par sa maison US Rien n'est réellement acquis...

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Petit épisode du jour sur la cession d'Opel par sa maison US General Motors. Alors que l'Union européenne vient d'indiquer qu'elle allait sérieusement se pencher sur le dossier en étudiant en profondeur les tenants et les aboutissants du projet déposé par Magna et ses partenaires (et jusqu'aux dernières nouvelles toujours le mieux positionné), c'est au tour outre-Atlantique de Fritz Henderson d'y aller de sa petite déclaration. En résumé ? Rien n'est réellement acquis...

... Et tous les candidats restent encore en course dans l'absolu. "Nous sommes simplement en phase de négociations. Nous n'avons pas d'accord définitivement passé avec Magna. Nous sommes donc ouverts à tous dialogues avec les autres repreneurs voulant racheter Opel", s'est confié Fritz Henderson à un média US, propos repris par l'agence de presse Reuters.

Le responsable de General Motors de préciser. "Oui, nous discutons activement avec Magna mais davantage dans le souci d'obtenir un meilleur accord gagnant pour toutes les parties". En clair donc et en parallèle des épisodes précédents : les autres candidats ne sont pas définitivement écartés du processus. C'est simplement une manière indirecte de leur tendre la main les invitant à revoir leur projet initial à la hausse. A Fiat et BAIC alors de saisir la balle au bond.

A lire également. Opel : le dossier loin d'être bouclé, L'Union européenne étudie le cas Opel et GM réclame plusieurs millards à Opel.

Source : Reuters.

Pour résumer

Petit épisode du jour sur la cession d'Opel par sa maison US Rien n'est réellement acquis...

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.